Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Réunification de la Bretagne. Paul Molac relancera l’affaire en 2024

« Il n’y a pas de jours ou de semaines où la presse écrite, la presse audiovisuelle, et les réseaux sociaux ne parlent de la réunification de la Bretagne. De plus, une proposition de loi, présentée par le député du Morbihan, Paul Molac, vient d’être déposée (mai 2023) afin que les électeurs de Loire-Atlantique soient consultés sur leur région d’appartenance. Les lignes bougent, le sentiment d’appartenance bretonne des habitants de Loire-Atlantique à la Bretagne se ravive et est en train de prendre un tournant décisif », affirme l’association Bretagne réunie (Le Télégramme, vendredi 23 juin 2023). 

Effectivement, Paul Molac (Liot) a déposé une proposition de loi visant à rendre possible l’organisation d’un tel vote, à l’échelle du département. La démarche ne vise pas à imposer le redécoupage des régions Bretagne et Pays de la Loire par les urnes, mais bien à « donner la parole aux principaux intéressés, les habitants de Loire-Atlantique, par un vote qu’ils réclament », indique Paul Molac. Une demande parfaitement « raisonnable » appuie Marc Le Fur (LR), député de Loudéac (Ouest-France,  Bretagne, jeudi 11 mai 2023).

Profitant de la « niche parlementaire » dont bénéficiait le groupe Liot (Libertés, indépendants, outre-mer et territoires), cette proposition était inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale le jeudi 8 juin. Mais faute de temps suffisant, à minuit, cette proposition n’était pas encore examinée. « On est sur la niche parlementaire du groupe Liot et le projet de loi sur la consultation des habitants d’un département pour choisir leur région de rattachement est inscrit en sixième position. Il pourrait en effet être étudié ce jeudi. Mais cela dépend énormément de ce qui va se passer autour de l’article 40 et de l’abrogation de la  réforme des retraites », détaille Andy Kerbrat (LFI), député de Nantes centre (Presse Océan, jeudi 8 juin 2023). « C’est donc remis à l’année prochaine, à notre prochaine niche », précise Paul Molac (Presse Océan, mercredi 14 juin 2023). On reparlera donc de l’article 1-2 de la proposition de loi : « L’Etat peut consulter les électeurs d’un département afin de recueillir leur avis sur un projet de modification des limites régionales visant à inclure le département dans le territoire d’une région qui lui est limitrophe ».

Les vingt-cinq qui ont soutenu Molac

Il n’est pas trop tard pour noter que la proposition de loi « relative à la consultation des habitants d’un département sur le choix de leur région d’appartenance » a été présentée par vingt-cinq des députés de Bretagne (sur trente-sept) :  Paul Molac (Liot, Ploërmel), Ségolène Amiot (LFI, Nantes-Saint-Herblain), Erwan Balanant (MoDem, Quimperlé), Thierry Benoit (Horizons, Fougères), Mickaël Bouloux (PS, Rennes-Saint-Jacques-de-la-Lande), Jean-Luc Bourgeaux (LR,Saint-Malo), Mickaël Cosson (MoDem, Saint-Brieuc), Yannick Haury (Renaissance, Paimboeuf), Mathilde Hignet (LFI, Redon), Sandrine Josso (MoDem, Guérande), Andy Kerbrat (LFI, Nantes centre), Julie Laernoes (écologiste, Nantes-Rezé), Jean-Charles Larsonneur (Horizons, Brest), Sandrine Le Feur (Renaissance, Morlaix), Marc Le Fur (LR, Loudéac), Didier Le Gac (Renaissance, Brest-Plabennec), Anne Le Hénanff (Horizons, Vannes), Annaïg Le Meur (Renaissance, Quimper), Laurence Maillart-Méhaignerie (Renaissance, Cesson-Sévigné), Graziella Melchior (Renaissance, Landerneau), Lysiane Métayer (Renaissance, Lorient), Jean-Claude Raux  (écologiste, Châteaubriant), Claudia Rouaux (PS, Rennes-Montfort-sur-Meu), Liliana Tanguy (Renaissance, Douarnenez), Mélanie Thomin (PS, Carhaix). On a donc affaire à une opération transpartisane.

Mais il serait jugé discriminatoire de ne pas donner la liste des douze députés de Bretagne qui ont refusé de s’associer à l’initiative de Paul Molac. A coup sûr des gens indifférents à la question bretonne, voire hostiles : Murielle Lepvraud (LFI, Guingamp), Frédéric Mathieu (LFI, Rennes-Bruz), Matthias Tavel (LFI, Saint-Nazaire), Chantal Bouloux (Renaissance, Dinan), Eric Bothorel (Renaissance, Lannion), Christine Cloarec (Renaissance, Vitré), Mounir Belhamiti (Renaissance, Nantes-Orvault), Sophie Errante (Renaissance, Vertou), Jean-Michel Jacques (Renaissance , Hennebont-Gourin), Nicole Le Peih (Renaissance, Pontivy), Jimmy Pahun (MoDem, Auray), Luc Geismar (MoDem, Nantes-Carquefou).

En attendant que Paul Molac parvienne à faire voter sa proposition de loi, l’article L. 422-1-1 du code général des collectivités territoriales demeure d’actualité : « Un département et deux régions contiguës peuvent demander, par délibérations concordantes de leurs assembles délibérantes, adoptées à la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés, une modification des limites régionales visant à inclure le département dans le territoire d’une région qui lui est limitrophe. » Avant que le conseil régional des Pays de la Loire ne vote une délibération allant dans ce sens, il y aura beaucoup d’eau à couler sous les ponts…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

13 réponses à “Réunification de la Bretagne. Paul Molac relancera l’affaire en 2024”

  1. Marsaudon dit :

    quand on voit la poubelle qu’est devenue Nantes, içi on a guère envie qu’ils mettent la main sur la Bretagne..

  2. Le Celte dit :

    Cette histoire de réunification pose plusieurs questions, qui veut réellement, pourquoi elle fait peur à certains, est ce que ça va pas déclencher une petite guerre d’égo entre Rennes et Nantes.
    Par contre il y a une certitude certains pensent que si ont tire un trait de Lamballe à Lorient ceux qui sont à l’ouest sont les vrais Bretons et les autres ont une mentalité de Français presque des banlieusards de Paris.
    Des Bretons à géométrie variable, surtout pour mettre le faux drapeau pour se faire du pognon .
    Ou étaient ces personnes quand il y a eut le mouvement des Bonnets rouge le seul politicien qui a ouvert sa bouche dès le départ s’était le Fur .
    Toutes les villes Bretonnes détenues par les gauchos s’est devenue merdique .
    Qui fout la merde ?
    Les racisés et la minorité intrusive.
    Il est temps de mettre de l’ordre à l’ancienne .
    Molac est une girouette qui tourne son postérieur à tous les vents dominants.
    Il suffit de voir son parcours politique.

    • Morvaout dit :

      Les Français ont toujours été les champions du diviser pour reigner… Avec ce commentaire, on est en plein dedans

  3. Pierrick dit :

    L’abstention à une telle consultation avoisinera les 75%. Car je le sais pour y habiter….les gens en ont rien à faire d’être sous l’étiquette “breton”. C’est plus pour nous une affaire touristique, d’ailleurs n’oubliez pas que même Anne de Bretagne qui à vécu à Nantes ne parlait pas le breton. De part nos déplacements et liens de familles, on se sent aussi bien d’Anjou ou de Vendée……en fait, c’est plus un débat pour les politiques. Si la mairie de Saint Nazaire refuse de porter le drapeau breton de Marchal Morvan à côté du drapeau français, c’est que les gens d’ici ne se reconnaissent pas ou difficilement dans les valeurs ducale de celui-ci.

  4. JC dit :

    Débat d un autre temps ! On vit en France, les régions n ont qu un but économique ! Économie qui doit être partagé égalitairement entre chaque région . Au non de quoi affaiblir les pays de Loire ? Les deux régions fonctionnent très bien dans cette configuration, pourquoi changer quelque chose qui fonctionne très bien a ce jour? On a bien d’autres PB en France a régler, non ? A part peut être pour ceux qui penses automie, séparatisme ……. Et là on rentre dans autre débat !

    • jojo dit :

      Comme quoi, l’endoctrinement jacobin porte ses fruit ! Que de gens coome vous défendent le centralisme parisien mais pourtant après ne cessent de se plaindre de ses effets…

  5. Kan al louarn dit :

    Des lois fabriquées du temps du maréchal Pétain, il ne reste pas grand-chose. Malheureusement il nous reste cet immonde découpage qui bien sûr n’a pas té remis en cause : ” Diviser pour régner” …
    Pour les vrais Bretons, peut-être ceux qui habitent l’ouest profond, cet état de fait ne peut être accepté.
    Mais beaucoup de Bretons ne connaissent pas leur histoire et par malheur s’en désintéressent. Idem pour la langue;

  6. patphil dit :

    jamais, pas de référendum, le peuple voterait mal (dixit le maire de callac)

  7. Luten dit :

    Paul Molac est une député comme on aimerait en avoir beaucoup. Il ne parle pas là de dogmatisme mais simplement de donner la parole aux personnes concernées….

    • Le Celte dit :

      C’est un opportuniste , une girouette qui tourne son postérieur à tous vents dominants.
      Il a vendu son âme aux Français pour profiter des privilèges, il est un parasite institutionnel.

  8. Le Caloch dit :

    Je suis Nantais et Breton comme l’étaient mes ailleux et porte un nom “plus Breton tu meurs” et quand j’entends une nouvelle concernant la Bretagne je tends l’oreille, hélas je retombe immédiatement dans la triste réalité : je suis dans les Pays de la Loire. L’ État français de Vichy nous a placé dans une région
    Déja à l’époque pas d’Histoire pas de Culture.
    Je vis donc dans deux Régions en même temps comme dirait l’autre.
    Depuis tout ce temps là aucun président même le Général n’ont daigné réparer cette infamie.
    Bien au contraire ils se sont délectés à détruire toute trace de nos de chères Régions historiques.
    Dans cette étrange Région des Pays de la Loire, seul le département 44 fait partie de la Bretagne.
    Et d’autre part seules Angers et Nantes sont traversées par le Fleuve.
    Quel absurde. Hollande s’est bien fichu de nous.
    Ils y a les Nouveaux Aquitains, les Hautains de France, les Grands Estiens et peut être les Pacaiens. Ça doit faire rêver dans les agences de tourisme étrangères de proposer un séjour en P.A.C.A.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie

Palmarès du neuvième concours régional des produits cidricoles de Bretagne

Découvrir l'article

Politique

Législatives 2024. Les candidats Reconquête Bretagne soutiennent l’union des droites

Découvrir l'article

Economie, Social

Saupiquet Quimper : Sous direction italienne, une fermeture de l’usine envisagée d’ici fin 2024, 155 emplois menacés

Découvrir l'article

CALLAC, CARHAIX, Local, Politique

Callac, Carhaix, Saint-Brévin : l’illusion d’une “Bretagne allergique au RN”

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Elections Européennes 2024. La fracture entre Bretagne des métropoles et des privilégiés et Bretagne périphérique ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

6 juin 1944. Le débarquement n’a pas été une Libération pour ces civils Bretons et Normands massacrés par les bombes américaines

Découvrir l'article

Environnement

5 idées d’aménagement pour un jardin côtier en Bretagne

Découvrir l'article

Gastronomie, Le Mag', LORIENT

Lorient. Neuvième concours régional des produits cidricoles de Bretagne

Découvrir l'article

Immobilier

Bretagne : Des programmes immobiliers d’exception pour un patrimoine durable

Découvrir l'article

Environnement

Bretagne : Pourquoi il est crucial de se protéger du soleil ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky