Vannes. Des policiers violemment pris à partie dans un quartier sensible

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

05/10/2017 – 06h00 Vannes (Breizh-Info.com) – C’est une information du Télégramme qui fait froid dans le dos. A Vannes, des policiers ont été pris à partie par des jeunes du quartier de Ménimur qui tentaient de s’opposer à l’arrestation d’un des leurs. Un signe que les villes bretonnes ne sont plus à l’abri de la délinquance.

Interpellation très compliquée

Mardi 3 octobre dernier, trois jeunes entouraient une moto dans les parties communes d’un immeuble du quartier Ménimur. Les policiers veulent intervenir mais les trois jeunes s’énervent et l’un d’entre eux, « particulièrement virulent », aurait a priori rameuté ses amis pour empêcher l’intervention des fonctionnaires.

Faisant face à une foule hostile et vindicative, les policiers ont néanmoins réussi à interpeller le plus énervé des jeunes. Il a été placé en garde à vue.

Après cette scène, la moto autour de laquelle s’agitaient les jeunes a été retrouvée brûlée sur une aire de jeu du quartier. Bien évidemment, elle avait été volée.

L’influence de l’immigration à Vannes

Ménimur est l’un des deux quartiers dits sensibles de la ville de Vannes. Avec son « grand frère », Kercado, il alimente le trafic de drogue de la région. Ces deux quartiers voient la violence et les trafics augmenter au fur et à mesure de l’arrivée de populations extra-européennes, en provenance de la région parisienne ou d’ailleurs.

Outre l’islam – Vannes compte plusieurs mosquées – c’est bien la délinquance qui augmente. « C’est un fait, la part de personnes d’origine extra-européenne dans le total des actes de délinquance est très largement supérieure à leur part dans la population totale de Vannes » nous confie un policier morbihannais.

Ce phénomène a-t-il une origine sociale ? Le policier balaye cette explication : « A la marge, sans doute que le taux de pauvreté joue, évidemment. Mais des Bretons, pauvres voire extrêmement pauvres, il y en a un sacré paquet dans le département. Pour autant, on ne les voit pas commettre autant d’actes de délinquance . Il y a un vrai problème de fond mais personne n’ose en parler ! » Et le fonctionnaire de pointer du doigt « une culture de l’argent facile et de la fierté d’être allé en prison ou de vendre de la drogue. La violence est également inhérente aux valeurs de ces jeunes. Je ne sais pas d’où ça vient et je ne sais même pas si c’est modifiable. Ce que je sais juste c’est que c’est quelque chose que tous les policiers et gendarmes de France et de Navarre savent parfaitement. Même nos haut-gradés, obligés de faire des courbettes, le savent très bien. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Gaspard Koenig sur le pass sanitaire. « Le gouvernement a perdu la notion de liberté ! »

Arthur Delaborde reçoit Gaspard Koenig, philosophe, essayiste, romancier, et président du laboratoire d'idées Génération libre qu’il a lancé en...

3 Commentaires

  1. Quand police et gendarmerie se fonderont en une police islamique tout rentrera dans l’ordre. Dans dix ou vingt ans tout au plus…
    Ils serviront avec le même zèle les barbus comme leurs devanciers ont servi le Reich pendant l’occupation.

    • Ce ne sont pas tous les policiers qui ont servi le REICH.. Je vous rappelle que François Mitterrand, Jean-Paul Sartre,etc..étaient aussi des  »collabos ».. c’est sûr que si TOUS les Français raisonnent comme vous: nous aurons une  »police islamique dans 10 ou 20 ans au plus »! Moi, je dis aux musulmans:  »La valise ou le cercueil » comme ils me l’ont dit, en 1962!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Pleaol : un hanter-bost divyezhek dilemet er skol gatolik

Setu danvez labour evit Kristian Troadeg, ar c'huzulier e-karg eus yezhoù Breizh er c'huzul rannvro nevez ! Dilemet e vo un hanter-bost divyezhek er skol...

Nantes : la police sévit contre les rodéos et les voleurs de colliers

Ce 9 juillet vers 1h30, trois individus ont agressé deux jeunes et arraché un collier que l'un d'eux portait. Intervenue rapidement, la police arrive...

Réglements de comptes à Nantes : un mineur enlevé à la Chapelle sur Erdre

Le 18 juin dernier, un mineur âgé de 17 ans a été enlevé vers 19 heures par quatre jeunes hommes, à la Chapelle sur...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement jeunes,  avec une surreprésentation des...