Viande halal avariée : le boucher pris sur le fait à Nantes sévirait toujours à Angers

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

22/06/2017 – 06h50 Angers (Breizh-Info.com) – Le 27 mai dernier, un boucher d’origine tunisienne se voyait interdit de vente et de déballage sur le marché nantais de la Petite Hollande, après qu’un autre commerçant ait constaté que des asticots tombaient de sa remorque. Trois tonnes de viande avariée avaient été saisies dans sa remorque et à son domicile. Si le boucher, déjà connu pour avoir vendu de la viande avariée, est maintenant interdit de vente sur les marchés de la métropole nantaise, il sévirait toujours en Anjou.

Il dispose en effet de sept points de vente – dont la petite Hollande à Nantes (samedi) et Bellevue à Saint-Herblain (vendredi), où il ne vient plus. Ce n’est pas faute d’essayer – il s’est présenté les 3 et 10 juin à la Petite Hollande, mais à chaque fois il a été viré, non sans mal, par la police et les placiers. Par contre sa femme est toujours présente sur plusieurs marchés, dont celui de la Petite Hollande, où elle vend des plats préparés.

Selon un commerçant qui a travaillé dans plusieurs abattoirs de la région, notre boucher aurait « écumé les abattoirs pour s’approvisionner. Ils vendent de la viande proche de la date de péremption, qui ne coûte rien, mais doit être consommée très rapidement».

Selon notre enquête, l’homme sévit toujours en Anjou – il déballe notamment à Angers le dimanche, où certains clients mécontents de ses poulets sont venus les lui rendre avec force imprécations. D’autres commerçants s’en sont émus auprès des services vétérinaires, d’autant que l’affaire de Nantes a fait beaucoup de bruit. Ils se sont faits répondre en substance que ce qui se passait à Nantes ne concernait pas Angers, et que de toute façon, la direction des services vétérinaires du Maine-et-Loire ne travaillait pas le dimanche. Faudra-t-il attendre que quelqu’un s’empoisonne ?

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. La préfecture, entre opposants au passe sanitaire et souvenir de Clemenceau

La préfecture de Nantes ressemble un peu aux deux faces de l'exercice du pouvoir, ou au dieu Janus. Face...

Résistance de la 25è heure : Quand Françoise Morvan fait des adeptes à LREM

Que cette guerre 39-45 est longue ! 76 ans après l'armistice et la capitulation de l'Allemagne nazie que personne ne...

3 Commentaires

  1. ET cette viande hallal devrait être étiquetée en magasin ! CELA OBLIGERAIT les abattoirs à tué les animaux sans la souffrance de l’égorgement et à vendre aux Français non islamiques de la viande plus saine !

    • Je parie que vous gueuleriez comme un putois si l’ on vous obligeait à payer le denier du culte catholique et pourtant vous acceptez sans moufeter de raquer la taxe « mosquée » islamique sur la viande que vous achetez.
      Avec une telle logique vous n’ avez plus qu’ à vous convertir.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes : affaire Steve Maia Caniço – mise en examen du commissaire Chassaing

Il aura fallut deux ans d'enquête pour aboutir à une première mise en examen pour homicide involontaire dans l'affaire du décès de Steve Maia...

Nantes. Quelques conseils pour trouver un logement avec un budget étudiant

Plus de 50 000 étudiants de tout horizon viennent chaque année étudier à Nantes, ce qui en fait la 5e ville universitaire de France. Plus...

Deux véhicules brûlés aux Dervallières, un scooter incendié quartier Procé

Dans la nuit du 11 au 12 juillet, une camionnette et une voiture ont encore été incendiés rue Watteau aux Dervallières vers 0h45 –...

Nantes : la police sévit contre les rodéos et les voleurs de colliers

Ce 9 juillet vers 1h30, trois individus ont agressé deux jeunes et arraché un collier que l'un d'eux portait. Intervenue rapidement, la police arrive...