Après des tests dans 7 départements de France depuis le 27 mars dernier, le gouvernement permet à certains automobilistes alcoolisés d’échapper aux six mois de suspension de permis en acceptant d’installer sur leur véhicule et à leurs frais un éthylotest anti-démarrage.

L’idée des autorités : être pedagogue et donner une chance à certains automobilistes dont c’est le premier écart, notamment pour les personnes qui ne se peuvent pas se passer de leur véhicule pour des raisons professionnelles. Les conditions d’application de cette nouvelle mesure sont donc très strictes et tout le monde ne pourra pas en bénéficier, notamment les jeunes conducteurs et ceux qui ont déjà perdu de nombreux points.

La généralisation sur le territoire national est en cours.

Reportage de Cnews dans le Morbihan où la mesure a déjà été testée sur une dizaine d’automobilistes.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine