Stade Rennais – Montpellier (1-1). Fiesta à la « Casa de Roazhon »

A LA UNE

Auteur d’un match nul 1-1 face à Montpellier qui lui assurait la cinquième place quoiqu’il se passe à Lyon pour l’OGC Nice (défaite 3-2 des azuréens), le Stade rennais est parvenu à se qualifier directement pour la phase de groupe de la Ligue Europa pour la première fois de son histoire.

srfc_montpellier

Historique

En effet, si le Stade rennais se qualifiera pour la quatrième fois de son histoire en phase de poules de cette coupe d’Europe appelé auparavant Coupe de l’UEFA (2005, 2007 et 2011), il avait toujours dû passer par des tours préliminaires.

Cette fois, grâce à la réforme de l’UEFA concernant ses 2 compétitions dédiées aux clubs, 2 clubs français se retrouvent directement qualifiés pour la phase de groupes de la Ligue Europa 2018-2019.

Notre SRFC aura donc l’honneur d’accompagner le récent finaliste malheureux de cette compétition, l’Olympique de Marseille lors de cette phase.

Ils pourront éventuellement être accompagné par Bordeaux qui a coiffé Nice et Saint-Etienne pour la sixième place finale.

On notera que la cinquième place conservé par la France à l’issue de cette saison permettra à la France de conserver le même système de qualification en mai 2019.

Ambiance de feu dans un stade comble

Avec un kop bondé et une tribune Ouest-France Bas quasiment intégralement debout, le stade aura vécu une ambiance magnifique avec une participation active des 3 autres tribunes à de nombreuses reprises et notamment une « Ola » lancée par la tribune ville de Rennes en fin de match.

En plus de l’ambiance sonore, on notera le nouveau magnifique tifo du Roazhon Celtic Kop, inspiré de la série espagnole « La Casa de Papel ».

A seulement 15 points du RC Strasbourg au classement du championnat des tribunes de la LFP avant cette dernière journée, le Stade rennais devrait remporter ce classement pour la première fois de son histoire.

Un changement de cap salutaire

Après un début de saison chaotique et une seule victoire en neuf matchs, le Stade rennais parviendra à redresser la tête avec 3 victoires en Ligue 1 et 1 en coupe de la Ligue.

Cependant, dès le mois d’octobre et la défaite 2-1 à Guingamp, la décision est prise de modifier la stratégie du club en fragilisant le duo René Ruello – Christian Gourcuff.

Cela se matérialisera début novembre par les départs de ses deux hommes ainsi que les arrivées de Jacques Delanoë, Olivier Létang puis de Sabri Lamouchi.

Bilan chiffré

Avec 30 points pris à l’extérieur pour 28 à domicile, le Stade rennais aura démontré une capacité à voyager très rare pour notre club. Gagner à la fois à Marseille, Lille, Bordeaux et Lyon lors de la même saison est même inédit.

Inscrire 50 buts en ayant eu que le seul Diafra Sakho en véritable avant-centre relève de l’exploit. D’autant plus que l’international sénégalais n’est pas parvenu à s’imposer depuis son arrivée lors du mercato hivernal.

Encaisser 44 buts permet au SRFC d’avoir la meilleure différence de buts en dehors d’un Top 4 inaccessible cette saison.

En terminant avec 3 points d’avance sur Bordeaux, sixième, c’est la première fois que les bretilliens terminent avec autant de marge d’avance lors d’une qualification européenne.

Un état d’esprit irréprochable

Pas toujours brillant dans le jeu mais souvent portés vers l’offensive, les joueurs rennais sont parvenus à s’imposer à 16 reprises lors de cette saison de Ligue 1 Conforama.

Cela démontre une capacité à s’imposer lors de diverses configurations de matchs.

La victoire à Marseille a permis aux joueurs de se rendre compte de leur potentiel et bien que non suivi d’effets lors des rencontres suivantes, elle servira de référence pour façonner un parcours à l’extérieur excptionnel.

Moins à l’aise à domicile, le SRFC parviendra malgré tout à s’imposer consécutivement face à Strasbourg puis Toulouse au meilleur moment pour construire sa cinquième place finale.

Le grand artisan de cette réussite de fin de saison sera Adrien Hunou puisqu’il aura inscrit un but à chaque journée lors des quatre dernières journées. En le repositionnant au poste d’avant-centre suite à la blessure de Wahbi Khazri, Sabri Lamouchi aura trouvé la solution idéale.

Pour Létang, l’ambition est de confirmer sur la durée

Olivier Létang, le nouvel homme fort du club, l’a confirmé samedi soir, l’idée du club est de s’installer durablement dans le top 6 si possible, ou à minima de lutter pour les places européennes le plus longtemps possible chaque saison.

Pour cela, il a été décidé de faire évoluer les mentalités au sein du club et de créer un esprit de la gagne à tous les échelons de l’entité.

Galvauder une compétition n’est pas envisageable et le Président délégué (qui a également confirmé que Sabri Lamouchi resterait l’entraîneur en 2018-2019, malgré des sollicitations extérieures) préparera en collaboration avec le staff technique l’équipe la plus compétitive possible pour tenter de passer la phase de groupe d’Europa Ligue.

Conclusion personnelle

Merci à tous d’avoir suivi mes articles pour cette saison. Je poursuivrais la saison prochaine en essayant d’écrire encore plus souvent (si mon emploi du temps me le permet).

Bonne trêve à tous et je vous retrouve pendant les vacances d’été pour un article de présentation de la saison prochaine (avant la première journée).

Stanislas DECAN

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

DUELS. Nikita Khrouchtchev vs Mao Zedong

Dans cet épisode de DUELS historiques, l'Echiquier mondial se penche sur deux figures emblématiques du communisme. Leur antagonisme idéologique...

Covid-19, l’épidémie qui nous mène au totalitarisme

En été 2020, ce sera derrière nous", qu'ils disaient... Un an et demi plus tard, la dictature sanitaire est installée...

Articles liés