Nantes. Les militants de Bretagne réunie entendent continuer le combat

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Samedi 2 mars, l’association Bretagne réunie organisait dans l’Ile de Nantes, un débat participatif pour évoquer les suites à donner à sa pétition  – qui avait réuni 105 000 signatures – demandant un référendum sur la question de la réunification de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.

Après avoir été déposées auprès du conseil départemental de Loire-Atlantique le 27 novembre 2018, ces 100 000 signatures devaient obliger ce dernier à inscrire cette question à l’ordre du jour d’une prochaine session. Toutefois, le président (socialiste) du Département, Philippe Grosvalet, farouchement opposé au retour du Pays nantais dans son territoire historique, avait réussi à se débarrasser de la question. Non sans mauvaise foi.

Sur Breizh-info.com, nous avions déjà décrypté la vieille ficelle utilisée par Philippe Grosvalet pour parvenir à ses fins.

Samedi après-midi, les militants de Bretagne réunie ont « pris acte du déni de démocratie de Philippe Grosvalet, président du conseil départemental de Loire-Atlantique, qui a refusé de répondre à la demande de 105 000 de ses électeurs. ». Lors du débat, les militants bretons ont bien sûr affirmé leur volonté de continuer leur combat. Avant de conclure que la réunification est impossible dans le cadre actuel de la législation et que seul un changement de loi résultant d’une volonté politique pourrait faire changer les choses.

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Breizh adunvanet : Isabelle Le Callenec a ziskouez he c’hartoù

Isabelle Le Callenec a zo e penn ar roll « Hissons Haut la Bretagne » hag a zo war ar renk evit an dilennadegoù rannvro. Listenn...

« A la bretonne ». L’association qui veut la réunification de la Bretagne…en excluant une partie des électeurs…

C'est ce qu'on appelle au minimum une faute politique. L’association « A la Bretonne ! », a décidé de convier une partie des candidats...

Réunification de l’Irlande. Une majorité d’élus prêts à accepter de changer de drapeau ?

Un quart des députés et sénateurs de la République d'Irlande ne seraient pas disposés à renoncer au drapeau et à l'hymne national dans le...

Jim O’Callaghan (député de Dublin) : « Le vote sur la réunification de l’Irlande ne devra pas être aussi chaotique que celui sur le...

Jim O'Callaghan, député Fianna Fail au Dail, le parlement irlandais, et auteur d'un nouveau document de 24 pages sur ce à quoi pourrait ressembler...