Rennes et Nantes dans le top 15 des villes où l’on parle le mieux anglais ? C’est en tout cas la conclusion d’une enquête menée par Babbel, application d’apprentissage linguistique qui vient de mener une étude auprès de 28 700 utilisateurs pour connaître les villes dans lesquelles on apprend le mieux l’anglais.

Ainsi l’application en a déduit un classement répertoriant 15 villes de France, dont Rennes et Nantes, qui figurent respectivement 8ème et 9ème de ce Top 15. Perpignan, Chambéry et Cachan sont les trois villes qui ont les meilleurs résultats en anglais sur l’application Babbel. Paris n’arrive qu’en 10ème position et Rouen occupe la 15ème place du classement.

Particularités de chaque région

L’étude – qui mériterait toutefois d’être complétée avec d’autres études, les utilisateurs de Babbel étant par définition portés sur les langues – révèle que chaque territoire a des motivations bien différentes pour l’apprentissage de l’anglais :

  • Les personnes de Provence apprennent plus par amour que le reste de la France. Pour 87 % d’entre eux, apprendre l’anglais est une opportunité de rencontrer de nouvelles personnes et de pouvoir voyager pour découvrir de nouveaux endroits.
  • Les gens d’Occitanie quant à eux, apprennent pour préparer leurs prochaines vacances et pour renouer avec leurs racines.
  • Les Bretons ont moins confiance en eux avec l’impression qu’ils ne sont pas doués en langue. Ils ont pourtant un bon niveau de progression. Ils sont plus assidus dans l’apprentissage de la langue et y consacrent plus de temps.
  • Les Parisiens apprennent l’anglais avant tout pour des besoins professionnels et pouvoir évoluer dans leur carrière. Pour 13 % d’entre eux, ils ont de la famille à l’étranger et souhaitent parler l’anglais pour renouer avec leurs racines. Et pour 27 %, ils pensent que l’anglais les rend plus séduisants.
  • La Nouvelle Aquitaine associe l’apprentissage des langues aux vacances et moins à la carrière puisque les Bordelais sont 43 % à apprendre l’anglais pour préparer leurs prochains voyages.
  • Les gens du Nord n’ont pas beaucoup confiance en eux comme la Bretagne. Pour 39 %, les Lillois manquent de temps. Ils utilisent l’application surtout au retour de vacances après s’être rendu compte des difficultés connues sur place.

Apprendre une langue à tout âge

Les Français, globalement, maîtrisent mal les langues étrangères, si l’on compare à nos voisins (quoique les Britanniques, y compris en déplacement, sont réputés pour ne faire absolument aucun effort pour parler la langue du pays dans lequel ils vont. En Bretagne, il n’est pas rare de rencontrer des Anglais installés depuis 10 ou 15 ans ici et qui ne mouftent pas un mot de français).

Il est toutefois essentiel de rappeler que l’on peut apprendre à tout âge et se lancer dans l’apprentissage d’une nouvelle langue est par ailleurs très bénéfique. L’acquisition de nouvelles langues ainsi aide par exemple à développer la mémoire. Afin d’apprendre au mieux, il est important de connaître ses buts (travail, voyage…) pour adapter son programme et bien sûr pour mettre en pratique ses nouvelles connaissances.

Le meilleur apprentissage passe néanmoins par une pratique de plusieurs langues dès l’enfance, quand le cerveau est plus ouvert, plus réceptif à un apprentissage pluriel. D’où l’importance de parler rapidement anglais, breton, espagnol (par exemple) à ses enfants, pour les faire progresser rapidement, très rapidement à l’avenir !

Babbel, un bon outil d’apprentissage ?

Il ne s’agit pas ici de faire de la publicité, mais de rendre compte d’une application qui marche. Nous sommes plusieurs à la rédaction à l’utiliser ou à l’avoir utilisée, seul ou en famille, et c’est efficace. Fondée en 2007, Babbel est la toute première application d’apprentissage des langues au monde. L’ensemble du contenu d’apprentissage est adapté en fonction de la langue maternelle de l’utilisateur et est fondé sur des mises en situations concrètes qui donnent à l’apprenant les moyens de parler dès le début. L’application offre 8 500 heures de contenu allant de la conversation de base au cours de langues pour les affaires, et ce pour 14 langues différentes. L’application se base sur une méthode d’apprentissage reconnue internationalement et fondée sur des savoirs didactiques empiriques comme l’approche communicative. Cette approche est enrichie par l’utilisation de technologies avancées telles que la méthode de répétition espacée qui vise à optimiser la mémorisation du vocabulaire. Tous les dialogues et extraits audio étant faits par des locuteurs natifs, les utilisateurs sont réellement préparés et peuvent se lancer en toute confiance dans des conversations en langue étrangère.

73 % des utilisateurs interrogés estiment qu’ils seraient en mesure d’avoir une conversation après avoir utilisé l’application pendant cinq heures. Tarifs : 1 mois : 9,95 €/mois, 3 mois : 6,65 €/mois, 6 mois : 5,55 €/mois et 12 mois : 4,95 €/mois.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V