Tourisme. 5 découvertes à faire… dans le Morbihan

Morbihan été Tourisme

23/07/2017 – 07h15 Vannes (Breizh-Info.com) – L’été est sans doute la meilleure saison pour découvrir le Morbihan. Outre les nombreuses belles plages du département, les jeux de lumière du soleil d’été sur la ria d’Etel ou les murs de Rochefort-en-Terre n’y trompent pas.

Pas de surprise dans ces 5 lieux à découvrir lorsque l’on visite le Morbihan. Ce département partagé entre terre et mer recèle de nombreux lieus qui mériteraient des articles dédiés. Mais il a fallu trancher. Bonne découverte !

La ria d’Etel

Morbihan été Tourisme
La ria d’Etel, c’est l’un des plus beaux paysages du Morbihan. A l’abri derrière la fameuse barre, la rivière d’Etel s’étale, paresseusement.
Parsemée de petites îles, la ria abrite l’île de Saint-Cado, reliée à la terre par un petit pont de pierre qui vient tout juste d’être entièrement refait à neuf. Cette petite île très courue abrite essentiellement des résidences mais également une superbe église du XIIe siècle et un calvaire imposant datant de 1925. Parcourir son pourtours offre une vision à 360 degré sur la ria, de Belz à Nestadio en passant La Forest et les petites îles alentours.

Puisqu’on a évoqué Nestadio, il est impératif de se rendre au restaurant Saint-Guillaume, face à Saint-Cado, pour déguster des produits de la mer frais et délicieux. Avec une vue à l’avenant puisque l’on peut admirer la ria enrichie de l’île de Saint-Cado.
A pied, en vélo, en voiture, en bateau ou même en kayak, la découverte de la ria est une belle aventure. Si l’on veut profiter de son temps et en prendre plein les yeux et les papilles, comptez plusieurs heures d’exploration.

Rochefort-en-Terre

Morbihan été Tourisme
Elu village préféré des Français en 2016, Rochefort-en-Terre est une étape incontournable pour tous ceux qui veulent découvrir le Morbihan. Entièrement construits en pierre, les bâtiments du centre de Rochefort-en-Terre raviront les amateurs d’authenticité et d’architecture bretonne.

La petite cité de caractère abrite également de nombreux monuments historiques : l’église Notre-Dame-de-la-Tronchaye, le calvaire, le château et sa chapelle, le vieux puits, etc. A chaque détour de ruelle, on est séduit par ce village où commerces et restaurants accueilleront tous ceux qui entrent dans les terres morbihannaises.
Point positif final : de nombreux gîtes ruraux et maisons d’hôtes sont disponibles à la location dans la ville ou autour.

Golfe du Morbihan

Morbihan été Tourisme
Lorsqu’on parle du Morbihan, la première chose qui vient à l’esprit est ce formidable golfe abritant de nombreuses îles aussi belles que célèbres. La plus connue d’entre-elles est bien entendu l’île aux Moines. Sur l’île, plusieurs solutions d’hébergement et de restauration. L’idéal est d’éviter la pleine saison si l’on veut profiter du calme car, entre le 15 juillet et le 15 août, l’île est très peuplée.
Pour la restauration, impensable de repartir de l’île aux Moines sans avoir dégusté un burger de chez Asphodele !

D’autres îles sont également habitées et peuvent être visitées comme l’île d’Arz par exemple.
La meilleure manière d’admirer la diversité et la beauté des paysages tout en restant rapide est incontestablement la croisière. De nombreuses compagnies permettent de parcourir le golfe au départ de plusieurs points sur terre ou même à partir de l’île aux Moines.

Le Loc’h

Morbihan été Tourisme

Sortez des sentiers battus en explorant le Loc’h, rivière qui se jette dans le Golfe du Morbihan. Cette rivière de 38 kilomètre est assez difficilement accessible, sauf sur ses derniers kilomètres. Le meilleur endroit pour profiter d’une impression de sérénité impressionnante se situe entre Brech et Sainte-Anne-d’Auray. Un petit chemin partant du parking du verger conservatoire de Saint Dégan (Chemin du Verger, Brech) est un parfait point de départ pour une balade aussi belle que secrète. Arbres, oiseaux sauvages et silence impressionnant font de ce lieu peu fréquenté un endroit parfait pour découvrir une facette méconnue du Morbihan.

Carnac

Morbihan été Tourisme

Comment parler du Morbihan sans évoquer Carnac. Les alignements de menhirs font de cette charmante station balnéaire très courue l’été une destination obligatoire dans le Morbihan.
Ces alignements mégalithiques, comptent près de 4 000 pierres levées réparties sur plusieurs sites, de Plouharnel à Carnac.
Carnac, c’est également une situation géographique permettant de rallier la presqu’île de Quiberon, paradis des surfeurs bretons, en moins de 25 minutes. Pareillement, le site mégalithique de la Table des Marchand à Locmariaquer, se situe à moins de 20 minutes de Carnac en voiture.

Au-delà des richesses historiques impressionnantes, Carnac en été, c’est l’assurance de passer un excellent moment. Avec plusieurs plages, de très nombreux restaurants et bars et les célèbres discothèques des Chandelles ou du Stirwen. Et après les efforts d’une nuit de danse, Carnac propose à ses habitants d’un été une superbe Thalasso.

Dans le Morbihan, dans les terres ou sur la côte, vous trouverez forcément votre bonheur cet été !

Crédits photos :  Nono vlf [CC BY-SA 3.0] / XIIIfromTOKYO [CC BY-SA 3.0] / Saga70 [CC BY-SA 4.0] / Capture d’écran Google Maps / Pinpin 1743[CC-BY-SA-3.0]
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

2 réponses

  1. Moi, ce qui me plaît c’est les vieux chemins creux entourés par des jolis murs tout moussus avec des arbres dessus. C’est mieux si le chemin conduit à un endroit sympa, mais les chemins en eux-mêmes sont déjà une grande source de satisfaction. Le problème est qu’en général, ils ne vont pas très loin.

    Ça m’intéresserait de trouver un guide touristique qui indique dans quelles communes de Bretagne il reste encore pas mal de chemins creux qu’on n’a pas foutus en l’air au moment du remembrement.

    Par ailleurs, je me demande s’il y a des coins de France qui ont conservé leurs chemins ruraux à l’ancienne et quelles différences il y a avec ceux qu’on trouve en Bretagne. Il faudrait que je pose la question à un expert en randonnées. La qualité supérieure des chemins creux bretons est-elle internationalement reconnue ?

    1. Une destruction de plus à mettre au passif de la France. Pour trouver encore de beaux chemins creux cela vaut le coup de se transporter à l’Ouest du Pays de Galles et au Sud-Ouest de l’Angleterre. C’est l’origine du mot « Holloway » qu’on retrouve souvent.

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !