Une nouvelle vidéo du média en ligne Sunrise souligne les contradictions d’Yves Cochet suite aux propos polémiques tenus par l’ancien député européen « écologiste ». Lequel avait visiblement trop peu révisé son sujet avant d’aborder la relation démographie/réchauffement climatique.

Yves Cochet : des migrants contre le réchauffement

Dans un entretien accordé à L’obs le 3 janvier dernier, celui qui fut aussi ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire sous l’ère Jospin en 2001-2002, a suscité un vif tollé sur les réseaux en déclarant qu’il était nécessaire de « limiter nos naissances pour mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes ».

Interrogé sur le problème du réchauffement climatique, Yves Cochet pense donc détenir la solution en établissant une corrélation avec la surpopulation mondiale :  « Il nous faut aussi prendre en compte la démographie. Or, c’est un truisme de le dire : pour réduire le nombre d’habitants sur terre, il faut faire moins d’enfants ».

Mais l’homme, toujours membre d’Europe Ecologie Les Verts, ne semble pas interpellé par les folles projections de populations du continent africain pour les décennies à venir. Pour Yves Cochet, le problème, c’est nous : « Je précise donc que je ne vise pas les pays les plus pauvres, qui font plus d’enfants que les autres. Au contraire. Les pays riches sont les premiers à devoir décroître démographiquement. Ce sont eux qui ont le mode de vie le plus polluant ».

Yves Cochet : Ni Europe, ni écologie !

Seulement voilà, Yves Cochet, après avoir tiré à boulet rouge sur la démographie européenne déjà bien mal en point, ne répond pas à la question de fond. Si le nombre d’enfants par femme en Europe est de 1,6 en moyenne, il atteint les 4,6 en Afrique subsaharienne. Dans le même temps, les émissions moyennes de CO2 d’un Européen (6,85 tonnes/an) sont 20 fois supérieures à celles de l’Africain subsaharien (350 kg/an).

Mais, en ouvrant grand les portes du Vieux Continent à l’immigration extra-européenne, et tout particulièrement aux Africains subsahariens, particulièrement nombreux à vouloir gagner l’Europe dans le futur, Yves Cochet compte-t-il dans le même temps interdire à ces « nouveaux Européens » d’adopter notre mode de vie ? Ne flotterait-il pas comme un air de dissonance cognitive chez certaines figures d’EELV ?

Par ailleurs, les sources utilisées dans la vidéo de Sunrise sont consultables sur ce lien.

Crédit photo : Sunrise.tube
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine