« Sauvons nos tombes ». Une initiative pour le Printemps des Cimetières

tombe_bretagne

Le week-end des 18 et 19 mai prochain, l’association Patrimoine Aurhalpin rendra hommage à nos jardins de pierre au travers du Printemps des Cimetières et permettra aux curieux de découvrir les nécropoles de l’Hexagone.

L’opération, originaire du Rhône-Alpes, s’est propagée à de nombreuses villes dont Paris, Rennes, Mulhouse, Limoges, Lorient et Vichy. Les communes sont invitées à participer en proposant des visites et des animations, le même jour, sur l’ensemble du territoire national. « Ouvrir son cimetière aux visiteurs, ou visiter un de ces sites, est l’occasion de raconter l’histoire de sa commune et de ses personnages marquants, d’en apprendre plus sur les savoir-faire des artisans graveurs et sculpteurs, de découvrir la signification des symboles gravés dans la pierre, d’observer la biodiversité… » expliquent les instigateurs.

Parallèlement, l’initiative « Sauvons nos tombes », portée par Geneanet, site bien connu des amateurs de généalogie en ligne, se tiendra conjointement à cette démarche pour préserver le patrimoine funéraire : « ce projet fédérateur a pour vocation de faire prospérer la mémoire de nos ancêtres, en photographiant les tombes anciennes et/ou détériorées, pour ensuite les indexer sur le site Geneanet. » expliquent les initiateurs.

Rendez-vous le 18 et 19 mai 2019 pour le 8ème week-end « Sauvons nos tombes »

Les tombes ainsi que les noms, les dates et autres inscriptions gravées dans la pierre finissent toujours par disparaître à cause de dégradations naturelles ou parce qu’elles sont laissées à l’abandon ; en France 200 000 tombes disparaissent chaque année. Tant pour le patrimoine que pour le souvenir de la personne qui a péri, la disparition des pierres tombales est une lourde perte. Un écueil, qui, avec altruisme et entraide, peut être endigué. Depuis 4 ans, Geneanet mobilise régulièrement sa communauté pour préserver ce patrimoine et le sortir de l’oubli et cela fonctionne.

À l’heure actuelle, plus d’un million et demi de tombes ont été immortalisées ! Le projet est décliné en application, disponible sur iOS et Android. Très simple d’utilisation, elle permet d’immortaliser les tombes puis de les synchroniser avec son compte, pour que l’indexation puisse être effectuée par des volontaires.

Comment participer ?

  • Vérifiez sur la page suivante (https://www.geneanet.org/cimetieres/) que le cimetière que vous désirez photographier n’a pas déjà été mis en ligne.
  • Vous disposez d’un smartphone ou d’une tablette ? Téléchargez, si ce n’est pas déjà fait, l’application dédiée. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi utiliser un appareil numérique.
  • Rendez-vous dans le cimetière de votre choix, puis faites autant de photos que vous souhaitez. Veillez à prendre une photo de la tombe entière, et autant de photos que nécessaire pour les détails de celle-ci.
  • Une fois les photos réalisées, si vous avez utilisé l’application, synchronisez les photos depuis chez vous (en Wifi). Si vous avez utilisé votre appareil photo, vous pourrez envoyer les photos directement via le site en suivant la procédure suivante (https://www.geneanet.org/cimetieres/howto/).

Une façon symbolique, pratique, de rendre hommage à nos ancêtres afin qu’ils soient éternels.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !