Saint-Malo. Des chatons retrouvés morts dans des pots à confiture

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

07/08/2017 – 13h10 Saint-Malo (Breizh-Info.com) –  Les bénévoles de la SPA (société protectrice des animaux) de Saint-Malo n’en reviennent pas : jeudi 3 août dernier, ils ont découvert des chatons morts dans deux pots à confitures, déposés à proximité de la SPA. Ce n’est pas un fake, comme il en a circulé très souvent sur Internet, mais bel et bien la macabre découverte de ce début du mois d’août.

C’est l’hebdomadaire Le Pays Malouin qui a révélé l’histoire en premier.

Les bénévoles de la SPA racontent sur leur page facebook :

« Jeudi, 3 août, des bénévoles promenant nos chiens ont découvert, dans un fossé près du refuge, des choses abominables, l’horreur absolue: deux bocaux fermés contenant chacun 2 cadavres ensanglantés de chatons.
Nous les avons ramenés au refuge et vous pouvez vous imaginer combien nous étions tous bouleversés.

Même si cette photo vous choque, il ne faut pas vous contenter de vous indigner mais développer la volonté de lutter contre de telles cruautés sadiques par tous les moyens, en particulier l’éducation des jeunes au respect des êtres vivants.

Luttez avec votre SPA locale, la SPA du PAYS de Saint MALO.»

520 commentaires et des milliers de partages plus tard, l’histoire scandalise beaucoup d’internautes.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot ». Le nouveau clip de propagande de la Ligue de Football Professionnel

Après les clips gouvernementaux ou d'associations subventionnées contre le harcèlement de rue mettant en scène uniquement d'horribles harceleurs blancs,...

Bruno Attal : « Si mon collègue avait tué cette ordure, il serait où, là, Eric Masson ? En garde à vue, mis en...

Pour le syndicaliste policier Bruno Attal (Touche pas à mon flic) : « Si mon collègue avait tué cette...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Environnement. Des espaces naturels sans intervention humaine pour sauver la biodiversité en France ?

Une coordination d'associations de défense de l'environnement et des animaux a publié un manifeste à destination du gouvernement français visant à demander la «...

Covid-19. Un vaccin spécifique aux animaux domestiques enregistré en Russie

La Russie a développé et est vient d’enregistrer un premier vaccin pour protéger du coronavirus les animaux domestiques ; ce dernier, Carnivac-cov, a été développé...

Saint-Malo. Un hommage rendu à Arnaud Beltrame, victime de l’islamisme

Au même titre que les attentats islamistes du 22 mars 2016 à Bruxelles de Bruxelles n'ont pas été oubliés par beaucoup, 5 ans après,...