Jeux Olympiques. Désinformation autour d’un pull de l’équipe de Norvège de ski qualifié de « nazi »

runes_norvege

03/02/2018 – 06h20 Oslo (Breizh-info.com)  –L’équipe olympique de Norvège subit les foudres de quelques journaux et internautes aussi incultes que mal intentionnés.

Ainsi, une photo publiée où l’on voit plusieurs athlètes de l’équipe qui se prépare pour les Jeux Olympiques a entrainé des articles mensongers, notamment du site russe Sputnik et du Dauphiné, expliquant à leurs lecteurs que le port d’un pull orné de runes nordiques serait en réalité un pull « nazi »…

On voudrait effacer la mémoire d’un peuple qu’on ne procéderait pas mieux. Pour rappel, les runes constituent l’ancien système d’écriture des langues nordiques et germaniques. Apparu au début du IIIe siècle, l’alphabet comporte à l’origine 24 caractères.  Chaque lettre a un sens propre (son nom) et désigne en même temps un son.

Pour les non-initiés, nous vous invitons à lire cet article très complet à propos des runes et de leurs origines.

C’est une nouvelle cabale médiatique qui se lance donc – initiée notamment par le Daily Mail – et qui a déjà abouti au fait que certains athlètes norvégiens déclarent publiquement qu’ils ne porteront plus cet habit qui incarne pourtant l’histoire et la mythologie scandinave.

Sur le pull figure notamment la rune du dieu de la guerre Tyr, sélectionnée pour représenter la victoire et la force de l’équipe nationale. La rune de vie également en motif représente Yggdrasil, l’arbre de la vie. Les pulls en tricot à motifs, aussi appelés lusekofte ou pull Setesdal, sont considérés comme faisant partie du patrimoine norvégien et sont disponibles sous de nombreuses formes et motifs.

Ces runes étaient il est vrai prisées par certains nazis au siècle dernier.  Les runes, en effet, dans leur utilisation à des fins politiques, furent exhumées par l’écrivain allemand et ésotérique Guido von List (1848-1919). Puis elles furent modifiées par Karl Maria Wiligut, qui les a adaptées au Nsdap, le parti national-socialiste d’Adolf Hitler. D’où leur utilisation répandue dans la littérature et la propagande du Troisième Reich. La rune Tyr, en particulier, était le symbole des Reichsführerschulen, à savoir les écoles pour les SA, la milice du parti.

Pierre runique de Jelling (Danemark),  inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994. Un monument nazi ? Photo Erik Christensen/Wikipedia (cc)

Dans tout les cas, malgré la controverse et les critiques, le fabricant du vêtement refuse de retirer l’article, affirmant que les runes font partie de l’héritage scandinave et n’appartiennent pas à l’extrême droite.

Pour plus de renseignements sur ces vêtements – très chers mais de qualité – rendez-vous sur la boutique https://eu.daleofnorway.com/men/vikings/

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

3 réponses

  1. C’est tellement plus facile de critiquer que de se renseigner et même —–de se cultiver! Si les Egyptiens se mettaient à utiliser des hiéroglyphes, « on » critiquerait de même???

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !