Pays de Galles. Un pédophile piégé par un groupe de protection des enfants [Vidéo]

pedo_wales

15/12/2017 – 08h45 Cardiff (Breizh-info.com) –Au Pays de Galles, un pédophile qui avait demandé à une jeune fille de 13 ans d’envoyer des photos explicites (notamment de sa poitrine) puis lui avait proposé d’avoir des rapports sexuels dans un parc a été condamné à 21 mois de prison, en début de semaine, à Cardiff.

L’arrestation de Christopher Gamlin, 47 ans, a été permise grâce à un groupe anti pédophile, qui s’est donné pour mission de protéger les enfants outre-Manche. Intitulé Keeping Kids Safe, ce groupe a créé un compte en ligne et s’est fait passer pour une enfant de 13 ans. C’est là que Gamlin a entamé une discussion avec sa proie, conversation à connotation sexuelle.

Le tribunal a expliqué que le pédophile avait prévu de de pouvoir rencontrer la jeune fille au cinéma puis d’avoir des rapport sexuels dans un parc avec elle, tout en notant qu’il n’avait jamais donné suite à ces plans glauques. « A plusieurs reprises, elle vous a répété qu’elle n’avait que treize ans et vous avez continué » a déclaré le juge Jeremy Jenkins.

Les échanges ont eu lieu entre le 22 septembre et le 21 octobre, date à laquelle des membres de Keeping Kids Safe se sont déplacés au domicile de M. Gamlin et l’ont confronté en vidéo, tout en appelant la police. Mais ce dernier a refusé de répondre à leurs questions, déclarant simplement qu’il avait communiqué avec cette jeune fille car « il s’ennuyait » tout en confirmant qu’il voulait avoir des relations sexuelles avec, et avoir envoyé des messages et des photos à caractère sexuels.

Devant le juge, l’accusé a plaidé coupable pour le fait d’avoir tenté de rencontrer un enfant et de l’avoir incité à se livrer à des activités sexuelles. Son avocat a demandé au juge de la clémence arguant du fait qu’il n y a aucune condamnation antérieure.

M. Gamlin a finalement été condamné à 21 mois de prison avec obligation de soin en prévention des sévices sexuels, pendant 10 ans, le juge Jenkins estimant que les faits étaient « trop graves pour ne pas être sanctionnés d’une peine de privation de liberté immédiate ».

Sur la page facebook de Keeping Kids Safe, on voit que le combat contre les pédophiles est loin d’être terminé, vu le nombre d’individus piégés.

 Illustration : DR
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !