tir_virtua_shot

09/10/2017 – 06h50 Nîmes (Breizh-Info.com) –  Un simulateur de tir révolutionnaire vient d’ouvrir ses portes en France. Actuellement situé sur un terre vague du Marché Gare, à Nîmes, le simulateur de tir Virtua Shot a également l’avantage d’être un simulateur mobile (il a été installé dans un container transportable sur camion).

Actuellement, ce simulateur est ouvert aux forces de l’ordre, mais aussi aux particuliers.

La séance – qui coûte 50 euros et qui dure entre 30 minutes et une heure – plonge la personne (ou le groupe, jusqu’à 6 en même temps) dans des scénarios fabriquées par les forces de l’ordre : prise d’otage dans une gare, attaque terroriste dans la rue …

Il s’agit d’un nouveau simulateur (avec intelligence artificielle) qui devrait permettre une meilleure formation des forces de l’ordre à des scénarios habituellement difficiles à préparer sans l’aide d’une réalité virtuelle. Signe de l’intérêt que l’ouverture de ce nouveau type de stand de tir suscite, le RAID, le GIGN ainsi que des forces de police locales sont déjà venues tester le logiciel virtuel, en étant visiblement séduits.

Pour permettre la mise en place de cette salle de tir « 2.0 », plusieurs écrans (qui entourent le participant) , d’une hauteur de deux mètres. Et des armes à feu sans munitions (Glock, fusil d’assaut, taser …) fournies aux participants durant la séance.

Depuis son ordinateur, le formateur – ancien militaire et chef d’entreprise d’un projet pour lequel le logiciel coûte 800 000 euros – contrôle la situation et les réactions des personnages qu’il anime. A chaque fois pour les personnes qui utilisent le logiciel, c’est la surprise ; ils ne connaissent pas le scénario, et sont donc plongés dans une situation imprévue à laquelle ils vont devoir faire face avec professionnalisme .

Pour l’heure, Julien Formisano, le patron, est un pionnier dans ce secteur en France, puisqu’il est le seul à proposer ce logiciel. Un logiciel qui est déjà utilisé par plusieurs forces armées dans le monde, et qui rencontre un franc succès.

Nul doute que dans les années à venir, cela va intéresser à la fois les forces de l’ordre, les militaires, mais aussi les particuliers qui veulent apprendre à se comporter et à bien gérer des situations de crise; Un vrai plus particulièrement complémentaire avec les stands de tir qui connaissent une vague d’adhésions sans précédent, dans tout l’hexagone.

Pour effectuer un essai, vous pouvez vous inscrire – pour ceux qui ont la chance d’habiter dans la région de Nîmes – en consultant le site Internet de la société.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine