Mais que devient Mamoudou Gassama ? Après avoir porté secours à un enfant suspendu à un balcon le 26 mai dernier, le clandestin malien n’en finit pas de profiter du tourbillon médiatique qui s’est emparé de sa vie. Entre un clip de musique et un voyage aux Etats-Unis, Mamoudou Gassama s’est récemment illustré par son soutien à deux groupuscules d’extrême gauche.

L’escalade médiatique

En quelques minutes, Mamoudou Gassama a vu sa vie changer. De clandestin malien ayant abandonné son pays pour l’Europe à star nationale – et même mondiale – en une ascension.

L’ex délinquant – se maintenir illégalement sur le territoire national est un délit – s’est vu couvert des ors médiatiques et de la République, en étant reçu sur de nombreux plateaux de télévision ainsi que par le président de la République lui-même. Las, parlant à peine le français, il a fini par tout arrêter et a décidé de s’octroyer quelques vacances.

Il est ainsi apparu dans un clip de musique africaine de l’artiste Saga Love.

Dans ce clip célébrant notamment l’identité africaine et le « Wakanda », il était accompagné de Lassana Bathily, autre Africain dont l’exploit (relativisé par ses témoins directs) avait été monté en épingle jusqu’à en faire un héros.

Mieux encore, Mamoudou Gassama est parti aux Etats-Unis, où il a reçu un « Humanitarian Award » lors des BET Awards. Cette cérémonie a été créée en 2001 par une chaîne identitaire afro-américaine afin de mettre en valeur les membres de la communauté afro-américaine.

En marge de cette cérémonie, il aurait – selon Public – reçu un chèque de 100 000 € de la part de Jay-Z. Une information mise en doute par Libération.

Quoi qu’il en soit, Mamoudou Gassama a profité de cette escapade américaine pour parader dans sa nouvelle voiture.

Mamoudou Gassama mobilisé auprès de l’extrême gauche

Mais, au-delà de cette frénésie médiatique, Mamoudou Gassama n’a pas hésité à s’afficher publiquement avec deux organisations d’extrême gauche : la Ligue de défense noire africaine (LDNA) et le groupuscule « Justice pour Adama ».

Dans le premier cas, Mamoudou Gassama est présenté comme un « héros noir » et son identité africaine est mise en exergue par le meneur de la LDNA. Cette organisation visant à défendre l’identité africaine des Africains en Europe et à imposer l’immigration massive sur notre continent est donc officiellement appuyée par Mamoudou Gassama.

Même soutien clair à une manifestation organisée par le collectif africain d’extrême gauche « Justice pour Adama ». Dans une vidéo postée sur Twitter, Mamoudou Gassama appelle à participer à une manifestation de ce groupuscule.

S’il est évident que Mamoudou Gassama ne comprend peut-être pas exactement tout ce qui se passe dans sa nouvelle vie, il n’en reste pas moins qu’il se présente volontairement comme un militant opposé à la défense de l’identité européenne. Tout cela alors que des soldats européens risquent aujourd’hui leur vie pour défendre le Mali, pays qu’il a abandonné sans aucune raison sérieuse.

Crédit photo : Capture d’image Twitter / La Vérité pour Adama
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.