Le Concours du Meilleur Croissant au Beurre d’Isigny A.O.P. revient pour sa 14ème édition. Un nouveau défi pour les élèves apprentis boulangers à travers toute la France. Le 2 mars 2019, les candidats de la sélection régionale Bretagne seront à l’honneur dès 9h30, au CFA de Saint-Malo (35).

croissant_beurre

La transmission d’un véritable savoir-faire

La réalisation d’un croissant est très technique, c’est tout un art… Pour cette nouvelle édition, 10 régions de France (agenda ci-après) participeront à cette compétition instituée en 2006 par la Coopérative Isigny Sainte-Mère, et en partenariat avec l’Association Nationale des Professeurs de Boulangerie (AAINB).

Une fois la première étape franchie (pré-sélection dans chaque établissement), les candidats, âgés de moins de 20 ans, auront pour mission de réaliser LE meilleur croissant au Beurre d’Isigny A.O.P. ! Les deux lauréats de chaque sélection régionale pourront participer à la finale nationale qui se tiendra cette année au Lycée François Rabelais à Ifs en Normandie, les 14 et 15 mai 2019. À cette occasion, ils devront réaliser une viennoiserie revisitée par Alexis Bouillet, ambassadeur du concours cette année. Meilleur jeune pâtissier au monde aux olympiades des Métiers 2011, Alexis Bouillet exerce aujourd’hui à Hong Kong, où il contribue à la transmission et au rayonnement du savoir-faire français.

Les critères d’un croissant parfait :

  • l’exploitation des atouts du Beurre d’Isigny A.O.P
  • le soin apporté à la présentation des croissants (forme, texture, couleur…)
  • les qualités gustatives des croissants réalisés

Le beurre de tourage, un produit d’exception

Si l’art de l’élaboration du croissant repose sur le respect d’une recette traditionnelle, l’utilisation d’ingrédients choisis et de qualité sont de mises pour y parvenir. Un feuilletage croustillant et doré, une mie savoureuse et aérée… Leur secret ? Pour y parvenir, les participants du concours utilisent le Beurre d’Isigny A.O.P. spécial tourage dont la qualité et le goût si subtil sont mondialement reconnus. Avec une fabrication plus complexe que celle du beurre traditionnel et une texture souple, il est particulièrement adapté à la préparation de viennoiseries et est l’élément indispensable à la réalisation d’un feuilletage alvéolé tout en finesse et riche en saveurs.

Crédit photo : Pixnio (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V