Enedis. Des compteurs Linky à un accord avec la Région Bretagne

Enedis

La question de la transition énergétique est une des préoccupations en Bretagne. Dans cette optique, un accord a été signé entre la Région et Enedis le 31 mai.

Projet SMILE

La matérialisation de cette transition énergétique se fait par l’intermédiaire du projet SMILE (SMart Ideas to Link Energies). L’ambition de ce dernier est de mettre en place un réseau d’énergie intelligent, cyber-sécurisé et économique. Et ce, sur les territoires des régions administratives de Bretagne et des Pays-de-la-Loire. L’enjeu est de généraliser, à terme, le recours aux énergies renouvelables.

Afin de concrétiser ces objectifs, un partenariat a donc été conclu le 31 mai dernier entre la Région Bretagne (B4) et Enedis. Le président du Conseil régional Loïg Chesnais-Girard a donc joint sa signature à celle de Philippe Monloubou, Président du directoire d’Enedis. L’accord en question engage les deux entités sur trois années. De quoi poursuivre la transition énergétique mais aussi numérique sur nos terres d’ici 2020.

Enedis
Loïg Chesnais-Girard. Source : Twitter

Des solutions innovantes ?

Parmi les principales réalisations prévues, un showroom sera réalisé à Rennes en 2019. Son but sera de mettre en valeur « le savoir-faire industriel dans les smart grids et faciliter l’implantation d’accélérateurs de projets innovants à la croisée du numérique et de l’énergie », nous indique la communication du Conseil Régional.

Par ailleurs, SMILE a également vocation à « inventer les systèmes énergétiques de demain pour stocker et gérer au mieux les productions locales et les consommations des réseaux de distribution ». Un projet louable auquel Enedis entend contribuer en mettant en œuvre plusieurs solutions innovantes. Des solutions chiffrées dans leur globalité à quelques 21 millions d’euros.

De plus, l’électromobilité fera aussi l’objet d’une attention particulière selon les vœux de la Région Bretagne. À travers leur partenariat, le Conseil régional et Enedis vont coopérer pour favoriser le développement de la mobilité électrique. La filière automobile pourra également tirer profit de ces nouvelles mobilités.

Enfin et dans le même temps, Enedis continue son travail d’installation des compteurs Linky, qui ne manquent pas de faire l’objet de controverses. Ce sont environ 2000 de ces compteurs censés faciliter le suivi de consommation par les utilisateurs qui sont installés quotidiennement ces temps-ci en Bretagne.

Crédit photos : Wikimedia Commons (CC/Arthur Crbz)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !