Irlande. La légalisation de l’avortement votée par le Parlement

A LA UNE

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Le projet de loi visant à légaliser l’avortement en Irlande a été adopté par le Parlement jeudi 13 décembre. Un tournant historique pour la société irlandaise.

27 voix pour l’avortement contre cinq

Le projet de loi 2018 sur la réglementation de l’interruption de grossesse en Irlande a été adopté par 27 voix contre cinq le 13 décembre dernier, après un débat de neuf heures. La loi doit ensuite être signée par le président Michael D. Higgins avant d’être promulguée.

Ce vote vient donner suite au référendum qui avait eu lieu le 25 mai 2018. Les électeurs irlandais s’étaient alors prononcés à 66,4 % contre l’interdiction constitutionnelle de l’IVG.

Le texte en question permettra désormais d’autoriser l’IVG sans conditions jusqu’à 12 semaines de grossesse. Mais également lorsqu’il existera un risque d’anomalie fœtale mortelle ou un risque pour la vie ou la santé de la femme enceinte. En comparaison, la France autorise elle aussi ce délai de 12 semaines. Les femmes du Royaume-Uni disposent de 24 semaines pour avorter légalement.

3 000 femmes l’année dernière

Dans une Irlande qui constitue l’un des derniers pays de l’UE où le catholicisme occupe encore une place centrale dans la société, cette validation de l’autorisation de l’IVG par les parlementaires est un symbole fort. Et ce, aussi bien pour les personnes favorables comme défavorables à cette nouvelle mesure. Avant que ce texte n’entre en vigueur, les femmes irlandaises désirant avorter doivent encore se rendre au Royaume-Uni ou avoir recours à des pratiques clandestines.

Depuis 1980, ce sont plus de 170 000 femmes et jeunes filles qui sont allées dans un autre pays (très majoritairement au Royaume-Uni voisin donc) pour avorter. Au titre de l’année dernière, elles seraient plus de 3 000 à s’être rendues en Angleterre et au Pays de Galles pour des avortements. D’autres femmes ont aussi acheté des pilules abortives en ligne.

De son côté, le ministre irlandais chargé de la Santé Simon Harris a déclaré : « Il y a un peu plus de 200 jours, vous, le peuple d’Irlande, avez voté pour abroger le 8e pour que nous traitions les femmes avec compassion. Aujourd’hui nous avons voté la loi qui pour que cela devienne réalité ».

Quant au Premier ministre Leo Varadkar, ce dernier a parlé d’un « moment historique pour les femmes irlandaises ».

Crédit photo : Pixabay (CC0)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Vidéo. Euro 2021 : Un militant Greenpeace débarque sur la pelouse de France-Allemagne en ULM

Il a fait son apparition en ULM dans le ciel de l'Allianz Arena de Munich (Allemagne) avec l'inscription "Kick...

Euro 2021. Les résumés d’Allemagne-France et de Hongrie-Portugal

On jouait les derniers matchs de la première journée, ce 15 juin. Voici les résumés d'Allemagne-France et de Hongrie-Portugal L'équipe...

Articles liés

Black Lives Matter : Viktor Orbán ne veut pas voir la Hongrie s’agenouiller… [Vidéo]

« Les Hongrois ne s’agenouillent que devant Dieu, la Patrie et lorsqu’ils demandent en mariage leur dulcinée » : vous désiriez connaître l'avis du...

Black Lives Matter. Les joueurs de football irlandais et anglais soumis à l’ethnomasochisme, pas les supporters hongrois [Vidéo]

Les joueurs de l'équipe d'Irlande de football, soumis au mouvement Black Lives Matter, ont tous mis le genou à terre lors d'un match amical...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est rattachée au Pôle 1 (Vie...

« Adams et McGuinness ont trahi tout le monde ». Un ancien prisonnier de l’IRA se penche sur les Troubles

Ci-dessous, le témoignage passionnant de Thomas Elliot, ancien prisonnier de l'IRA qui raconte son point de vue sur les Troubles et la guerre civile...