Londres. Des dizaines de milliers de manifestants contre l’extrémisme – le parti pris de la BBC démasqué [vidéo]

football_lads

12/10/2017 – 07H00 Londres (Breizh-info.com) – Samedi 7 octobre à Londres, un grand rassemblement de supporteurs de football (Football Lads Alliance) contre « l’extrémisme et le terrorisme » (NDLR : l’islamisme n’était pas cité dans l’appel, mais bel et bien dans la bouche de tous les participants), était organisé dans les rues de Londres.

Comme il y a quelques mois, des dizaines de milliers de fans (70 000 selon les organisateurs) issus d’équipes différentes – parfois rivales – se sont rassemblées et ont défilé dans le calme. Les motifs principaux de cette démonstration de force des lads anglais étaient la dénonciation de l’augmentation des actes terroristes, la montée de l’extrémisme, l’absence de mesures prises par les politiciens et le fait de vouloir faire taire la liberté d’expression.

Venus de toute l’Angleterre, les fans de football ont été rejoints par des citoyens d’autres horizons, tandis que quelques contre manifestants peinaient à se faire entendre à côté.

La marche a débuté sur Park Lane, avec des discours prononcés par l’ancien officier SAS Phil Campion, deux anciens officiers de police, un ancien combattant des forces armées et un représentant de la Sikh Awareness Society. On pouvait voir de nombreuses couronnes de fleurs, aux couleurs de clubs aussi différents que Stoke City, Milwall, Chelsea, les Spurs ..,  couronnes posées sur le pont de Westminster, où cinq personnes ont été tuées par un islamiste au mois de mars dernier.

À l’inverse des manifestations «Antifa», où, comme en France, les incidents sont fréquents, avec notamment de la casse urbaine et des policiers attaqués, il n’y a pas eu de violence – malgré le grand nombre de personnes présentes, y compris émanant des supporteurs comptant parmi la frange la plus radicale.

Mais ce qui a marqué, et provoqué la colère d’une partie des manifestants, c’est la présence de la presse anglaise mainstream, venue avec des consignes claires : trouver parmi les manifestants des racistes, des islamophobes, pour faire ensuite les gros titres. Le journal The Independant est d’ailleurs épinglé par un journaliste amateur,  tandis qu’un journaliste de la BBC a été publiquement démasqué par Tommy Robinson, ancien leader de l’English Defense League désormais journaliste pour « The Rebel Media ».

Les journalistes mainstream présents – bien entendu la presse française ne s’est pas faite écho de cette manifestation importante – semblaient vouloir absolument catégoriser ce rassemblement à l’extrême droite, alors que de toute évidence, ce sont des manifestants de différentes obédiences politiques qui entendaient dénoncer l’islamisme et le terrorisme.

« En dépit des personnes de différentes races et des ex-musulmans présents à la marche, la principale préoccupation de The Independant était comme d’habitude, de trouver un  exemple possible de racisme et d’islamophobie.» explique un observateur présent sur place. Le titre trouvé pour la vidéo des journalistes est d’ailleurs évocateur : « Au coeur de la manifestation d’extrême droite au centre de Londres ».

Heureusement, comme en France, les médias du système ont de moins en moins de crédibilité, notamment grâce aux journalistes indépendant et/ou militants qui, par de simples images, interviews, ou vidéos, montrent la réalité telle qu’elle est, et non pas telle que la presse mainstream la fantasme.

D’autres rassemblements ont été annoncés dans les mois à venir, et la Football Lads Alliance semble bien décider à maintenir la pression sur les autorités britanniques, pour les obliger à assurer la sécurité de leur peuple et à prendre les mesures adéquates pour y parvenir.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine