Alcool, drogues, tabac : cette Bretagne qui s’autodétruit !

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Une étude de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) montre que la Bretagne administrative (B4) est le territoire de l’Hexagone le plus touché (et de loin !) par la consommation d’alcool, de tabac et de drogues chez les jeunes de 17 ans.

ESCAPAD, quelle enquête ?

Pilotée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), une étude a été réalisée à l’échelle française entre le 13 et le 25 mars 2017 auprès de quelques 43 892 jeunes âgés de 17 ans. Dénommée ESCAPAD (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense), le résultat de cette enquête a été publié le 27 septembre.

Ainsi, les adolescents étaient interrogés sur leurs éventuels usages de produits psychoactifs (tabac, alcool, drogues). Et des différences importantes apparaissent alors concernant les habitudes de consommation entre les différentes régions françaises. Sans surprise au regard des études menées par le passé, la Bretagne administrative, si l’on en croît les 2 241 jeunes ayant répondu, se démarque de manière peu glorieuse par rapport aux autres territoires.

Bretagne

Alccol : une Bretagne « surconsommatrice »

En premier lieu, si 85,7 % des jeunes de l’Hexagone ont déjà goûté à l’alcool à 17 ans, la Bretagne (et dans une moindre mesure les Pays de la Loire) occupe le haut du tableau avec 93,7 %.

Bretagne

Par ailleurs, 21,8 % des jeunes bretons ont déclaré s’être alcolisés au moins trois fois de manière importante (à savoir cinq verres d’alcool au moins en une seule occasion) au cours du mois précédant l’enquête :

Bretagne

Tabac : la Bretagne à pleins poumons !

Du côté du tabac, le bilan n’est guère plus reluisant pour la Bretagne puisque 66,5 % des jeunes de 17 ans ont déjà expérimenté la cigarette. Ce qui vaut à notre péninsule la première position en la matière…

Bretagne

Sans surprise là encore, la Bretagne arrive en pôle position pour l’usage quotidien du tabac avec plus de 30 % de jeunes fumeurs.

Bretagne

Cannabis : une Bretagne qui part en fumée

Venons-en à présent au rapport entretenu par les jeunes bretons avec le cannabis. La Bretagne (B4) décroche une nouvelle palme d’or puisqu’elle est la région où les adolescents de 17 ans ont le plus testé le cannabis (44,7 %).

Bretagne

Autres drogues : la Bretagne au premier rang !

Enfin, la Bretagne est aussi la première région de France en ce qui concerne l’expérimentation des autres drogues illicites en 2017 (9,5%).

Bretagne

Plus précisément, la Bretagne est aussi la « championne » de la consommation de MDMA/ecstasy au niveau français avec 5,3 % des jeunes de 17 ans sondés ayant déjà expérimenté cette drogue. 

Bretagne

Pour ce qui est de la cocaïne, la jeunesse de Bretagne (4,2 %) fait quasiment jeu égal avec celle de Normandie (4,3 %) dans l’expérimentation de la poudre blanche maléfique.

Bretagne

Une Bretagne qui coche décidément toutes les cases de l’autodestruction puisque nos jeunes sont aussi ceux de l’Hexagone qui ont le plus goûté aux amphétamines.

En définitive, cette étude de l’OFDT devrait être prise au sérieux par les décideurs bretons compte tenu des chiffres révélés ici sur la consommation de tabac, d’alcool et de drogues en Bretagne. Toutefois, nous pouvons légitimement douter d’une telle prise de conscience car ce rapport alarmant sur l’état de notre jeunesse est loin d’être le premier du genre. Et, jusqu’ici, aucune politique d’envergure sur ces pratique n’a encore été mise en place.

Quant à l’explication, souvent entendue, de ces comportements bretons par l’existence d’une supposée culture « conviviale et festive » en Bretagne, voilà qui permet de balayer d’un revers de main des causes probablement bien plus complexes…

Crédit photo : Pixabay (CC0/jarmoluk)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Pleaol : un hanter-bost divyezhek dilemet er skol gatolik

Setu danvez labour evit Kristian Troadeg, ar c'huzulier e-karg eus yezhoù Breizh er c'huzul rannvro nevez ! Dilemet e vo un hanter-bost divyezhek er skol...

Montessori : des écoles inaccessibles aux plus modestes ?

Alors qu'une nouvelle école Montessori (trilingue : français, anglais, espagnol) devrait ouvrir à Bréal/Montfort au sud-ouest de Rennes, il convient de revenir sur cette...

Morlaix : Pas d’enseignement du breton à Tristan Corbière

Il en était question depuis un moment : une seconde bilingue breton-français était en projet au lycée Tristan Corbière de Morlaix. Une réunion d'information avait...