Réchauffement climatique. Quelles alternatives au CO2 ?

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Le réchauffement climatique fait l’objet d’études diverses et variées. Cette fois, c’est l’Agence Internationale de l’Énergie qui fait des propositions sur le sujet.

Toujours plus de CO2

Qu’est-ce que l’Agence Internationale de l’Énergie ? Il s’agit d’une organisation internationale fondée à l’OCDE en 1974 et basée à Paris publiant régulièrement différents rapports. Le dernier en date, visible ICI, est riche d’enseignements.

En premier lieu, l’AIE recommande de faciliter l’accès à l’électricité dans les zones encore non alimentées et le passage au gaz pour les pays utilisant encore le charbon, particulièrement polluant. Une électricité produite par les énergies renouvelables, faut-il le préciser.

Toutefois, l’organisme regrette que la mise en valeur des énergies propres ne soit pas plus rapide. En tenant compte des politiques environnementales actuelles à travers les différents États de la planète, l’AIE estime que les émissions de CO2 liées à l’énergie continueront d’augmenter légèrement d’ici 2040. Une déception malgré les bonnes intentions affichées de plusieurs pays.

Au-delà de la question du réchauffement, c’est aussi la qualité de l’air qui est impactée. Et cette dernière ne va pas connaître une évolution satisfaisante d’ici 2040. Le rapport évoque ainsi une augmentation probable de trois à quatre millions de morts prématurés dans un peu plus de trois décennies du fait d’un air trop pollué.

La Chine en progrès

Le rapport 2017 met aussi en valeur le cas chinois. Un pays où les changements de politiques économiques et énergétiques ont été importants, au point de façonner les tendances mondiales. L’économie chinoise est en effet de moins en moins dépendante de l’industrie lourde et du charbon.

Et mieux, la Chine est même devenue le numéro un mondial en ce qui concerne les véhicules éoliens et solaires, mais également nucléaires ou encore électriques. Le pays est aussi un grand consommateur de gaz naturel.

Quelles énergies de substitution ?

L’heure est donc à l’urgence. Il faut à tout prix mettre en place des énergies moins carbonées. Dans cette optique, l’Agence Internationale de l’Énergie a émis des solutions. Concrètement, cela passe par un doublement des énergies renouvelables et nucléaires. L’objectif, vu de 2017, peut paraître modeste : que ces énergies atteignent 40 % de l’énergie mondiale en 2040. Rappelons que, dans le même temps, la demande mondiale d’énergie va augmenter de 30 % sur la période.

Quant aux ambitions en termes de résultats, là encore, pas d’euphorie. Il est simplement question de stabiliser la situation climatologique planétaire et d’améliorer la qualité de l’air. Nous sommes donc loin d’une révolution systémique.

D’autre part, l’AIE a mis l’accent sur l’importance des investissements dans le secteur électrique. Investissements encore trop faibles aujourd’hui puisqu’ils ne représentent en moyenne que 40 % des budgets à l’heure actuelle.

Trop d’investissements dans les fossiles

Que vont donc devenir les unités de productions électriques utilisant les énergies fossiles ? Les centrales concernées devront fermer leurs portes ou s’adapter avec des dispositifs de traitement du CO2. Un déclin progressif avec lequel devront s’accorder les subventions publiques des États concernés. Car pour l’instant, ces productions polluantes reçoivent des aides financières deux fois supérieures aux acteurs des énergies renouvelables.

Il faudra donc à l’avenir que les décideurs politiques, faisant fi des lobbys et des pressions en tous genres, allient le geste à la parole.

Crédit photo : Pixabay
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

4 Commentaires

  1.  » Réchauffement climatique. Quelles alternatives au CO2 ?  »
    Hé bien , il y a des alternatives , il suffit simplement de deux yeux , deux oreilles et d’un cerveau de quotient ordinaire , formé aux Humanités . Voici quelques suggestions :
    1) les autos : http://quanthomme.free.fr/qhsuite/2017News/Nouv18052017.htm
    En 1931 , Nikola Tesla , inventeur du courant alternatif , dont les archives ont été confisquées par le FBI à sa mort , a fait rouler une auto avec un moteur de son invention , moteur captant l’énergie MHD du globe terrestre ; retrouvez les archives , on remplace tous les véhicules électriques et thermiques ;
    2) les maisons : quand Nikola Tesla a présenté son générateur à J.P. Morgan , celui-ci lui a demandé où l’on branchait le compteur ; Tesla lui ayant répondu qu’il n’y avait pas besoin de compteur , le banquier a cessé de financer ses recherches ; retrouvez les archives : http://frenzy.chez.com/Tesla2.htm
    3) l’armée interdisant les éoliennes sur 86 % du territoire , pour des motifs évidents de brouillage des radars basse altitude , cette énergie est morte ;
    4) les bâtiments aux normes BBC , avec géothermie ou aérothermie : une heure après l’arrivée , l’eau chaude sanitaire est disponible et renouvelée en permanence ; une demi-journée après , il commence à faire bon ; 36 heures après , il fait si chaud que l’on éteint le chauffage ; si l’on a un été caniculaire , l’isolation dispense de climatiseur ; la consommation électrique est minime ; quand les panneaux photovoltaïques seront invisibles , on passera en mode à énergie positive ( on produit son électricité ) ;
    5) les hydroliennes essuient les plâtres , mais quand la technique sera mature , ce sera valable ;
    6) récemment , a été présenté un bateau à voile connecté (15 mètres , 600.000 € , 130 capteurs , 4 écrans , 2 à la barre , 2 dans le carré) ; transformez-le en hydroptère , ça bouleverse la navigation ;
    7) 60 % de l’électricité suisse est d’origine hydraulique ; en outre , comme l’Allemagne ne peut pas arrêter ses éoliennes , elle donne son électricité nocturne à la Suisse , qui s’en sert pour pomper l’eau et remplir ses barrages hydro – électriques ;
    8) les avions : depuis 1989 , les USA disposent , avec le B2 ( http://www.jp-petit.org/nouv_f/B2/B2_0.htm )
    d’un avion disposant de deux systèmes propulsifs : d’une part , 4 réacteurs subsoniques ( par sécurité , cf le crash de l’île de Guam ) , d’autre part , une centrale MHD ; résultat , en présence d’espions du FSB , présents au décollage et sur site de bombardement , le trajet de Whiteman ( Missouri ) à Tripoli ( Libye ), soit 9.000 km , est parcouru en 43 minutes , à Mach 10 , sans consommer de carburant ; l’avion s’est déjà posé et a déjà redécollé de Mont de Marsan ( Landes ) , en présence de témoins ;
    9) Dans les années 1920 , on a préféré la filière des centrales à uranium à la filière de celles au thorium
    ( http://future.arte.tv/fr/thorium?language=de ) , uniquement parce qu’on voulait accéder le plus vite possible à l’arme atomique ; ce qui n’a pas empêché les bombes d’Alamogordo , Hiroshima et Nagasaki , d’être équipées de détonateurs saisis le 12 avril 1945 au 3ème Reich , après les essais réussis de Peenemünde (octobre 1944) et Ohrdruf (mars 1945) ; si l’on voulait bien reconsidérer le thorium , et reprendre la construction du surrégénérateur , uniquement pour retraiter les déchets , cela permettrait
    de disposer d’une énergie diversifiée et raisonnée , sans pénaliser les générations futures ;
    10) avec l’informatique quantique , que commencent à maîtriser la France et la Chine , on fera un saut difficile à évaluer , mais substantiel ; notamment , la possibilité de concevoir un modèle d’ordinateur unique pour toutes les langues , et dépourvu d’obsolescence technologique ; le Graal étant évidemment l’holodynamique quantique , de Clémence Royer ( 1830-1902) à Burckard Heim (1925-2001) ; en filigrane, une machine permettant de se rendre sur Mars en 3 heures ; reste à comprendre les équations .

    • Des informations nourries pour une recherche à mettre entre toutes les mains.
      Votre exposé d’une exploration singulièrement étendue montre, s’il en est, la comédie d’estrade dans toute sa fourberie des professionnels de la politique et de ses nervis scientistes.

  2. Ce qui me dérange et qui devrait discréditer l’auteur de cet article, c’est « la photo ». Des cheminées fumantes qui, pour le lecteur « lambda », ne peuvent que cracher du CO2. Hors ces cheminées ne sont que des refroidisseurs qui crachent uniquement de la vapeur d’eau produite par l’évaporation de « l’eau claire » utilisée pour refroidir « des circuits fermés » et sans aucune production de CO2. Sur cette image, les 2 seules tours susceptibles de cracher du CO2 sont les 2 cheminées rectilignes qui apparemment ne crachent rien!!! Désinformation quand tu nous tiens!!!!

  3. Dans cette ambiance politiquement correcte uniquement dictée
    par des intérêts financiers, je trouve rafraîchissant les commentaires des
    lecteurs que j’approuve à 100%.

    En tant qu’ingénieur électronicien, je ne peux cependant pas laisser
    dire que Tesla a inventé le courant alternatif en 1931 (il est distribué depuis
    les années 1890) : Il est surtout connu pour les principes de l’électromagnétisme
    (exprimés en tesla justement) et, entre autres choses, il a mis un alternateur
    au point.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le char chinois, à l’origine du premier empire

Grâce à l'utilisation du char par ses troupes, la dynastie Qin a pu unifier sept royaumes et fonder le premier Empire de Chine. À...

L’inflation repart. Faut-il craindre le pire sur l’énergie ?

Depuis la crise des mesures anti-COVID, il n’est pas aisé d’y voir clair dans les scénarios plausibles. Nous pouvons résumer la question ainsi :...

Chine. Une réplique grandeur nature du Titanic en cours de construction pour un parc à thème

La Chine construit une réplique grandeur nature du Titanic dans le cadre d'une attraction touristique dans un parc à thème du Sichuan. La copie...

En réponse à Isabelle Le Callennec : Quel modèle énergétique pour la Bretagne ?

Lundi, nous avons publié une lettre ouverte d'Isabelle Le Callennec, tête de liste pour Les Républicains aux élections régionales. Dans la foulée, David Cabas,...