Prisons. 8 265 détenus dans l’Ouest de la France – 3 296 en Bretagne historique

A LA UNE

25/11/2017 – 078h00 Rennes (Breizh-info.com) – 8 265 détenus dans l’Ouest de la France. Tels sont les chiffres au 1er novembre communiqués par la direction interrégionale des services pénitentiaires de Rennes qui couvre toutes les prisons de Bretagne historique, mais aussi des Pays de la Loire, de l’Orne et de la Manche.

Le ressort de la direction régionale compte également 1 271 personnes écrouées mais qui ne dorment pas en prison.

Parmi ces détenus, on dénombre 7 932 hommes et seulement 333 femmes, des chiffres à faire rougir de colère les fanatiques de l’indifférenciation hommes/femmes.

8 265 détenus donc, pour une capacité opérationnelle de 7 643 places, ce qui donne un taux d’occupation de 108%. Quand il s’agit des maisons d’arrêt (attente de jugement, courtes peines ..) ou établissement pour mineurs, la surpopulation carcérale explose avec 128% d’occupation alors qu’elle n’est que de 84% dans les centres de détention et maisons centrales.

Dans l’Ouest, les prévenus, c’est à dire des personnes présumées innocentes puisque non jugées, représentent 23,4% des personnes incarcérées soit 1 933 personnes (29,3% pour la moyenne nationale).

Si l’on se concentre uniquement sur les prisons de Bretagne, les chiffres sont les suivants :

383 écroués détenus à la maison d’arrêt de Brest (150,8% de densité). 117 à la maison d’arrêt de Saint-Malo (127,2%). 157 à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc pour 84 places. 78 à Vannes pour 52 places. 266 à Lorient, pour 187 places. 695 à Nantes, pour 570 places et enfin, pour la maison d’arrêt de Rennes, 49 détenus pour 57 places, et pour Rennes-Vezin, 640 détenus pour 477 places.

Pour les personnes détenues dans des établissements pour peine, elles sont 34 à Lorient pour 40 places, 464 pour 464 places à Nantes, 156 pour 231 à Rennes, 194 pour 209 à Rennes-Vezin, 6 pour 36 à Nantes (centre de semi liberté), 15 pour 26 à Rennes (centre de semi liberté) et 42 pour 55 à l’établissement pour mineurs (EPM) d’Orvault.

Au total, 3 296 personnes sont donc incarcérées en Bretagne historique. Comme pour les chiffres nationaux, impossible de connaitre, politiquement correct oblige sans doute, les statistiques ethniques et religieuses, comme c’est le cas dans de nombreux autres pays.

Au Royaume-Uni par exemple des études précises sont faites sur la population carcérale. Au vendredi 31 mars 2017, la population carcérale totale de l’Angleterre et du Pays de Galles  comprenait 85 500 détenus. En Écosse, la population carcérale était d’un peu moins de 7 700 personnes, et de 1600 en Irlande du Nord.

Un rapport (disponible ici) montre que 73% des détenus en Angleterre et au Pays de Galles sont des Blancs (ils représentent 88% de la population dans ces deux pays), et que 8% sont des Asiatiques, et 12% Noirs (pour 7% d’Asiatiques et 3% de Noirs au sein de la population totale).

En terme de religion, en décembre 2016, 48,5% des détenus (-9,5% depuis 2002) se déclaraient chrétiens, 30,5% sans religion et 15,2% musulmans (+ 7,5% depuis 2002).

Crédit photo : pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Articles liés