Afrique du Sud

Une récente étude sur la démographie en Afrique du Sud vient mettre en évidence la situation très minoritaire des Blancs dans le pays.

1,2 million d’habitants en plus

L’Afrique du Sud a gagné 1,2 million d’habitants en l’espace d’un an. C’est ce que révèle une étude publiée par Statistics South Africa il y a quelques jours. Le pays compte désormais 57,7 millions de personnes sur son territoire, soit une hausse d’un peu plus de 2 % par rapport aux 56,5 millions d’individus déclarés en 2017.

Cette augmentation demande toutefois à être analysée dans le détail puisqu’elle recouvre une nuance dans les modifications démographiques majeures amorcées depuis plusieurs années. La population blanche d’Afrique du Sud a effectivement connu une légère augmentation sur les 12 derniers mois tandis qu’elle était en constante décroissance depuis cinq ans. L’étude en question estime ainsi qu’il y aura 4,52 millions de Sud-Africains blancs dans le pays en 2018, contre 4,49 millions en 2017. Ce qui correspond à une hausse de 30 000 individus d’origine européenne.

Déclin des Blancs

Toutefois, cette inversion temporaire du solde démographique des Blancs en Afrique du Sud ne suffit pas à endiguer la diminution de la population blanche dans le pays depuis 2013. Sur la période 2013-2018, ce même institut de statistiques a observé que cette catégorie a connu un déclin net de 82 300 personnes.

Autre donnée à mettre en perspective, les Sud-Africains blancs ont atteint leur plus faible proportion dans la population totale du pays puisqu’ils n’en représentent plus que 7,8 % de la population totale. Tout en sachant que « la structure de la population noire africaine est plus jeune que celle de la population blanche ».

Dans le même temps, tous les autres groupes démographiques d’Afrique du Sud connaissent de fortes hausses d’année en année. Pour leur part, les Noirs sont passés de 38,5 millions de personnes en 2008 à 46,7 millions en 2018. Pour atteindre alors 80,9 % de la population totale du pays. Quant aux «personnes de couleurs » (terme employé dans l’étude), ils étaient 4,4 millions en 2008 et sont désormais 5,07 millions en 2018. Ces derniers représentent ainsi 8,8 % de la population.

Enfin, la catégorie de population indienne/asiatique est passée de 1,24 millions à 1,45 millions de personnes au cours de la même période (2,5 % du total de l’Afrique du Sud).

Afrique du Sud
Source : statssa.gov.za

Les Blancs quittent l’Afrique du Sud

Malgré cette inversion (très probablement provisoire) dans l’évolution de la population blanche du pays, les Européens émigrent en grand nombre depuis plusieurs années car confrontés à une situation de plus en plus intenable pour eux. D’un point de vue tant économique que sécuritaire.

Afrique du Sud

Statistics South Africa démontre notamment que plus de 612 000 Sud-Africains blancs auraient quitté le pays entre 1985 et 2021. Avec une accélération dans le temps puisque 430 000 de ces départs seraient compris entre 2001 et 2021. Et 115 000 entre 2016 et 2021.

Par ailleurs, le phénomène de migration à destination de l’Afrique du Sud devrait faire converger vers le pays 1,072 million d’Africains noirs d’ici 2021, ainsi que 59 432 Indiens ou Asiatiques. Des perspectives qui risquent d’inciter encore d’avantage la population d’origine européenne à l’exil.

Farmlands : le reportage choc sur la tragédie des fermiers blancs d’Afrique du Sud [Vidéo sous titrée en Français]

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.