Avant Halloween / Samain : « Qu’on arrête de donner des bonbons à tout bout de champ aux enfants »

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

29/10/2017 – 06H00 Gourin (Breizh-info.com) – Alors que la très commerciale fête d’Halloween  s’est petit à petit imposée en France depuis quelques années, les enfants sont incités (y compris dans leurs écoles) à se réunir pendant les vacances pour aller faire « la chasse aux bonbons », habillés en tenues de sorciers et de sorcières, ou d’horribles monstres !

L’occasion de faire le point sur une pratique (donner des bonbons sous forme d’une récompense ou d’une tradition) qui heurte un nombre croissant de parents conscients des nuisances apportées par les bonbons aux enfants.

En effet, que ce soit pour Halloween, pour Noël, mais aussi pour des actes du quotidien comme aller chercher un vêtement à son enfant, faire les courses, et même une activité sportive, tout est prétexte à vouloir absolument coller une fraise Tagada dans la bouche de nos petits.

« C’est une hérésie. Il faudrait qu’on arrête de donner des bonbons à tout bout de champ aux enfants » nous dit Nadine, une internaute de Gourin, qui nous a donné l’idée de faire cet article. « Entre le sucre ingurgité – du sucre blanc, industriel, donc du mauvais sucre, ce qu’il y a de pire, et le schéma mental qui se fabrique dans la tête de l’enfant, c’est désastreux.».

Et tant pis si elle passe pour une « mère indigne », lorsqu’elle refuse les bonbons que donnent systématiquement quelques commerçants, bien intentionnés mais mal informés, pour ses enfants. « Vous imaginez que dans des boucheries ou des boulangeries, certains donnent des bonbons ? C’est incroyable, alors que d’autres, bien plus malins, vont donner du saucisson, du paté, ou des petits bouts de pain aux enfants, qui sont tout aussi contents ».

Pour Nadine, il n y a pas de mal à manger « de temps à autre » des bonbons . Le problème selon elle « c’est le schéma mental ». « Il faut se rendre compte que non seulement, les bonbons sont mauvais pour les dents, mais qu’ils ne contiennent QUE des mauvaises choses pour le corps et le cerveau , qui plus est pour le corps et le cerveau d’un petit être en construction » (voir vidéo ci-dessous) (…) Donc en réalité, lorsque vos enfants font une bonne action, on les récompense en leur faisant du mal, vous y voyez une logique vous ? »

Il est vrai que s’attarder sur la composition des bonbons vendus dans les temples de la consommation, c’est un peu comme regarder comme sont fabriqués les nuggets de poulet : cela vous coupe toute envie d’y goûter, et surtout d’empoisonner vos enfants avec.

Au final donc, pas question d’avoir « mauvaise conscience » d’expliquer à ses enfants pourquoi ils ne pourront pas se gaver (s’intoxiquer) des bonbons qu’ils auront ramassés pour Halloween !

Il y a tant à faire en terme de gourmandises faites maison, saines, et qui rendront vos enfants tout aussi heureux, mais également plus libres (le sucre raffiné est un poison et une drogue).

Ils vous diront merci plus tard !

Crédit photo : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les crises d’hystérie de Solveig Halloin : top 10

Solveig Halloin, féministe animaliste et antispéciste, lutte pour la protection des animaux. Elle était invitée dans "Touche pas à...

Royaume-Uni : 29 prédateurs sexuels inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une jeune fille de 13 ans durant 7 années

Le journal Skynews rapport qu'au Royaume-Uni, 29 prédateurs sexuels ont été inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une...

3 Commentaires

  1. Cet article n’est pas si anodin que cela. Le sucre blanc a un effet addictif et attaque bien les dents par les reflux d’acidité qu’il cause malgré de nombreuses campagnes de désinformation. Il semble qu’il soit aussi carcinogène.
    Tout cela ne serait rien si ces pratiques commerciales ne compromettaient pas les mécanismes de reconnaissance sociale. Au lieu d’attendre un sourire ou un merci pour une manifestation de bonne volonté, nos têtes blondes attendent une rétribution. Cette graine plantée dès le plus jeune âge se poursuivra pendant l’adolescence avec les téléphones portables et autres gadgets … La relation humaine se réduit pour le mieux à un troc et souvent à un échange commercial. Quel bel avenir nous préparons à une époque ou tout le monde explique que le lien humain est de plus en plus important ; cela un peu comme les représentants de Monsantos nous expliquent qu’ils prennent soin de la nature et notre santé.

  2. Venez sonner mardi soir les petits monstres, vous repartirez avec un pain spécial d’ artisan aux myrtilles, framboises et chocolat blanc, prédécoupé pour faciliter le partage :)

  3. Sauf que pour la Samain la tradition bretonne est de faire un repas en famille auquel participent les défunts (c’est le jour où la porte entre les 2 mondes s’ouvrent)… pour les défunts on réserve symboliquement une assiette sur la table.

    En Bretagne, la tournée des voisins par les enfants pour avoir des bonbons, c’était pour le 1er de l’an…

    Mais c’est pas grave, aujourd’hui les Bretons ne connaissent plus leurs traditions et s’émerveillent pour une fête qui à disparu chez nous en même temps que notre langue (pour faire de nous des bons Français) et qui nous revient d’Amérique en passant par Paris…. car quand Paris est d’accord, les Bretons civilisés le sont aussi…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Femmes voilées : des « sorcières d’Halloween » selon un sénateur ? [Vidéo]

Mardi 29 octobre, a été adoptée au Sénat une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant...

Economie. L’Industrie du sucre en France sacrifiée ? [Vidéo]

À Toury, les habitants sont inquiets : la sucrerie historique de la région, qui transforme la betterave produite sur ces terres depuis 150 ans,...

Halloween 2018 à Quimper : progression de l’insécurité, impasse politique

À Quimper, c’est bien une hausse de l’insécurité qui se confirme : l’été et la rentrée ont été agités, comme nous vous le rapportions...

Halloween : une France Orange mécanique [Vidéo]

C’est un peu la tradition d’Halloween ! La nuit précédant la fête de la Toussaint a encore donné lieu à des violences urbaines un peu...