Saint-Brieuc. Gros succès pour la 2ème convention du tatouage

A LA UNE

22/11/2017 – 07h00 Saint-Brieuc (Breizh-info.com) – A peine la 2ème convention du tatouage de Saint-Brieuc achevée que les dates de la troisième ont été communiquées : elle se tiendra les 16,17 et 18 novembre 2018. C’est le tatoueur parisien Cyr qui a réalisé l’affiche, déjà diffusée sur les réseaux sociaux.

Si cela est possible, c’est grâce au succès remporté par cette 2ème édition organisée au Parc des expositions de Saint-Brieuc, une convention à laquelle était jouxtée le festival Streetpunk Ink mas party qui a réuni sur trois soirées des grands noms du hardcore et du rock and roll international.

Le festival avait en effet été ouvert dès le jeudi soir, avec un concert gratuit organisé au Connemara Queen Pub de St-Brieuc. On a pu découvrir les jeunes talents anglais de Grade2, de la Oi « Made in britain » très pro musicalement. Et dans la foulée, le groupe anglais « Contrôl », là encore, du bon et bruyant rock and roll, alors que la soirée s’est achevée avec Maître Madj et Victor Kouka, deux DJ’s made in Paris – qu’on a par ailleurs retrouvé par la suite à la convention, en clôture de la soirée du vendredi soir.

Le vendredi, place à la convention de tatouage en début d’après-midi, puis aux concerts du soir, avec notamment les américains de Skarhead et de Madball. Mais de l’avis d’une majorité de ceux que nous avons interrogé, le groupe qui a détonné et qui a le plus plu durant cette soirée, c’était les Toy Dolls, dans un univers totalement déjanté.

C’est durant la journée du samedi que le salon a connu sa plus forte affluence (record par rapport à l’année dernière qui était déjà un beau cru – on attend les chiffres définitifs des organisateurs). Il faut dire que les tatoueurs de renom étaient pléthore, de Shuryu. le maître japonais du tatouage, piquant de façon traditionnelle, à Tintin, en passant par ce qui se fait de mieux quasiment partout dans le monde; Il y en avait pour tous les goûts durant cette convention, et c’est sans aucun doute ce qui a fait son succès.

Les stands Doc Martens , mais aussi le skate-park déployé pour l’occasion, ou encore le barbier qui proposait de se refaire une barbe, ont également été particulièrement appréciés. A noter que pour assurer l’ambiance musicale en journée le samedi et le dimanche, DJ’s et groupes se sont succédés sur la scène convention.

Il faut d’ailleurs souligner l’excellente organisation générale de la convention – de l’accueil à la sécurité en passant par la restauration (assurée avec succès par la brasserie Le Brei’z)

Le samedi soir, fût sans doute la soirée la plus populaire concernant les concerts, dans une salle comble, avec des groupes là encore de renom qui se sont succédé, d’Agnostic Front à Cock Sparrer, en passant bien évidemment par The Adicts et leur show délirant, sans oublier Komintern Sect, Grade2 ou encore Booze and Glory.

Nous communiquerons les chiffres sur cet article dès que nous les aurons – la précédente édition avait vu entre 15 000 et 20 000 personnes se succéder sur le week-end. Une chose est sûre : si elle veulent être en première ligne l’an prochain, les personnes intéressées auront tout intérêt à réserver au plus vite si elles souhaitent pouvoir loger à proximité du Parc des Expositions.

Cette convention du tatouage est assurément vouée à devenir l’un des évènements qui compte dans les Côtes d’Armor, pour le plus grand plaisir des restaurateurs, des hôteliers, des commerçants du coin que nous avons pu interroger durant ces trois jours. Ces derniers étaient en effet unanimes pour célébrer l’évènement. « A Saint-Brieuc, les commerces ferment toute l’année dans le centre-ville qui se meurt. Des évènements comme ceux ci redonnent vie à la cité. Il faut les appuyer », nous dira le patron d’un débit de boissons du centre ville, heureux du chiffre d’affaire du week-end.

A l’année prochaine, pour une convention tatouage toujours plus rock and roll !

Yann Vallerie

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

1 COMMENTAIRE

  1. Aucun respect du corps
    Effet de mode accentué depuis une dizaine d’année
    Inconscience des impétrants
    Influence caractérisée d’une population déstructurée
    Origine des tatouages bien plus justifiés à l’époque
    Bon courage pour les effacer
    Je ne suis pas contre mais évitons la contamination, merci aux pro de faire la différence!!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés