derry_snowman

28/10/2017 – 06H30 Derry(Breizh-info.com) – La police de Derry, en Irlande (ou Londonderry en Irlande du nord, selon les affinités politiques et religieuses) a ouvert une enquête à propos d’un bonhomme de neige. En effet, peint sur la vitre du local d’un groupe républicain irlandais, the Irish Republican Prisoners Welfare Association, il tient un lance-roquettes.

Celui-ci soutient les détenus républicains et leurs familles.

La fresque – à vocation plutôt humoristique visiblement –  contient également le message « wishing you an explosive christmas », ce qui peut se traduire par « en vous souhaitant un Noël explosif ».

Un ancien maire de Derry a qualifié le dessin de « menaçant et sinistre » rapporte la BBC.

Le bâtiment – Junior McDaid House – se trouve sur la rue Chamberlain à Derry et abrite également l’organisation de jeunesse nationaliste Eistigi Doire ainsi que le parti républicain dissident Saoradh . Il doit son nom à James « Junior » McDaid, membre de l’IRA, abattu par l’armée britannique en décembre 1972.

Les organisations n’ont pas souhaité commenter cette polémique.

Pour Drew Thompson, élu municipal du DUP (unioniste), ce dessin « envoie un message à toutes les communautés, et pas seulement aux unionistes ; il y a des gens qui ont l’intention de mener des attentats pendant la période des fêtes ». Il ajoute que traditionnellement, la période de Noël, au plus fort de la guerre civile en Irlande du Nord, était respectée par les deux communautés.

Gregory Campbell, également du DUP, a explique qu’« une image d’un bonhomme de neige avec un lance-roquette pour marquer la saison de paix frise l’obscène. Le terrorisme a déjà causé assez de chagrin en Irlande du Nord ».

Selon le derryjournal, qui a rapporté l’affaire, dans le Bogside, bastion historique des nationalistes irlandais, la majorité des personnes interrogées expliquent qu’il n y a pas matière à polémique et que « c’est une affaire très légère ».

Avant que la polémique n’enfle et ne puisse susciter des tensions dans une cité encore marquée par la période des Troubles, la police nord irlandaise (PSNI), saisie de l’affaire, enquête. Elle décidera rapidement des suites à donner, tout en reconnaissant « le tort et l’offense causé par cette vitrine ».

Fresque teintée d’humour noir, glaçant comme un bonhomme de neige..), ou réelle menace, difficile d’en savoir plus pour le moment.

Par ailleurs, un ex-membre d’une branche de l’IRA (Armée Républicaine Irlandaise) a été condamné cette semaine à quatre ans de prison par un tribunal allemand. Il a été déclaré coupable d’avoir participé à un attentat contre une base militaire britannique en Allemagne.

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.