Panneaux bilingues : le fruit d’un long combat breton ! [Vidéo]

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Si les panneaux ornant les routes de Bretagne font désormais une place (encore trop modeste) à la langue bretonne, cela n’a été permis qu’à la suite d’un long combat militant.

Signalisation bilingue  

Les plus jeunes l’ignorent généralement mais les indications en breton sur les panneaux directionnels de la péninsule n’ont pas toujours été en odeur de sainteté ! Il aura fallu une pression acharnée de la part des défenseurs de la langue bretonne pour que l’État français, le plus centralisé d’Europe, finisse par céder du terrain dans les années 1980. Une époque où la décentralisation voulue par François Mitterand accordera aux collectivités locales davantage de pouvoirs. Qui resteront toutefois, notons-le, très limités.

Les premiers panneaux seront implantés dans le Finistère et dans le Trégor (ouest des Côtes d’Armor) ainsi que dans le Morbihan. Ils concerneront d’abord les entrées de communes puis les routes départementales. Mais, fidèle à sa réputation, l’administration ne manquera pas d’imposer une police d’écriture donnant moins de visibilité aux termes bretons qu’aux français sur les panneaux. Le nom en langue bretonne étant systématiquement situé sous le nom français, souvent écrit en itallique et dans une typographie moins épaisse.

L’histoire d’une lutte en vidéo

Plus tard, la signalisation bilingue gagnera aussi les entrées de villes de plusieurs communes du nord de la Loire-Atlantique (en Presqu’île de Guérande notamment) et quelques autres d’Ille-et-Vilaine. Qui reste le département breton où notre vieille langue est la plus rare sur les panneaux. Les deux grandes villes de Haute-Bretagne, Nantes et Rennes, adopteront dans les années 2000 puis 2010 une signalistaion bilingue sur les panneaux d’entrée de villes ainsi que pour la signalétique des noms de rues.

Pour retracer ce long combat qui a fait partie intégrante de la lutte pour la défense de l’identité bretonne, la web TV en langue bretonne Brezhoweb a consacré un reportage sur le sujet. Mais ce coup d’oeil dans le rétroviseur ne doit pas faire oublier que la partie n’est pas encore gagnée pour le breton sur nos routes.

Crédit photos : Wikimedia Commons (CC/Mikael Bodlore Penlaez)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Un jour on gagnera le Tour de France : le documentaire sur les Men In Glaz de Laurent Cadoret

En Bretagne, une équipe porte haut les couleurs de la région, ce sont les Men In Glaz. Au départ...

Articles liés

Signature de la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !”

La région Bretagne vient de signer, avec chaque partenaire, la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !” qui vise à favoriser l’usage du...

Manifestadeg Gwengamp, fulor ar Vretoned

Kuzul ar Vonreizh he deus korbellet al lezenn Molac votet e miz Ebrel. Ar brezhoneg, e-lec’h mont war-raok, en deus graet meur a gammed...

Ur Redadeg evit ar c’horseg

Goude degouezh ar Redadeg e Gwengamp e c'hello ar rederien kenderc'hel gant o c'hoant da c'haloupat e Bro-gKorsika. « A Currilingua » a loc'ho eus Borgu...

Langue bretonne. 50 ans de combat. An Alc’hwez Aour

Er barzhoneg-mañ e kont Anjela Duval ez eus bet taolet un alc'hwez aour en traoñ ar mor. Ur rummad tud nevez a rank adkavet...