Emiliano Sala

L’ancien joueur du FC Nantes Emiliano Sala a pris un avion depuis la Cité des Ducs de Bretagne lundi 21 janvier au soir à destination de Cardiff. Mais l’appareil est porté disparu depuis et les recherches sont toujours infructueuses à l’heure où nous rédigeons ces lignes.

Emiliano Sala : de la Bretagne au Pays de Galles

Il venait de quitter le FC Nantes pour signer au club de Cardiff. Emiliano Sala, ex-attaquant argentin du FC Nantes, était revenu saluer ses anciens coéquipiers de la Maison Jaune lundi 22 janvier. Deux jours auparavant, samedi 19 janvier, le FC Nantes communiquait sur le départ officiel de son joueur. Lequel s’engageait alors pour trois ans et demi avec un autre club de la Celtie, le Cardiff City FC, actuellement classé à la 18e place de la Premier League anglaise.

Resté en bons termes avec le vestiaire nantais, Emiliano Sala a même posté sur son compte Twitter une dernière photo en compagnie des joueurs du FCN.

Des recherches mais peu d’espoir

Après son passage, Emiliano Sala a ensuite embarqué dans un avion de tourisme devant le conduire de Nantes à Cardiff, son nouveau club. Mais l’avion en question n’est jamais arrivé à destination et, d’après les premières recherches, a disparu en Manche dans la nuit de lundi à mardi. Les derniers contacts avec le contrôle aérien ont eu lieu vers 20 h tandis que l’appareil devait se poser au Pays de Galles une heure plus tard.

Par ailleurs, selon le chef des opérations de recherche de Channel Airline Airsearch, les chances de retrouver les passagers de l’avion en vie s’amenuisaient d’heure en heure :

« L’avion dans lequel ils avaient embarqué, un Piper PA-46 Malibu, est un très bon avion, mais il a dû arriver quelque chose de catastrophique, il n’y a aucune raison pour que cet avion ait rencontré un problème. S’ils ont survécu et qu’ils sont dans l’eau, alors je vous dirai aucune [NDLR : chance d’être encore vivants]. Je suis allé nager l’autre jour et j’ai tenu trois minutes. Il fait excessivement froid dans ces eaux, une personne immergée ne survivrait probablement pas plus d’une heure à moins d’avoir des protections. Si l’avion s’est brisé en vol et qu’ils ne sont plus dans l’avion, alors on va peut-être les retrouver, mais je ne sais simplement pas quand. Cela pourrait être aujourd’hui ou dans deux, trois semaines. Parfois, portés par les courants, on retrouve les corps sur les plages de Brighton [NDLR : station balnéaire du sud-est de l’Angleterre]. Je ne pense pas qu’il y ait la moindre chance qu’ils soient encore vivants à l’heure actuelle ».

Aux dernières nouvelles, à 14 h 16 ce lundi, la police de Guernesey (en charge de la coordination des opérations) annonçait que les recherches continuaient et qu’une décision concernant la poursuite ou non de ces dernières sera prise en fin de journée. Les investigations sont menées dans la zone des îles anglo-normandes Guernesey et Aurigny.

FC Nantes : déclaration de Waldemar Kita, hommage des supporters

Du côté du FC Nantes, le président du club Waldemar Kita s’est exprimé en direct ce mardi matin dans l’émission L’heure des Pros, animée par le Nantais Pascal Praud, sur la chaîne CNews :
« Je ne suis au courant de rien, je viens de l’apprendre comme vous il y a à peu près 1h30, par les journalistes qui m’apprennent qu’il y a un avion qui est parti hier. Je n’étais même pas au courant qu’il était à Nantes. C’est un garçon qui aujourd’hui n’appartient plus à Nantes, il fait ce qu’il veut, et c’est tout à fait normal. J’ai bon espoir qu’on le retrouve. Je pense qu’Emiliano Sala a voulu absolument dire au revoir à tous ses copains. C’est un garçon poli, gentil, adorable, adoré par tout le monde. Il était toujours très respectueux, très courtois. Je pense à sa famille, à tous ses amis. Le reste on ne sait pas encore. Je suis toujours dans l’espoir que ce n’est pas fini et qu’il est quelque part. Sincèrement, c’est un garçon adorable ».

Quant aux supporters nantais, l’association À la Nantaise appelle à un rassemblement dans le centre-ville de Nantes, place Royale, ce mardi 22 janvier à 18 h 30 :
« Exprimons une pensée pour Emiliano, les autres passagers et leurs proches en déposant des tulipes jaunes au pied de la fontaine », peut-on lire sur Twitter.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Clément Bucco-Lechat)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine