Nantes. Blocage de lycées et d’un campus de l’Université : c’est reparti pour un tour…

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Alors que des agitateurs lycéens se sont trouvés une raison de manifester – continuer de contester Parcoursup – la faculté de lettres de Nantes est entrée dans le mouvement suite à l’augmentation substantielle des frais d’inscription des étudiants étrangers. Ce matin, le campus Tertre de l’université de Nantes a été bloqué dès 6h30 avec des barricades et divers objets. Mais les Gilets jaunes n’étaient pas au rendez-vous.

Un modèle de discours bobo féministe

Une AG a eu lieu dans la matinée dans un amphi de la faculté d’éco-gestion – elle a été relativement peu suivie. Pour des causes expliquées par une étudiante sur une plateforme d’extrême-gauche : « je ne vois pas pourquoi on doit faire cette AG dans le fief des macroniens, dans le bâtiment économico-capitalo-libéralo-macroniste. En plus, les amphithéâtres ont été conçus par des architectes hommes, et non en mixité (sic). L’amphithéâtre lui-même est nommé « Jean Baptiste Say », qui est non seulement un économiste et un homme, mais en plus, propose des théories de l’offre genrées et était esclavagiste. Moi je propose de faire des AGs dans des parcs conçus par des femmes, pour que les carcans du patriarcat ne brident pas nos discussions. Dans un tel contexte, la parole des femmes est opprimée, et la révolution ne pourra être que patriarcale ». Un modèle de discours bobo féministe qui devrait enthousiasmer les femmes engagées dans le mouvement des Gilets jaunes…

Dans le flou et le brouhaha, ont été adoptés entre autre le soutien à toutes les grèves et la démission de Macron. Dehors, deux étudiants qui aidaient le doyen de FLCE (Langues) Didier Delorme – bête noire des bloqueurs d’extrême-gauche qui l’ont déjà pris à partie l’an dernier – à débloquer son bâtiment ont été agressés par des bloqueurs. Néanmoins la faculté a quand même été libérée dans la journée. Pour le reste, le blocus est reconduit jusqu’à lundi où aura lieu une AG à midi.

Des lycées bloqués, une barricade enflammée

Dans la matinée encore, plusieurs lycées de banlieue (Jean Perrin à Rezé, Léonard de Vinci à la Bottière, Carcouët au Breil, Monge dans les quartiers nord, la Colinière…) et du centre-ville (Clémenceau) ont fait l’objet de blocus. Le boulevard du Massacre, au Breil, a été coupé par quelques dizaines d’élèves ; une barricade  a été enflammée rue de la Bottière vers neuf heures du matin. Les forces de l’ordre et les pompiers ont dû y intervenir pour éteindre le feu et rétablir la circulation.

Cependant, sans l’appoint des Gilets jaunes – toujours occupés à bloquer le port de Saint-Nazaire, la raffinerie mais aussi la centrale logistique U à Carquefou – l’extrême-gauche seule ne mobilise pas. La manifestation prévue ce jeudi soir à 18 heures a réuni moins d’une centaine de participants.

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

Articles liés

Nantes : des lycées bloqués dans les banlieues

Le mouvement des lycéens se poursuit avec son cortège de violences devenu habituel. Ainsi à Nantes, les lycées correspondant aux banlieues nantaises ont été...

Les facultés otages de l’extrême gauche

Retrouvez le journal du 29 mars de TV Libertés, avec notamment un focus sur les blocages des facultés par l'extrême gauche, et un retour...

Université de Nantes : Reprise du blocus, une pétition lancée contre les blocages

Ce mardi 20 mars, à 12h, suite à la semaine de blocage et à la montée des tensions avec la présidence, les étudiants se...

Lycées bretons. L’approvisionnement en circuit court n’est pas si simple

Sur le papier, les intentions sont louables. À l’heure du « consommer local », le conseil régional de Bretagne administrative entend faciliter l’approvisionnement en circuit court...