14/10/2017 – 07h00 Gourin (Breizh-Info.com) – Les éditions du soleil (Soleil Celtic) viennent de publier une nouvelle bande dessinée qui va plaire aux collectionneurs de tout ce qui touche au monde celte et à la Bretagne en particulier. « Mémoires d’un paysan bas-breton », c’est tout simplement l’adaptation en bande dessinée du livre à succès du même nom, évoquant la vie de Jean-Marie Déguignet, de 1835 à 1905.

Un destin remarquable pour un homme né dans la misère, et qui devint intelligent après avoir été piqué par une abeille ! Dès lors, ce dernier va remettre en cause toutes les croyances populaires qui l’ont bercé depuis sa tendre enfance, mais aussi l’éducation religieuse qu’il a reçu.

Il apprendra par la suite seul à lire et à écrire, s’engagera dans l’armée (les campagnes de Napoléon III), puis exerca de nombreux métiers à son retour en Bretagne (agriculteur, assureur, buraliste …). Il mourut après avoir achevé la rédaction de ses mémoires, qui parurent d’abord de façon méconnue dans la Revue de Paris, mais qui furent ressuscités par les éditions An Here en 1998, un éditeur qui a joué la un rôle fondamental dans la transmission d’une mémoire populaire d’exception.

Le premier tome de la bande dessinée est intitulée « Le Mendiant » et évoque justement le début des mémoires de M. Déguignet . L’illustration est réalisée Christophe Babonneau (Histoires de Bretagne) et le scénario par Stéphane Betbeder. Le dessin est particulier – parfois assez grossier, mais cela donne un style « rural » aux différentes planches, ce qui est de bon goût dans le contexte.

La bande dessinée se lit de façon agréable, et, pour ceux qui n’auraient pas lu les mémoires en livre, leur donnera sans aucun doute envie de s’y plonger.

Deux autres tomes devraient suivre prochainement dans la foulée. Une initiative à mettre en valeur et à soutenir !

Mémoires d’un paysan bas-breton – Tome 1 : le mendiant – Babonneau-Betbeder – 15,95 € – éditions du Soleil

A commander ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

2 Commentaires

  1. Pour ne pas tromper les lecteurs, les « Mémoires d’un Paysan-Bas-Breton » auraient dû s’intituler « Mémoires d’un anarchiste ou d’un rouge de Bretagne ». Car il s’agit là d’un réquisitoire outrancier à l’égard notamment des traditions et de l’identité religieuse bretonne.

    Que le nommé DEGUIGNET ait été un personnage intelligent, doué d’une forte personnalité, et qui plus est, sachant écrire, nul ne pourra en disconvenir. Il n’en demeure pas moins qu’il ne reflète nullement l’état d’esprit général de nos ancêtres dont la fibre religieuse était un marqueur identitaire reconnu.

    A ce propos, Il est quand même curieux que l’écrasante majorité des « Souvenirs » publiés pour la période du 19éme siècle, soit l’œuvre d’écrivains appartenant tous à la fraction rougeoyante et anticatholique d’un pays jadis réputé pour sa ferveur
    religieuse. A croire que les autres ouvrages ont été pilonnés….

    Par ailleurs, si cet auteur revenait aujourd’hui en Bretagne et se permettait par ses propos et ses écrits, le dixième de ce qu’il écrivait sur les catholiques , en les adressant à d’autres communautés religieuses, il rejoindrait à coup sûr le bloggeur nationaliste breton Boris LE LAY sur les bancs des tribunaux français.

  2. Useless and biased junk. To be forgotten as soon as possible. Brittany and Bretons deserve so much better than this crap.

Comments are closed.