La Belle Vie, le pari ambitieux de la gastronomie sur Saint-Brevin-les -Pins

L’élégante façade du restaurant « la Belle vie » détonne dans le bourg de Saint-Brevin. Cette nouvelle adresse  gastronomique revêt un caractère improbable et décalé  à l’aune de la physionomie commerciale traditionnelle qui caractérise habituellement la station balnéaire. Plutôt populaire, tournée vers le pays de Retz dont elle accueille beaucoup de vacanciers, Saint-Brevin est l’antithèse sociologique de La Baule. Le profil de la restauration y  est plutôt relâché en mode « moules-frites » et les bars inclinent davantage vers l’ambiance PMU que sur l’atmosphère lounge. Sûrement que  l’installation toute récente de l’établissement « la Belle vie », a dû interpeller la curiosité des habitants,  en suscitant nombre de commentaires sur ses perspectives d’avenir.

L’ardoise du midi comme miroir de l’âme d’un restaurant

Lorsqu’il s’agit d’étalonner le niveau de cuisine d’une table gastronomique,  le choix du  menu du jour se révèle être le  meilleur des indicateurs pour jauger   les points forts débusquer  les petites failles. Comme pour une crêperie, le test des galettes les plus simples s’annonce souvent plus instructif que la commande des spécialités. L’ardoise annonce une formule du jour raisonnable à 19€, avec le choix de deux options sur l’entrée et le plat principal. Seulement il faut être attablé pour avoir connaissance de ce menu et son affichage sur la carte extérieure aurait pour avantage de montrer un peu plus de transparence vis-à-vis du client. Surtout qu’il est alléchant !

Prestation de haut vol

Ravioles de queue de bœuf en guise d’entame, immergées dans un savoureux bouillon, un plat signature de la gastronomie française magnifié notamment par Ducasse avec ses ravioles de daube à la monégasque. Une entrée qui a le mérite de poser les choses et de rassurer pleinement sur la maitrise technique de la cuisine. La montée en puissance s’opère avec les suprêmes de poulet d’une tendreté confondante. Ce classique qui ne saurait souffrir d’aucune approximation dans la cuisson est un pur bonheur quand il atteint un tel  perfectionnisme. Accompagnements judicieux et harmonieux : poêlée de shiitakes, purée de patate douce, lisse et légère (passée au tamis sans doute) et betteraves travaillées en pickles.

Petite retombée sur le dessert

Reste qu’on peut être un grand cuisinier sans toutefois pouvoir montrer le même savoir-faire sur le front des desserts. C’est  souvent la grande problématique des tables ambitieuses qui doivent investir dans les compétences pâtissières (mais il faut le pouvoir !) ou  bien développer une carte des desserts un peu plus simple et adaptée à un chef de cuisine. Abricots rôtis au miel saupoudrés d’un petit crumble de chocolat,  glace vanille (pas maison) et mousse de chocolat blanc. Un assemblage sympathique et honorable qui fait descendre tout de même le niveau de la prestation en comparaison de l’entrée et du plat. Un point crucial d’autant plus impérieux à parfaire pour l’avenir du restaurant  la belle vie, que le saut tarifaire avec l’ajout du dessert représente un surcoût de  6€ (entrée/plat/dessert 25€). Une majoration qui doit se justifier et ce d’autant plus sur les menus supérieurs ou l’intitulé des desserts ne renvoie pas non plus  à de la grande créativité. 

Belle impression d’ensemble

Hormis ce point, l’impression d’ensemble est excellente et nous adressons tous nos encouragements à cette table naissante porteuse d’un véritable vent de fraicheur sur Saint-Brevin-les-Pins. « La belle vie » devrait  en toute logique trouver sa place auprès d’une clientèle éclairée  d’estivants et ne laissera pas longtemps  indifférente les locaux. La salle affiche une élégance sobre qui évite d’être trop intimidante à l’égard d’une clientèle peu habituée à fréquenter les grandes tables. Le service est professionnel et relativement détendu. Reste aussi à étoffer une carte  vins laconique et lacunaire qui doit se raccrocher à l’excellence de la cuisine. Laissons à cette nouvelle adresse le droit à une période de rodage.

Raphno  

Restaurant La Belle Vie 2 Rue du Général de Gaulle, 44250 Saint-Brevin-les-Pins Tel 09 67 70 69 29

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine