03/02/2017 – 06h15 Langourla (Breizh-info.com) –Mardi 6 février se déroulera à Langourla – lieu non confirmé pour le moment – la réunion de lancement de l’association « Le Mené, ça roule », dont l’objet sera d’œuvrer pour l’ouverture de la maison partagée dans l’ancienne maison de retraite « les Camélias », que les élus auraient souhaité transformer en centre pour migrants.

De nombreux habitants de la commune et des communes alentours sont intéressées et soutiennent ce projet – qui fédère largement ce qui n’est pas le cas du centre pour migrants qui divise la commune. Un projet d’aide aux handicapés désireux de vivre dans la ruralité, de façon autonome, dont la fer de lance, Danielle Le Gléau, nous a expliqué les tenants et aboutissants dernièrement, lors d’une entrevue qu’elle nous a accordée.

Outre la mobilisation et la gestion de la maison partagée de Langourla, « Le Mené ça roule » – un nom qui montre que ses instigateurs ont le sens de l’auto-dérision – aura pour mission d’aider plus globalement et d’œuvrer à sensibiliser les populations sur le handicap, sur le Mené et alentours.

La réunion devrait également être l’occasion d’une visite du bâtiment, un bâtiment qui ne nécessiterait que très peu de travaux, puisque déjà adapté pour des publics spécifiques.

Nous ne savons pas à cette heure si des élus participeront à la conférence. En off, certains, plus distants désormais vis à vis du projet de faire venir des migrants dans la commune, le soutiennent en tout cas mais attendent un signe du maire du Mené, Jacky Aignel.

« Cette belle mobilisation pour ce beau projet montre que les élus peuvent faire confiance à leur population et les impliquer dans des projets, plutôt que de faire les choses dans leur coin sous le prétexte d’être élus . Malheureusement c’est souvent comme cela en France » nous indique un membre de l’Association des Paralysés de France, qui soutient le projet.

L’association « Le Mené ça roule » recherche déjà des dons – une campagne de financement participatif va être mise en place – pour pouvoir notamment financer les petits travaux d’aménagement et apporter des garanties à la municipalité.

Crédit photo : Breizh-info.com

[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine