28/11/2017 – 06h45 Nantes (Breizh-info.com) –  Six mois après la saisie de trois tonnes de viande halal avariée sur le marché de la Petite Hollande, peu d’améliorations semblent se dessiner au niveau du respect des normes sanitaires. A l’époque, des commerçants et clients du marché signalaient des cas flagrants de vente de produits sans respect des normes sanitaires, notamment des palettes de viande de poulet vendues sans réfrigération et posées par terre par des rôtisseurs halal.

Ce samedi 25 novembre, rien n’a changé. Les mêmes fréquentations interlopes qui profitent du désintérêt constant de la police – les patrouilles de CRS se concentrent sur les rues commerçantes du centre-ville et la police municipale garde le marché de Noël à Commerce, se détournant ostensiblement de ce qui se passe à la Petite Hollande.

Les denrées alimentaires en réserve de vente – et même en vente – gisent toujours à même le sol, à peine posées sur une palette parfois, pas toujours. Or le règlement des marchés nantais dit,  au point 3-1, que « les denrées alimentaires […]mises en réserve de vente », c’est à dire derrière le banc, « doivent se trouver à plus d’un mètre au-dessus du sol. En aucun cas, les denrées alimentaires ne doivent être en contact direct avec le sol ».

Pis encore, de la viande est vendue sans respect des normes sanitaires en vigueur. Outre des préparations qui sont faites juste derrière le banc, sans gants ni charlotte – notamment pour un traiteur et vendeur de sandwichs et pâtisseries arabes – des palettes entières de viande de poulet soldées, à une vingtaine d’euros les cinq kilos, sont posées par terre, sans aucune réfrigération, en plein soleil.

« Et c’est le cas à tous les marchés, en plein été ou l’hiver », nous explique un commerçant habitué. « Ces bouchers halal peuvent faire ce qu’ils veulent, il n’y a pas d’inspection des services vétérinaires sur ce marché ». Faudra-t-il attendre que quelqu’un finisse à l’hôpital pour que la loi soit appliquée ?

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 Commentaires

    • Ce n’est pas la question. Vu les prix bas pratiqués sur ce marché, par rapport aux autres marchés de quartier et surtout Talensac, de nombreux nantais qui ne consomment pas halal viennent s’approvisionner à la Petite Hollande. On peut faire les mêmes constats d’infractions sanitaires récurrentes chez les marchands de légumes/fruits dont la majeure partie met les marchandises en vente ou en réserve de vente par terre ou quasi (une palette ou un carton), bref en-dessous des 60 cm recommandés par la DSV et du mètre recommandé par le règlement des marchés de Nantes.

    • Qu’ils s’empoisonnent dans  »leur » pays!..Macron est en train de distribuer les sous des  »vrais » Français non-musulmans aux terroristes musulmans qui ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal et qui ont tué des milliers de  »civils innocents » pour être  »indépendants »!

Comments are closed.