Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Centralisme. Les 54 élus du Finistère veulent rapprocher leur département de Paris

07/02/2018 – 05h20 Brest (Breizh-info.com)  –C’est une photo qui en dit long sur les « différences » qui séparent Christian Troadec le régionaliste de gauche, Nathalie Sarrabezolles la présidente PS du Département Finistère, ou encore Maël de Calan retourné à son rôle de conseiller départemental LR après avoir ambitionné d’être le chef national des Républicains : mains dans la mains, ces derniers clament haut et fort leur souhait de voir la Bretagne se rapprocher toujours plus de Paris, et le Finistère passer à 3h00 en train de la capitale française (et à 1h30 de Rennes).

Quand des élus bretons perpétuent la tradition jacobine – celle de toujours rapprocher Paris et la Bretagne – tout en prétendant désenclaver notre région …

Les trois figures de la politique finistérienne ne sont pas seuls : les 54 élus départementaux du Finistère se prononcent pour la ligne à grande vitesse à l’ouest de Rennes, histoire de rapprocher Paris du département.

Rendu récemment, le rapport Duron, préconise de reporter pas avant 2038 les travaux permettant de relier le Finistère à Paris. Un grand ouf de soulagement pour ceux qui, locaux, s’inquiétaient d’une hausse possible et rapide des prix de l’immobilier – une partie de la jeunesse bretonne peinant déjà à se loger sur les côtes faute d’un statut de résident comme le réclament les nationalistes corses sur leur île.

« Outre l’immobilier, dès que Paris se rapproche, on en voit les conséquences très rapidement sur notre qualité de vie : augmentation du coût de la vie, difficulté à se loger dans les grandes villes et sur les côtes, plus d’insécurité et de trafics, plus d’immigration, et au final, rien de bon pour les Bretons, hormis pour ceux qui acceptent d’aller se vendre à Paris, ville monde par excellence » nous confie un vieux militant nationaliste breton qui préconise plutôt « l’investissement dans des lignes ferroviaires qui réunissent toute la Bretagne de Nantes à Brest, et de façon rapide, mais aussi l’ouverture sur la mer, et la multiplication des liaisons aériennes et des échanges avec les pays celtes et scandinaves. C’est une question de volonté politique, mais nos dirigeants, le pseudo régionaliste Troadec en tête, sont indécrottables ». Percutant.

Quoi qu’il en soit, les 54 élus du département Finistère iront revendiquer leur volonté de rapprocher leur département de Paris, le 7 mars prochain, à la Maison de la Bretagne à Paris, puis à l’Assemblée nationale.  Pour Christian Troadec, il faut « se connecter à l’Europe et au monde »

Le projet d’infrastructure Liaisons nouvelles Ouest Bretagne – Pays de la Loire (LNOBPL) contenait plusieurs objectifs – certains centrés toutefois  sur l’infrastructure bretonne :

  • Améliorer l’accessibilité de la pointe bretonne
  • Renforcer le réseau inter-villes et l’irrigation des territoires
  • Rapprocher Nantes et Rennes par une desserte cadencée
  • Desservir l’aéroport du Grand Ouest
  • Dégager des possibilités d’évolution à long terme du réseau

Une réunion publique sera organisée le lundi 19 février 2018 à 19 heures à Quimper (Maison du Département) où sont conviés tous les élus locaux du Finistère, mais également les représentants du monde économique, associatif, culturel … « Le but de cette rencontre est de rassembler les acteurs socio-économiques du Finistère et de pouvoir échanger ensemble autour de ces forts enjeux d’infrastructures ».

Après l’abandon de Notre-Dame-des Landes, de nombreux élus bretons dénoncent en effet une forme d’abandon de la part de Paris et du gouvernement français. Le moment d’arrêter de pleurer et de se prendre en main comme des grands ?

Crédit photo : capture écran facebook
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Centralisme. Les 54 élus du Finistère veulent rapprocher leur département de Paris”

  1. vince44 dit :

    Deviendraient ils les nouveaux AYRAULT, AUXIETTE, FILLON, RETAILLEAU et j’en passe ??? Eux aussi sont devenus “”politiciens bénévoles”” pour VINCI ????

    Comment pouvoir désenclaver aujourd’hui alors que depuis de nombreuses décennies “on” a laissé filer l’argent qui, NORMALEMENT, devait être destiné à l’entretien/la réfection et ou même la création des routes ?????

    N’y a t’il pas combat plus intelligent ??

    QUAND ON VOIT AUJOURD’HUI CE QUE LES CORSES OBTIENNENT, on ne peut que se dire qu’ici, en Bretagne, nous sommes vraiment très mal représentés/aidés et ce depuis des décennies !!!!!!!!!!!!!!!!!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Histoire, Patrimoine

Qui fût Alan Barbetorte, dont la sculpture sera inaugurée le jour de la commémoration de la bataille de Saint Aubin du Cormier, le 28 juillet 2024 ?

Découvrir l'article

Local, Social

Les communes rurales bretonnes attirent de nouveaux habitants : un dynamisme toutefois freiné

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Les conséquences de la révolution française et du 14 juillet 1789 en Bretagne

Découvrir l'article

Economie

Bretagne administrative : Une économie régionale toujours dynamique au premier trimestre 2024

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine, QUIMPER

Quimper. Un dimanche breton pour clôturer le Festival de Cornouaille 2024

Découvrir l'article

Economie, Local

Carquefou (44). La Chambre régionale des comptes évoque « Une situation financière confortable mais un pilotage défaillant des investissements »

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Législatives : pourquoi le RN ne pouvait pas gagner et pourquoi il va finir par gagner [L’Agora]

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

10 châteaux à visiter en Bretagne cet été

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

La conspiration de Pontcallec : une révolte bretonne contre le pouvoir central

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Le Tro Breizh fête ses 30 ans du 29 juillet au 3 août 2024

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky