Elisabeth Ilinski, présidente de l’ASSR (Association pour la Sauvegarde des Sites de Roscoff et la mise en valeur de son patrimoine), nous adresse une tribune libre à propos du centre nautique de Roscoff. Nous la reproduisons ci-dessous.

Le centre nautique de Roscoff (CNR) a été le premier centre consacré à la pratique de navigation à voile de la baie de Morlaix. Nombreux sont les Roscovites et les vacanciers qui se sont initiés à la voile depuis sa création en 1958 ; tout comme sont nombreux les parents et grands-parents qui, sur plusieurs générations, sont venus attendre leurs « voileux » sous la pluie, le soleil, ou dans le vent… On peut dire sans exagération que le CNR fait partie de la vie sociale de Roscoff, de son histoire, de son patrimoine culturel. La vétusté des locaux actuels, dont l’architecture date et peut être plus ou moins appréciée, compromettait à relativement court terme l’exercice des activités.
Il a donc été envisagé de le remplacer par un projet déporté sur le terre-plein en contrebas des rues du Capitaine Couadou et Jeanne d’Arc (enquête publique mars-avril 2017). Ce projet a nécessité des investissements non négligeables en implication humaine, en temps passé, en matériel, et en règlements de différents frais. Il a obtenu un montant conséquent de subventions, et, après enquête publique, un permis de construire. Devant les difficultés à mettre en place une mutualisation entre différentes communes de HLC [Haut-Léon Communauté, NDLR], le projet été suspendu. Le panneau obligatoire d’affichage du permis de construire a même récemment été retiré du site.

Le déplacement du bâtiment existant permettrait de repenser l’aménagement actuel du vieux port, mais également la circulation et le stationnement automobiles (vieux port, quai Charles de Gaulle et quai d’Auxerre) dans cette partie de Roscoff fortement fréquentée en période d’affluence touristique. Plusieurs réunions regroupant les différentes parties prenantes ont été organisées par la municipalité avec le CAUE [Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement] du Finistère en 2017. L’ASSR y était conviée, et y a participé activement pour que le paramètre « mise en valeur du patrimoine » fasse bien partie de la réflexion commune. Puis, tout à coup, sans la moindre information, les réunions ont cessé. Les lignes budgétaires affectées au projet sur le budget municipal ont été supprimées ou déplacées au profit d’autres projets. Encore plus curieusement, un budget de 50 K€ a été affecté très récemment à la réalisation de travaux sur le bâtiment actuel, dont on ne sait toujours pas s’il est voué à être démoli !

Lorsque l’on interroge dans Roscoff sur le devenir du bâtiment, sur la réflexion entamée sur le réaménagement du vieux port, des bruits divers et variés invoquent « un projet avec une entreprise privée de Saint-Pol-de-Léon, qui déplacerait les activités au port de Bloscon », ou bien « une répartition des rôles entre le club nautique de Saint-Pol-de-Léon et celui de Roscoff, se regroupant au sein d’une structure commune », « la reprise du projet suspendu », « le maintien du centre sur l’emplacement et dans le bâtiment actuels…. ».

Bref, aucune information fiable et vérifiable ! Et lorsque l’on interroge les élus, le plus grand mystère règne : « des conversation, des négociations sont en cours, justement nous sortons, ou nous allons entrer en réunion sur le sujet…. ». Secret défense ! En tant qu’association œuvrant pour la mise en valeur du patrimoine de Roscoff, et en tant que citoyens et contribuables, nous aimerions savoir où en est la réflexion sur le réaménagement du vieux port, le sort réservé au bâtiment du centre nautique actuel, la confirmation officielle de l’arrêt définitif du projet en haut de la rue Jeanne d’Arc et pour quelles raisons.

À l’heure où toutes les petites et moyennes communes réfléchissent à la façon de maintenir une vie active et dynamique dans les « cœurs de ville », ne serait-il pas opportun de complètement repenser ce dossier ? En tout état de cause il semble légitime et nécessaire qu’une réunion publique d’information soit programmée sur le sujet.

L’ASSR remercie donc par la présente la municipalité de Roscoff de bien vouloir organiser une réunion publique sur les points suivants :

  • Devenir du bâtiment actuel du CNR, et de l’activité de l’association.
  • Statut du projet du haut de la rue Jeanne d’Arc : suspendu ? définitivement abandonné ? pour quelles raisons ?
  • Poursuite de la réflexion sur le réaménagement du vieux port, du quai Charles de Gaulle et du quai d’Auxerre : calendrier.
  • Propositions pour permettre le maintien d’une vie quotidienne et sociale active tout au long de l’année au cœur du Roscoff historique (type de commerces, activités, circulation automobile, etc.) et mieux mettre en valeur son patrimoine.

Elisabeth Ilinski et le conseil d’administration de l’ASSR.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photos : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V