Chez les 18-25 ans de Bretagne administrative, un jeune sur deux aurait déjà pris le volant alcoolisé ou drogué. C’est ce qui se dégage d’une étude de Vigicarotte, le dispositif de sensibilisation des risques routiers de MAAF Prévention, qui vient de dévoiler les résultats d’une double enquête sur les 18/25 ans ayant pour thème « alcool et drogue au volant » et leur rapport à « la voiture ».

Prudence toutefois avec les résultats notamment en Bretagne : ils ont été obtenus à partir de deux sondages réalisés via le chatbot JAM sur Messenger du 2 au 11 octobre 2018 auprès d’un petit nombre de sondés.

securiteroutiere

Etude « 18/25 ans et leur rapport à la voiture », auprès d’un échantillon de 3 988 répondants de tous âges et toutes régions. Pour cette étude, un focus a été réalisé sur les 18-25 ans, qui représentent 1 953 répondants de l’échantillon, dont 98 répondants pour la région Bretagne. Etude « Alcool et drogue au volant, les usages des 18-25 ans », auprès d’un échantillon 4 752 de répondants de tous âges et toutes régions. Pour cette étude, un focus a été réalisé sur les 18-25 ans, qui représentent 2 578 répondants de l’échantillon dont 110 répondants pour la région Bretagne.

Les chiffres clés :

  • Seulement un peu plus de 4 jeunes sur 10 appliquent le principe du conducteur désigné en soirée
  • Près d’1 jeune sur 2 a déjà pris le volant sous influence (alcool/drogue)
  • 1 jeune sur 5 n’arrive pas à dire toujours non à un ami qui a trop bu ou fumé (et pas des cigarettes) et qui propose de les ramener.
  • Près de 8 jeunes sur 10 font des excès de vitesse
  • 9 jeunes sur 10 utilisent leur téléphone au volant

« Alcool et drogue au volant, les usages des 18/25 ans » en Bretagne

19% des jeunes n’arrivent pas à dire toujours non à un ami qui a trop bu ou fumé (et pas des cigarettes) et qui propose de les ramener (versus 23% sur l’ensemble des 18/25 ans français). Dans le détail, 17% disent non parfois (vs 19%) et 2% craquent et acceptent (vs 4%). 81% arrivent à toujours refuser la proposition (vs 77%).

Et sans être passager, ils ne sont que 30% à toujours réussir à empêcher un ami de prendre le volant (vs 21%), même si c’est 9 points de mieux que la moyenne nationale. Pour 52%, c’est parfois (vs 49%) et pour 1%, c’est impossible (vs 4%). Enfin, 17% n’ont jamais vécu une telle situation (vs 26%).

45% des jeunes ont déjà pris le volant après avoir consommé de l’alcool ou de la drogue (vs 33%). C’est 12 points de plus que la moyenne nationale. 43% n’ont jamais pris ce risque (vs 48%). Dans le détail, pour les fautifs, c’est arrivé « une ou deux fois » à 40% (vs 26%) et « un peu trop souvent » à 5% (vs 7%). Enfin, 12% ne conduisent pas (vs 19%)

S’ils doivent conduire, seulement 15% des jeunes ne boivent pas (vs 25%), soit 10 points de moins que la moyenne nationale. 32% se limitent à 1 verre (vs 31%) et 40% à deux verres (vs 31%). Lors d’une soirée, seulement 41% des jeunes de la région applique toujours le principe du conducteur désigné (vs 49%), soit 8 points de moins que la moyenne nationale. Ce qui signifie que 59% des jeunes ne le respectent pas.

23% des jeunes boivent plusieurs fois par semaine/tous les jours de l’alcool (vs 22%). Dans le détail, pour 22%, c’est plusieurs fois par semaine (vs 20%) et 1% en consomment quotidiennement (vs 2%). Seulement 8% ne consomment jamais d’alcool (vs 13%).

33% des jeunes ont consommé du cannabis au moins une fois dans l’année (vs 33%). Dans le détail, 4% fument plusieurs fois dans la semaine (vs 4%) et 6% fument tous les jours (4%). 67% n’en consomment jamais (vs 66%).

21% des jeunes ont essayé au moins une fois une drogue de type cocaïne, LSD, MDMA (vs 15%), soit 6 points de plus que la moyenne nationale… 11% ont essayé au moins 4 fois (vs 5%). Une consommation à la maison ou chez les amis Sans surprise, les jeunes consomment avant tout à la maison/chez des amis : 86% (vs 80%). Viennent ensuite les boîtes : 9% (vs 9%) et les bars : 9% (vs 13%).

« Les 18/25 ans et leur rapport à la voiture » en Bretagne

26% des jeunes citent la qualité comme critère le plus important dans une voiture (vs 19% sur l’ensemble des 18/25 ans français). Viennent ensuite la sécurité pour 25% (vs 29%) puis le confort pour 20% (vs 18%).

Pour 41% des jeunes (vs 33%), la voiture est tout d’abord synonyme de liberté, soit 8% de plus que la moyenne nationale. Puis 33% mettent en avant l’utilité (vs 31%). 11% des interrogés pensent avant tout à la voiture comme un gouffre financier (vs 11%).

78% des jeunes trouvent « important » d’avoir une voiture (vs 71%), soit 7% de plus que la moyenne nationale. Et 63% des jeunes déclarent posséder une voiture (vs 46%), soit 19 points de plus que la moyenne nationale.

77% des jeunes font des excès de vitesse (vs 72%). Dans le détail, 27% des interrogés ont pour habitude d’en faire (vs 28%) et 50% en font rarement (vs 44%). Seulement 23% n’en font jamais (vs 28%).

Les jeunes qualifient leur conduite au volant de « respectueuse » pour 52% (vs 51%) et « tranquille » pour 21% (vs 28%).

90% des jeunes utilisent le téléphone au volant (vs 89%).

Enfin, face à la technologie du futur, 73% des jeunes ne font pas confiance à la voiture autonome (vs 70%). Seulement 27% des interrogés font confiance à cette innovation (vs 30%).

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine