Et si vous faisiez un navet effrayant plutôt qu’une citrouille d’Halloween ?

A LA UNE

La tradition d’Halloween/Samhain est vieille de 2500 ans et est originaire d’Irlande.

A l’époque, à la veille de la Toussaint, les Irlandais défilaient dans les rues avec des navets (et non pas des citrouilles) évidés et sculptés en lanterne dans le but d’éclairer les allées des maisons, d’effrayer les enfants mais surtout d’éloigner les morts.

Au cours des dernières décennies, cette fête a été confrontée à une certaine américanisation, les citrouilles devenant le produit alimentaire prédominant pour la décoration. Cependant, les Celtes se souviendront de leurs coutumes ancestrales.

Bien avant que ces citrouilles orange géantes ne deviennent populaires, c’était le neep (ou tumshie, le gros navet) qui était taillé en lanterne pour contenir la flamme qui serait utilisée pour éloigner les mauvais esprits.

La tradition aurait commencé avec la fête de Samhain, période de l’année où s’affaisse la frontière entre le monde des vivants et le monde des morts, et moment où ceux du second pouvaient passer dans le premier. Le feu était utilisé comme un moyen d’éloigner les mauvais esprits avec des lanternes terrifiantes sculptées à l’aide de légumes comme le navet pour augmenter l’effet.

Ce dont vous aurez besoin pour sculpter votre navet d’Halloween

Pour sculpter votre monstre, vous aurez besoin d’outils beaucoup plus durs que ceux utilisés pour les citrouilles.

Vous aurez besoin de :

  • un couteau
  • un couteau artisanal plus petit
  • une grande cuillère (apparemment, les cuillères à melon sont les meilleures)
  • une planche à découper
  • un crayon ou un marqueur pour marquer ton dessin.
  • Vous aurez probablement aussi besoin d’une bougie ou d’une bougie chauffe-plat (qui peuvent être électroniques ou à diodes électroluminescentes si vous voulez être encore plus prudent).

Comment sculpter

1. Tout d’abord, vous devez couper une fine tranche de la base avec votre couteau pour la rendre plus plate et stable.

2. Ensuite, vous devez couper une tranche plus épaisse sur le sommet pour faire le sommet de votre lanterne.

3. Ensuite, vous devez choisir votre côté préféré. Plus le légume est rugueux et écrasé, meilleur sera le résultat.

4. Utilisez ensuite votre couteau pour ramollir l’intérieur du légume en entaillant la chair interne, puis utilisez la cuillère robuste pour retirer l’intérieur jusqu’à ce qu’il reste une paroi d’environ un demi centimètre d’épaisseur.

(C’est la partie la plus difficile).

5. Ensuite, utilisez votre crayon ou votre marqueur pour créer le dessin, puis utilisez votre couteau de bricolage pour découper votre dessin, soit en faisant des trous complets, soit en rayant pour créer un effet d’ombre.

6. Enfin, ajoutez votre bougie ou votre bougie chauffe-plat (normale, LED ou électrique) pour obtenir l’effet complet de la lanterne.

7. Pour un effet terrifiant supplémentaire, conservez vos navets dans un endroit frais et sec pour les exposer l’année prochaine, lorsqu’ils seront encore plus secs.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. L’évêque ferait-il de la propagande en faveur de l’invasion migratoire pour célébrer Noël ?

Alors que le Pape François ramène cinquante migrants – et une mauvaise langue – dans son avion depuis Chypre,...

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

2 Commentaires

  1. Dans le Vermandois Picard, pour faire ça, on a les betteraves sucrières, surtout les grosses qui tombent des camions de transporteurs Bretons, MAIS OUI, dans les virages !
    Et ça ne coûte rien

  2. Chez nous, en Vermandois Picard, on ne sacrifie pas les navets du canard
    On a mieux et moins cher : les grosses betteraves sucrières, tombées dans les virages, des camions des transporteurs (souvent Bretons) qui viennent prêter leur concours chaque année.
    Même effet, et pas de gâchis alimentaire

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés