« England get out of Ireland ». La leader du Sinn Féin suscite des critiques après son défilé de la Saint-Patrick à New York

sinn_fein

La Saint-Patrick était fêtée dans le monde entier, dimanche 17 mars, et notamment à New York où réside une grosse communauté irlandaise. C’est dans cette ville qu’a défilé la présidente du Sinn Féin, Mary Lou McDonald, présente notamment derrière une banderole « England get out of Ireland » (« Angleterre, dégage d’Irlande »). Ce qui suscite des critiques, au sein de la classe politique irlandaise, comme en Irlande du Nord, où les unionistes se sont sentis visés.

Simon Coveney, ministre des Affaires étrangères, a tweeté en expliquant qu’il s’agissait d’un manque de diplomatie, agressif, diviseur, et embarrassant.

Ce tweet intervient après que le Sinn Féin a posté la photo de son leader derrière la banderole.

Le chef du parti unioniste d’Ulster, Robin Swann, a également condamné les actions de Mme McDonald. « Une fois de plus, Mary Lou McDonald, présidente du Sinn Féin, a montré ce qu’est vraiment le Sinn Féin, alors qu’elle posait derrière une bannière qui était très offensante. Cela démontre que le sectarisme et l’hypocrisie sont bien vivants et bien ancrés dans leur version du républicanisme. Il est clair que lorsque le Sinn Féin parle de respect, d’honnêteté et d’intégrité, il est aussi sincère que Gerry Adams qui utilise l’égalité comme un cheval de Troie pour attaquer les unionistes. Leurs paroles sur les droits ne sont qu’un vernis pour cacher leurs véritables intentions ».

Gregory Campbell, député du DUP (autre parti unioniste) a déclaré que la légende du Sinn Féin sur l’image tweetée, qui mentionnait « Aucune explication nécessaire », résumait l’attitude du parti : « Lorsque des slogans tels que « Brits out » ou « England out of Ireland » sont utilisés, la communauté unioniste a tout à fait le droit de se considérer comme l’objectif visé », a déclaré M. Campbell. « La présence britannique en Irlande est la population unioniste d’Irlande du Nord. »

De son côté, un porte-parole du Sinn Féin a dit : « L’acte le plus diviseur et le plus offensant sur cette île depuis presque 100 ans a été la partition de l’Irlande. Il n’est pas surprenant que le Sinn Féin veuille une nouvelle Irlande unie selon les dispositions de l’Accord du Vendredi Saint. Cependant, si Simon Coveney et le gouvernement veulent vraiment créer une nouvelle Irlande unie, il devrait immédiatement organiser un référendum sur l’unité irlandaise. »

Mme McDonald était l’une des nombreuses personnalités politiques d’Irlande du Nord et de la République d’Irlande qui se sont rendues aux États-Unis pour une série d’événements dans le cadre de la Saint-Patrick. Le Taoiseach (Premier ministre irlandais) Leo Varadkar et Arlene Foster, leader du Parti unioniste démocratique (DUP), étaient parmi ceux qui se sont rendus aux États-Unis.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !