Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Lycées de Bretagne. Qu’est-ce qui change pour cette rentrée 2021-2022 ?

La région Bretagne a en charge la gestion des lycées bretons. Elle se charge donc de tenter d’accompagner 79 800 lycéens bretons (de Bretagne administrative) scolarisés dans un établissement public. Voici les nouveautés à venir pour cette nouvelle saison.

Quelles priorités cette année pour la Région Bretagne ?

Transport

Le réseau BreizhGo permet à 100 000 jeunes (collégiens et lycéens principalement) de rejoindre chaque jour leur établissement. Matin et soir, 2 500 cars scolaires circulent pour desservir 25 000 points d’arrêt en Bretagne. Il y a un an, nous avions mis en place un tarif unifié sur les 4 départements bretons, d’un montant de 120 €/an. Pour les familles nombreuses, le coût annuel est réduit dès le 3e enfant transporté (50 €/ an) et gratuit à partir du 4e enfant. Et pour 80 € de plus par an (soit 200 €/an), la carte Scolaire+ permet aux scolaires utilisant les transports BreizhGo d’accéder librement à l’ensemble des cars et trains TER BreizhGo tout au long de l’année scolaire, petites vacances et week-ends compris !

Les nouveautés de la rentrée :

  • Ouverture du lycée de Ploërmel à la rentrée 2023.
  • Inauguration du lycée Simone-Veil à Liffré le 17 septembre.
  • 20 chantiers d’agrandissement et de modernisation.
  • Nouveaux internats à Kerichen, Cesson-Sévigné et Lorient.
  • Poursuite du plan Energie.

Alimentation et éducation

Des produits frais, locaux, bio et sous label avec des repas faits maison : c’est ce que les équipes de restauration proposent tout au long de l’année aux lycéens avec près de 10 millions de repas par an, financés à hauteur de 60% par la Région. Grâce à notre engagement, 11 des 14 lycées pilotes dépassent dès à présent l’objectif de 20% d’achats bio, ce qui, avec l’appui de la Région et d’Inter Bio Bretagne, va leur permettre de recevoir le label “établissement bio engagé”.

La région finance avec votre argent l’espace numérique de travail Tout@tice qui permet l’accès aux ressources pédagogiques et informations en ligne. Elle équipe également les lycées en matériel numérique et contribue également à l’acquisition des manuels scolaires en versant aux lycées une aide de 50 € par élève et en finançant l’achat des équipements professionnels (60 à 300 €) pour les élèves entrant au CAP ou Bac pro.

Breton, Gallo : de la maternelle à l’université

Il y a un an, à la rentrée 2020, le seuil des 19 000 élèves (19 165 exactement) a été franchi ! Scolarisés dans des classes bilingues ou immersives (filières publique, privée sous contrat, Diwan) répartis sur les académies de Rennes et Nantes, ses effectifs devraient encore progresser avec l’ouverture de 13 nouveaux sites bilingues, annoncée pour septembre 2021.

Outre ces investissements, de nouvelles mesures, qui pourront parfois paraitre démagogiques (mais que la gauche aime tant…) : ainsi dans chaque lycée, les jeunes pourront déposer des projets, voter pour leurs préférés et se faire aider pour les réaliser sans que l’on sache quel type de projet sera validé ou pas…

On retrouve également les lubies de la gauche dans la question des cantines scolaires : « Notre ambition est aussi de faire évoluer les comportements, d’éduquer les jeunes au goût, aux équilibres nutritionnels tout en luttant contre le gaspillage alimentaire via différentes actions : semaine des pesées, réalisation d’un livre de recettes végétariennes…».

Mais aussi : « Projets éducatifs Karta, Conseil régional des jeunes… : grâce à ces initiatives, les jeunes peuvent s’exprimer et faire entendre leurs voix. Cette année pour la première fois, des élus du CRJ siègeront avec leurs aînés dans la nouvelle commission « jeunesse, égalité & citoyenneté ».

Le bilan sera effectué à la fin de l’année !

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Lycées de Bretagne. Qu’est-ce qui change pour cette rentrée 2021-2022 ?”

  1. Richard dit :

    Bravo pour les classes bilingues s’il s’agit du français et du breton, ou du français et de l’anglais, mais pas du français et de l’arabe, qui n’est pas une langue européenne enseignée en France. Alors s.v.p. il me semble important de préciser de quelle autre langue que le français il s’agit

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Rugby, Sport

RC Vannes : Nouveau record d’affluence et demi-finale en Pro D2 !

Découvrir l'article

Dinan

Fête de la Bretagne. 10 jours de festivités dans le pays de Dinan

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Ar Barzhaz Breizh : Kervarker, skrivagner pe falser ? La Villemarqué, un falsificateur ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Fête de la Saint-Yves à Paris : Célébrez le patron des Bretons le 19 mai 2024 !

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Finistère. Trévarez, joyau architectural et paysager, en lice pour “Le Monument préféré des Français”

Découvrir l'article

Environnement

Que cultiver au jardin en Bretagne au Printemps ?

Découvrir l'article

Economie

Investir en Bretagne : opportunités et défis en 2024

Découvrir l'article

Environnement

Lobby du Porc en Bretagne. Une enquête dévoile les liens qu’entretiennent les principaux acteurs et les structures qui le dirigent

Découvrir l'article

Economie

Faut-il faire payer l’accès aux villes touristiques de Bretagne ? L’exemple de Jürmala, en Lettonie

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 30 avril, c’est la Stz Onenn

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky