Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tai-Luc (La Souris Déglinguée), un rebelle est mort !

Tai-Luc de La Souris Déglinguée est mort. 02 décembre 2023. 65 ans. Merde alors ! Le chanteur de LSD était une icône skinhead bien malgré lui, quoique… il a toujours entretenu une certaine ambigüité sur ses idées politiques. Jouant avec des groupes RAC (Rock Against Communism) et pour des labels fort sympathiques tout en rendant hommage aux soldats du Kuomintang et en soutenant les Karens en lutte armée pour leur autonomie contre l’armée birmane. LSD avait même joué à Fréjus avec In Memoriam en soutien aux Karens, ce qui avait donné l’occasion aux antifas de couiner comme les gorets qu’ils sont.

Tai-Luc était moitié vietnamien et, on le sait peu, mais également un quart breton du côté de sa mère. Il n’en parlait pas beaucoup mais était pote, dit-on, avec Loran des Ramoneurs de Menhir. En 89, Tai-Luc avait joué à Tamaris à Morlaix et c’était putain de bon !

Les concerts de LSD étaient des moments uniques dans la galaxie punk où des skinheads lacés de blancs jusqu’aux gencives pouvaient côtoyer des crasseux de gauchistes voulant instaurer le communisme partout tout en se gardant bien d’aller foutre les Nike dans un pays communiste.

Car Tai-Luc avait un peu connu le communisme appliqué au Vietnam. Par l’intermédiaire de son père, lui étant né à Suresnes. Ce qui lui a laissé un certain anticommunisme bien ancré. Parce que le problème, c’est que le communisme c’est toujours bien quand on vit confortablement dans un pays capitaliste… genre pas loin de Rennes 2… et qu’on dessine des marteaux et des faucilles dans les chiottes tout en ayant un père cardiologue. Mais le communisme à Hanoï c’est déjà beaucoup moins cool. C’est bien simple, parmi tous les petits merdeux qui font leur cirque avec leurs autocollants NPA ou Révolution Permanente, 90% seraient sur des jocondes au bout de 2 semaines et les plus futés seraient de parfaits petits commissaires politiques. Car, le communisme appliqué c’est ça : rien ne marche sauf la police, la délation, la knout.

Tai-Luc était le seul membre restant de LSD et refaisait parfois des concerts avec de nouveaux musiciens (en 2004, ils avaient joué devant 40 000 personnes à Canton). Le reste du temps, il était prof de lü, une langue chinoise parlée également au vietnam, à l’INALCO à Paris (après un doctorat consacré à cette langue*) et bouquiniste sur les bords de Seine. Car, au-delà de la musique et de l’Asie, les bouquins c’était un peu sa vie.

Tous les vieux skinheads au ventre à bière n’iront pas aux manifestations d’ultra-droite ce soir pour faire plaisir à Thomas Porte qui voit des nazis partout. Ils pleureront Tai-Luc en écoutant “Tambour et Soleil” ou la reprise de “Lili Marleen”.

Tai-Luc laisse derrière lui Kiou-Mai une fille d’une vingtaine d’années. Et il nous laisse nous…

* Comme François, le chanteur des Bérus qui est désormais chercheur spécialiste de l’Asie au CNRS !

Tai-Ewen
Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine
Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

7 réponses à “Tai-Luc (La Souris Déglinguée), un rebelle est mort !”

  1. herve deplasse dit :

    Tai-luc n’avait que faire des clivages politiques. Il n’avait pas la moindre confiance dans les représentants de ces partis et nombre de chansons de LSD en témoignent : Nation, Parti de la jeunesse, Jeunesse de France, Rock and roll vengeance etc.
    Oui, il détestait le communisme pour des applications réussies par les Khmers. Entre autres…
    Il a toujours été fidèle et n’a jamais renié ses soutiens parfois très turbulents du début . C’est tout à son honneur.
    Pour terminer, ceux qui voient aujourd’hui en France des nazis partout sont les Khmers du moment. Formidable.

    • Sabrine Finot dit :

      Tellement vrai un anarchiste mais tant que cela il avait une intelligence.. humble… simple et une justesse dans ces mots dans son regard….. il était différent et ne critiquait jamais.. j ai eu la chance d avoir croisé ton chemin tu vas nous manquer
      Sabrine

  2. Lodini jc dit :

    Salut
    Juste une petite rectification.
    Luc n’était pas le dernier membre d’origine de LSD.
    Il restait Rikko ( bassiste )
    Qui aujourd’hui est effectivement le dernier membre de LSD qui à jouer jusqu’au dernier concert de 2017.

  3. Jean dit :

    La souris est une vieille histire de complicité avec des gens que j’aime. On ne peut pas être mauvais quand on aime TaiLuc. La souris est pour moi le groupe de Rock Français le plus authentique… comme mes idoles, je tire la jambe et je viens de me faire arracher une dent..
    Ma vieille molaire pourrie me manquera moins que Tai Luc…

  4. Rémy dit :

    C’était au siècle dernier , j’étais dans une ruelle d’Avignon et j’attendais le soir pour aller voir LSD en concert et un mec arrive en face de moi (j’étais skin a cette époque) et ce mec me dit ”salut comment tu vas?” on se serre la main comme si on étaient des potes de vielle date , je lui répond” ça vas bien et toi ?” et il me dit ça vas , tu viens au concert ce soir , tu sais pas où je peux me trouver un casse dalle ? Oui il y’a un snack sympas pas trop loin ” voilà comment je me suis retrouvé avec tai Luc a discuter autour d’un sandwich . Une annecdote, un souvenir qui me reviens . Je vous fait partager ce souvenir de jeunesse, pour lui rendre hommage et vous dire que l’homme était très abordable le contraire d’une rock star . Parti sans dire adieu

  5. Torquemada dit :

    1er concert circa 1981-82, dernier concert Olympia 2015. Des dizaines d’autres entre.
    Tai Luc et LSD auront rythmé ma vie, des moments inoubliables, des rencontres….. déconcertantes et marquantes !
    Sal…e d’Hidalgo !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture, International, Social, Sociétal

Sex pistols. Ancien chanteur du groupe punk, Johnny Rotten fait une overdose de gauchisme [Vidéo]

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Italie. A la découverte d’Ultima Frontiera, un des plus anciens groupes de rock alternatif encore en activité [Entretien]

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Musique. Patti Smith, la poésie du punk

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Coronafolie, Dictature sanitaire, La singerie, Fuck le pass sanitaire…ces artistes qui chantent contre la tyrannie sanitaire

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine

Mass Prod. Le label historique du punk en Bretagne lance un livre en souscription

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Légendes du rock. The Clash

Découvrir l'article

A La Une, Société

« Alternative Ulster » : Timothy A. Heron signe une excellente thèse sur le punk en Irlande du Nord (1976-1983) [Interview]

Découvrir l'article

Culture

La scène punk à Rennes (1976-2016). Samedi 9 décembre à la Maison Internationale (MIR)

Découvrir l'article

Culture

Lorient. Les Sex Pistols et le punk, 40 ans après. Une conférence et deux films à partir de ce soir

Découvrir l'article

Culture

Livre. Ian Dury : sex, drugs and Rock and Roll, par Jeff Jacq

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍