26/08/2017 – 05h00 Londres (Breizh-info.com) –   Les éditions Ring ont publié cette année une biographie de Ian Dury, artiste emblématique de la scène rock and roll britannique. « Sex, drugs, and Rock and Roll, vie et mort du parrain du Punk », est un ouvrage passionnant, signé Jeff Jacq.

Il s’agit de l’unique biographie en Français du leader et chanteur du groupe Ian Dury and the Blockheads , mort à 58 ans,  en mars 2000 des suites d’un cancer (et d’une vie totalement déjantée).

Handicapé dès l’âge de 7 ans par une poliomyélite contractée dans une piscine mal nettoyée, ce dernier se construit, face à la mort, avec un handicap qui le suivra toute sa vie.

L’auteur consacre dans l’ouvrage une large partie à la période du rock progressif, pré-punk, avec le groupe Killburn. Puis vient la naissance du punk, et toujours, avec les Blockheads, cette volonté de se démarquer, y compris d’un style musical dont il fût l’un des précurseurs : Sex, Drugs and Rock n’Roll , Hit Me with Your Rythm StickClevor TrevorWake Up and Make Love With Me, autant de tubes repris par toute une génération (et d’autres qui apprécieront et qui suivront ensuite).

Il ne faut pas oublier que, si Ian Dury est moins connu aujourd’hui que les Clash, les Sex Pistols (il avait été approché pour être le chanteur du groupe à l’époque), Madness (ou même Joy Division dans un autre style), il n’en restera pas moins pour tous ceux qui ont connu cette époque comme une sorte de lien entre tous ces courants musicaux, entre toutes ces influences qui ont parcouru l’Angleterre dans les années 60, 70 et début 80.

Suivant pas à pas la rock star dans une carrière faite de succès, mais aussi de descente aux enfers, de déchéance, de mauvais choix, et de ratés musicaux qui font parfois oublier toute la qualité des morceaux cultes, l’ouvrage s’achève de façon dramatique, comme la vie de Ian Dury. Une vie parfaitement résumée par le titre de la chanson la plus connue des Blockheads, titre de l’ouvrage (quoique par drogue il faille entendre alcool, car Ian Dury ne prenait pas, ou peu, d’autres substances selon l’auteur de la biographie).

« J’ai rassemblé tous les éléments, cela se présentait comme un puzzle à reconstituer.» confie l’auteur dans une interview donnée à Buzzonsweb. Cette biographie de Ian Dury, c’est exactement cela. C’est une plongée intime dans la vie, la carrière, le parcours du « parrain du punk » (qui ne s’est jamais revendiqué comme tel par ailleurs).

Un livre de plus – qui complète thématiquement la brillante « histoire du punk » de Caroline de Kergariou – à mettre dans son rayon « mémoire du rock and roll ».

La préface est signée Pierre Mikaïloff.

Ian Dury, sex, drugs and rock and roll, vie et mort d’un parrain du punk – Jeff Jacq – Ring édition – 21,9€

Crédit photo : Wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine