Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Langourla (22). L’opposition contre les migrants grandit, une réunion publique le 26 janvier

22/01/2018 – 06h20 Langourla (Breizh-info.com) –Mercredi 17 janvier 2018 se tenait un conseil municipal à Le Mené (22) commune à laquelle est rattachée Langourla.

Au menu notamment, le projet d’accueil de migrants au sein de l’ancienne maison de retraite, projet qui suscite la colère et l’opposition d’une partie de la population et qui ne semble pas rencontrer beaucoup d’adhésion si ce n’est celui de M. Aignel, maire du Mené, qui s’est déclaré favorable désormais.

Il faut dire que la vidéo de la précédente réunion que nous avions pu retransmettre sur Internet a été vue plus de 100 000 fois sur les réseaux sociaux, et a suscité la colère de nombreux internautes, locaux, régionaux, ou nationaux de l’étape.

Dans la petite commune de Langourla, à peine 500 habitants, c’est l’effervescence, on n’est pas habitué à une telle lumière médiatique. Des dégradations ont par ailleurs été commises dans la commune, et des slogans hostiles à l’ancien maire (qui a proposé le projet) ont été peints. C’est toute une commune – paisible jusqu’ici – qui semble se diviser et se tendre, sur la question des migrants, et y compris au Mené, le standard de la mairie aurait reçu un nombre historique d’appels.

Sous pression, les élus locaux ont semble-t-il décidé de temporiser un peu et de ne pas soumettre la question des migrants au vote du conseil municipal, ce mercredi. En effet, une réunion publique (avec ou sans l’Amisep, qui porterait le projet ?) sera organisée à la salle des fêtes de Langourla, vendredi 26 janvier prochain, à 20h, pour poursuivre le débat, et le vote serait reporté à début février (le 7)

Les opposants au projet d’accueil des migrants y voient là une perspective optimiste : « Il faut maintenir la pression, il ne faut rien lâcher. Personne ne soutient ce projet dans la commune hormis une petite minorité, les élus savent très bien qu’ils risquent très gros s’ils poursuivent malgré la colère. On était un village calme, ce projet divise, autant l’abandonner pour que tout rentre dans l’ordre » nous glisse un membre du collectif « Les Camélias », qui s’oppose à la venue de migrants.

La semaine qui arrive s’annonce donc décisive, tandis qu’en Ille et Vilaine, l’Etat multiplie les annonces, y compris dans la ruralité (Sens de Bretagne, dans l’ancienne gendarmerie), de réquisition de logements pour faire face au déferlement migratoire – a contrario des pays d’Europe centrale qui eux, sont parvenus à maitriser leurs frontières, fermement si nécessaire.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Langourla (22). L’opposition contre les migrants grandit, une réunion publique le 26 janvier”

  1. gautier dit :

    Tenez bon ! recevez plutôt des personnes âgées avec de mince retraites qui n’ont pas de quoi se loger et que le pouvoir laisse dans la rue, c’est un bâtiment tout trouvé pour eux.
    solidarité pour les nôtres avant tout !!!

  2. Breizh digabestr dit :

    Prenons exemple sur les pays d’Europe centrale qui nous montrent la voie à suivre en refusant ces clandestins , cessons de parler de “migrants” mais voyons la réalité : des profiteurs ayant lâchement abandonné leurs familles ( où sont les femmes ? ) et venant chez nous vivre de nos subventions et plus (même si pas d’affinité) …

  3. Charlemagne dit :

    Langourla : Bravo! Félicitations! Cà bouge!
    Je suis totalement solidaire avec vous. Levons nous , nombreux, contre la honteuse dictature de ceux qui nous gouvernent, qu’ils les en accueillent chez eux pour commencer. Le Nicolas Hullot, par exemple, le plus riche du gouvernement doit donner l’exemple… Mais, chez ce gens là, c’est “faîtes ce que je dis, chez moi, çà me regarde”! Disons, NON à l’invasion islamique, à la peste et au choléra et maintenant à la tuberculose, dont certains d’entre eux sont porteurs. NON, à une immigration massive, refusée par une majorité de français. Il y a beaucoup de place en afrique, en arabie saoudite, en algérie, en tunisie, au maroc, ce sont des frères musulmans, ces pays là. Pourquoi venir en europe,et en france notamment? Nous le savons tous, pourquoi, n’est-ce pas? Alors, solidarité avec toutes celles et tout ceux qui ont le courage de dire NON!

  4. la lorgnette dit :

    Malheureusement,votre combat est perdu d’avance;si l’état a décidé le préfet fera le travail.

  5. filou91 dit :

    Bonjour,
    Habitant le 91 je connais à l’avance ce qui vous attend. Ne faites pas comme nous, ne vous laissez pas summerger par des personnes dont le seul objectif est de déverser leur haine sur la France.
    Depuis plus de 40 ans la situation se dégrade jour après jour dans l’indifférence absolue des politiques.

    Rappelez-vous du village Gaulois qui résiste à l’invasion Romaine, vous en êtes là !

    Résistez ! on est avec vous.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Emeutes contre l’immigration à Coolock en Irlande. « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, rendent inévitable une révolution violente »

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Espagne. Seuls 6% des clandestins marocains arrêtés sont expulsés

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Vers un nouveau record d’immigration illégale en 2024 ?

Découvrir l'article

AURAY, Immigration, Local, LORIENT, Social, Société, VANNES

Morbihan : la préfecture reconnaît que l’hébergement d’urgence est sur-saturé par les migrants !

Découvrir l'article

Sociétal

Une carte recense tous les centres d’accueil pour migrants – réfugiés et demandeurs d’asile – en France

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. Le Japon à contre-courant de l’Union européenne

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. La Hongrie condamnée à 200 millions d’euros d’amende par Bruxelles pour avoir défendu les frontières de l’UE

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky