Alcool. La coupe est pleine pour l’Académie de médecine

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...
L’Académie de médecine tire la sonnette d’alarme concernant la consommation d’alcool en France. Celui-ci serait la cause de 41 000 décès par an dans l’Hexagone. Des mesures plus fortes doivent donc être prises.

Alcool : l’Académie de médecine alerte

L’alcool, un problème de société ? C’est ce que sous-entend l’Académie nationale de médecine qui interpelle les pouvoirs publics afin de prendre des mesures en conséquence. Dans un communiqué de presse du 29 avril, l’institution évoque ce phénomène en précisant que l’alcool occasionne environ 41 000 décès chaque année en France.
Mais, fait alarmant, la consommation d’alcool ne baisse plus dans le pays. Une première depuis la seconde guerre mondiale ! Pour l’Académie de médecine, il s’agit d’une « défaite majeure pour la santé publique ». Ainsi, cette consommation est restée sensiblement stable entre 2013 et 2017 selon les chiffres publiés au mois de février dernier par Santé publique France. Un phénomène inquiétant lorsque l’on rappelle que l’alcool est la première cause évitable de mortalité chez les 15-30 ans. Et la deuxième cause évitable de décès de toutes causes et par cancers.
Par ailleurs, l’alcool est impliqué dans 40% des violences faites aux femmes et aux enfants et un tiers des décès par accidents de la route. Toujours selon Santé publique France, 10,5 millions d’adultes boivent trop d’alcool dans l’Hexagone.

Un prix minimum pour la vente d’alcool

Face à ce constat, l’Académie nationale de médecine réclame des mesures fortes de la part des autorités. Selon elle, il y a eu un « affaiblissement continu de la loi Evin sous la pression du lobby alcoolier, jusqu’à autoriser la publicité sur l’internet, support médiatique particulièrement affectionné des jeunes ».

Pour l’Académie, un retour aux « principes initiaux » de cette loi est donc nécessaire. Mais l’organisme préconise également d’autres mesures. À commencer par une nouvelle mention : « l’alcool est dangereux pour la santé » et non plus seulement « l’abus ». Autre idée, celle de taxer les boissons au gramme d’alcool. Ou encore de fixer un prix minimum de vente par gramme d’alcool. Des dispositions qui, si elles étaient retenues et appliquées par l’État, feraient grincer des dents. Chez les acteurs économiques liés à l’alcool comme chez certains consommateurs. Mais l’Académie nationale de médecine rappelle à ces sceptiques que l’alcool est aussi la première cause de retard mental de l’enfant et de démence précoce.

Enfin, le coût social de l’alcool en France est évalué à 120 milliards d’euros par an. Les intérêts de la santé et des finances publiques sont ainsi convergents…

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/rawpixel)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Tyrannie sanitaire. Jean Castex annonce l’interdiction de consommer de l’alcool sur l’espace public en France

Jean Castex annonce l’interdiction de consommer de l’alcool sur l’espace public en France https://www.youtube.com/watch?v=QJImBoXanvc&t=643s Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Hausse de 50 % du taux de mortalité due à l’alcool en 20 ans en Irlande du Nord

Le taux de décès liés à l'alcool a augmenté de près de 50% au cours des 20 dernières années, en Irlande du Nord, selon...

Confinement. Les habitants de Brest, Morlaix et Carhaix invités à répondre à une étude sur leur consommation d’alcool

Dans le cadre du Dry January, opération commerciale américaine (mais aussi sanitaire) placée sous le signe du sans alcool pendant un mois, le CHRU...

Coronavirus au Pays de Galles. Les communautés rurales risquent de subir de lourdes pertes

Les communautés rurales parlant gallois au Pays de Galles sont « susceptibles de subir de lourdes pertes de population » si le coronavirus se...