Rennes. Un forum du métissage financé par la ville et le département

A LA UNE

09/11/2017 – 07h15 Rennes (Breizh-info.com) – Fidèle à lui-même, l’agenda culturel de la ville de Rennes est toujours aussi chargé. Pour autant, les thèmes abordés sont de plus en plus récurrents. Et le Forum Interculturalité & Jeunesse de ce mois de novembre, organisé par Keur Eskemm, en est un parfait exemple.

Qu’est-ce-que Keur Eskemm ?

Keur Eskemm, mélange de Breton et de Wolof, signifiant « La Maison de l’Échange », est une association dont le but est de « réaliser des actions en faveur de l’engagement des jeunes et du dialogue entre les cultures », peut-on lire sur son site. La promotion des valeurs de « solidarité et de partage » est l’une des préoccupations de ses animateurs.

Keur Eskemm
Source : keureskemm.fr

Sujet tout à fait dans l’air du temps, Keur Eskemm cherche à « appréhender la diversité » et ainsi à « encourager le dialogue entre les cultures ». Et c’est dans cette optique que l’association organise un Forum Interculturalité & Jeunesse à Rennes du 14 au 17 novembre prochains.

Le département et la ville de Rennes financent

Un événement qui passerait relativement inaperçu, s’il n’était pas promu par les institutions locales. Ainsi, le Département d’Ille-et-Vilaine, sur son compte Twitter, évoque ce forum.

Mais, au-delà du relais médiatique, il faut souligner les financements dont bénéficie Keur Eskemm. Au titre de l’année 2016, l’association a perçu une subvention de 1 500 euros de la part du Conseil départemental. De son côté la ville de Rennes n’est pas en reste non plus puisqu’elle a attribué, en plus de la subvention annuelle, une somme de  6 000 euros aux organisateurs. Une somme destinée en particulier à la « soirée musiques du monde » qui se tient dans le cadre de ce Forum Interculturalité & Jeunesse le 17 novembre, à la MJC Bréquigny. La soirée est d’ailleurs baptisée « Nuit Funkulturelle » par les organisateurs…

L’université de Rennes partenaire financier

Au-delà des soutiens institutionnels habituels, nous retrouvons sur le site de l’association Keur Eskemm des partenaires financiers plus surprenants pour ce forum. Ainsi, les universités de Rennes 1 et Rennes 2 mais également le CROUS ou encore l’Agence départementale du Pays de Rennes apportent également leurs deniers au projet.

Enfin, la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) d’’Ille-et-Vilaine apparaît également comme partenaire de l’événement.

Une interculturalité face aux enjeux identitaires

Le forum organisé par Keur Eskemm s’inscrit dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, un événement national se déroulant la 3ème semaine de novembre. Au plan local, c’est la Maison Internationale de Rennes, qui avait par ailleurs hébergé des migrants au mois de septembre dernier, qui coordonne cette Semaine.

Keur Askemm nous apprend également que ces 4 jours vont aborder les problématiques autour de « l’éducation interculturelle, des tensions entre enjeux identitaires et intérêts collectifs, du métissage des cultures traditionnelles, des liens entre chaque cultures, territoires et représentations, ainsi que des stigmatisations et discriminations ».

Un vaste programme qui, pris dans son ensemble, relève davantage du forum politique que de la manifestation culturelle. Les contribuables bretons apprécieront.

Crédit photo : Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Peuples, Antiquité, Wokisme, Avenir des Blancs : dialogue entre Daniel Conversano et Piero San Giorgio

Peuples, Antiquité, Wokisme, Avenir des Blancs : dialogue entre Daniel Conversano et Piero San Giorgio https://www.youtube.com/watch?v=IGwNM-T_Kq0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021,...

Violences domestiques. La Pologne, un pays modèle dans l’Union Européenne en matière de protection des femmes

La Pologne est souvent dépeinte par les médias et les partis libéraux comme un pays ultra-conservateur où les femmes...

8 Commentaires

  1. Bruno Gollnisch du Front National devrait faire une allocution sur l’importance du métissage germano-asiatique patriotique français.

      • C’est sur Wikipdia : « Bruno Gollnisch est marié depuis le 24 octobre 1981 à Setsuko Takeuchi, une Japonaise rencontrée en France et devenue française par la suite. Ils ont trois enfants : Cordélia, avocate, Alexis, officier de marine, et Claire. »

      • Gollnisch est un nom de famille allemand, du Baden-Württemberg plus précisément. Sa femme est japonaise, et ses enfants sont quelque chose entre allemands et japonais… des Allenais ? Des Japomans ?

    • Laissez Bruno tranquille, surtout si vous ne comprenez pas ses articles, vous n’ avez à coup sur pas fait les mêmes études !!!!

  2. Les autorités financent ce genre d’associations écran bidons et Breizh-Info joue le jeu en diffusant leur photo, au lieu de diffuser celle des véritables acteurs de l’immigration planifiée : préfets, policiers et gendarmes. Les gens sur la photo n’ont strictement aucun pouvoir en matière de naturalisation des immigrés.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés