Richard Ferrand : le mutualisme a du bon quand on sait y faire

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

20/10/2017 -12h15 Brest (Breizh-info) – « La justice a dit que j’étais un homme honnête et innocent de toute infraction ». Voilà ce que s’est plu à déclarer Richard Ferrand sur France 2 au 20 heures du vendredi 13 octobre 2017. Le député de Carhaix et président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, s’expliquait après l’annonce par le parquet de Brest que « les infractions d’abus de confiance et d’escroquerie ne sont pas constituées ». Le parquet classe donc sans suite l’affaire des Mutuelles de Bretagne dans laquelle Richard Ferrand, alors directeur général, s’était transformé en agent immobilier au bénéfice de sa compagne Sandrine Doucen. « Je suis déclaré innocent. Je suis lavé de tout soupçon par la justice de la République. Je me sens libéré. Je suis à nouveau libre de parler de l’avenir de notre pays. J’ai toujours su que je n’avais rien fait d’illégal ou d’immoral. » (Le Télégramme, 14 octobre 2017).

Bien sûr, Renaud Dély avait le droit d’écrire : « Du compromis de vente signé par ses soins à la constitution de la SCI, en passant par l’octroi d’un complément de salaire comme chargé de mission alors qu’il était devenu député, c’est bien tout un réseau d’échanges de services que l’ancien directeur général des Mutuelles de Bretagne a tissé pour faire profiter sa compagne d’une affaire juteuse. Un procédé légal donc, mais pas joli-joli…» (Marianne, 2 juin 2017). Mais Richard Ferrand a le droit de proclamer désormais : « Aujourd’hui, je retrouve toute ma liberté d’esprit, parce que les soupçons de malhonnêteté qui pesaient sur moi sont définitivement levés. » (Le Figaro, 14/15 octobre 2017).

En réalité, dès le départ, les juristes considéraient que l’opération immobilière imaginée par Richard Ferrand était parfaitement légale. Aucune infraction ne pouvait être relevée. Mais il n’empêche que plusieurs observations s’imposent. D’abord comment les membres du conseil d’administration des Mutuelles de Bretagne ont-ils pu donner leur feu vert à un montage financier contraire  aux intérêts bien compris de leur organisation ? Ensuite comment le Crédit agricole du Finistère a-t-il pu prêter 100% du prix d’achat et la totalité des frais dits « de notaire », soit un peu plus de 402 000 euros pour l’achat des locaux de la rue George Sand (Brest), remboursables en quinze ans, sans que Richard Ferrand et sa compagne n’aient à avancer un seul euro ?  Des petits arrangements entre amis que les réseaux dont disposait à l’époque Richard Ferrand en tant que vice-président  du conseil général du Finistère et conseiller régional pouvaient faciliter. Le PS est une grande famille…

Bernard Morvan

Photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

2 Commentaires

  1. La justice n’a pas dit qu’il etait innocent, elle a dit que les faits sont prescrits…. ce n’est pas du tout la même chose.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Troadec a battu Ferrand

Avec les élections régionales, Christian Troadec a montré une nouvelle fois qu’il était le « boss » à Carhaix. N’en déplaise à Richard Ferrand, le député. À...

Conseil régional de Bretagne : socialistes et marcheurs divorcent

On prête à Richard Ferrand des ambitions pour les prochaines élections régionales. S’il est contraint d’y renoncer, il pourra négocier un nombre important de...

Jean-Marc Ayrault découvre Colbert et ne l’aime pas

Pour une fois, Richard Ferrand a eu le mot juste. Quand son ancien camarade du parti socialiste Jean-Marc Ayrault a réclamé que soient déboulonnées...

Richard Ferrand (LREM), victime d’Anticor ?

Quand Richard Ferrand va-t-il se retrouver devant le tribunal ? Où sera-t-il jugé, à Brest ou bien à Lille ? Va-t-il se représenter en 2022 ?...