Irlande. La légalisation de l’avortement votée par le Parlement

A LA UNE

Le projet de loi visant à légaliser l’avortement en Irlande a été adopté par le Parlement jeudi 13 décembre. Un tournant historique pour la société irlandaise.

27 voix pour l’avortement contre cinq

Le projet de loi 2018 sur la réglementation de l’interruption de grossesse en Irlande a été adopté par 27 voix contre cinq le 13 décembre dernier, après un débat de neuf heures. La loi doit ensuite être signée par le président Michael D. Higgins avant d’être promulguée.

Ce vote vient donner suite au référendum qui avait eu lieu le 25 mai 2018. Les électeurs irlandais s’étaient alors prononcés à 66,4 % contre l’interdiction constitutionnelle de l’IVG.

Le texte en question permettra désormais d’autoriser l’IVG sans conditions jusqu’à 12 semaines de grossesse. Mais également lorsqu’il existera un risque d’anomalie fœtale mortelle ou un risque pour la vie ou la santé de la femme enceinte. En comparaison, la France autorise elle aussi ce délai de 12 semaines. Les femmes du Royaume-Uni disposent de 24 semaines pour avorter légalement.

3 000 femmes l’année dernière

Dans une Irlande qui constitue l’un des derniers pays de l’UE où le catholicisme occupe encore une place centrale dans la société, cette validation de l’autorisation de l’IVG par les parlementaires est un symbole fort. Et ce, aussi bien pour les personnes favorables comme défavorables à cette nouvelle mesure. Avant que ce texte n’entre en vigueur, les femmes irlandaises désirant avorter doivent encore se rendre au Royaume-Uni ou avoir recours à des pratiques clandestines.

Depuis 1980, ce sont plus de 170 000 femmes et jeunes filles qui sont allées dans un autre pays (très majoritairement au Royaume-Uni voisin donc) pour avorter. Au titre de l’année dernière, elles seraient plus de 3 000 à s’être rendues en Angleterre et au Pays de Galles pour des avortements. D’autres femmes ont aussi acheté des pilules abortives en ligne.

De son côté, le ministre irlandais chargé de la Santé Simon Harris a déclaré : « Il y a un peu plus de 200 jours, vous, le peuple d’Irlande, avez voté pour abroger le 8e pour que nous traitions les femmes avec compassion. Aujourd’hui nous avons voté la loi qui pour que cela devienne réalité ».

Quant au Premier ministre Leo Varadkar, ce dernier a parlé d’un « moment historique pour les femmes irlandaises ».

Crédit photo : Pixabay (CC0)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

À Nantes, Jonathan s’est retrouvé à la rue à 21 ans

Placé à l'âge de 3 ans, Jonathan a enchaîné les foyers et les familles d'accueil. À ses 21 ans...

Tyrannie sanitaire et loi vigilance sanitaire. Les votes des parlementaires du Morbihan.

Déposé le 13 octobre 2021, le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire, qui vise à proroger...

Articles liés