Quimper a sauvé sa place en Pro B !

Si les basketteurs nantais peuvent être déçus d’une saison terne, leurs voisins quimpérois de l’Union Jeanne d’Arc Phalange (UJAP pour les intimes) se sont quant-à eux fait peur pendant longtemps, obtenant –quasiment- leur survie le 3 mai dernier grâce à un succès sur le parquet de Caen, le premier relégable.

Cette saison 2018/2019 fut pénible de bout en bout. Il aura fallu attendre la fin du mois de janvier pour voir deux victoires consécutives tandis que la fin de l’hiver fut marquée par cinq défaites de rang. L’on pourrait faire des métaphores douteuses sur la déculottée 93-74 reçue à Paris le jour de la Saint Valentin, les Bretons laissant ce soir-là leurs adversaires leur coller 33 points dans le 4ème quart-temps alors qu’eux-mêmes n’en marquaient que 12. Ce ne fut pas mieux lors du match suivant, à domicile, Saint-Chamond s’imposant également de 19 points lors de sa venue à la salle Omnisports Michel Gloaguen.

On pensait que le printemps avait réveillé les coéquipiers de Bernard King, le vétéran de 37 ans et meilleur marqueur de l’équipe avec 14,4 points par match (à ne pas confondre avec son homonyme ), après les trois victoires importantes, face à Vichy-Clermont, pourtant 4ème du classement, ainsi qu’à Aix-Maurienne et face à Denain, deux concurrents pour le maintien.

Pourtant, cinq nouvelles défaites lors des six rencontres suivantes ont refait plonger les Quimpérois dans la zone dangereuse avant que la victoire à Caen 93-84 ne vienne rassurer tout le monde.

Il faudrait désormais un concours de circonstances énorme pour que les Bretons soient relégués mais la dernière journée du championnat, le 24 mai prochain à Chartres, la lanterne rouge, ne sera pas à négliger.

Quimper ? Kemper !

Finalement, s’il y a une chose qui fut réussie du côté du Finistère, ce sont les maillots !
Le club y a en effet affiché le Gwenn ha Du et même inscrit son nom en langue bretonne sur les versions « domicile » et « third », Quimper (re)devenant Kemper. Une initiative à saluer !

Maillot domicile / Maillot extérieur / Maillot « third »

Ces maillots sont d’ailleurs disponibles à la vente sur la boutique officielle de la Ligue Nationale de Basketball.

L’encrage important du club en Bretagne avait aussi été démontré le 13 avril avec le match contre Roanne délocalisé à la Brest Arena et disputé devant 5 000 spectateurs.

Prolongation de contrat pour Laurent Foirest

Preuve que le maintien paraît validé pour tout le monde, et malgré les difficultés rencontrées cette année, la direction a décidé de prolonger de deux ans le contrat de son entraîneur, Laurent Foirest, à la tête de l’équipe professionnelle depuis 2015 et qui l’avait fait remonter en Pro B en 2017.

Laurent Foirest est tout simplement une légende du basket français. En 20 ans de carrière, le joueur a été sacré six fois champion de France et une fois champion d’Espagne, sans oublier les coupes nationales, les récompenses individuelles (meilleur joueur de Pro A en 1999 et 2004).
Le plus beau de ses trophées est sans doute la médaille d’argent obtenue lors des Jeux Olympiques de Sydney en 2000, lorsque les Bleus affrontèrent les Américains les yeux dans les yeux et ne s’inclinèrent que de 10 points en finale.

Quand Laurent Foirest évoluait sous les ordres de Jacques Monclar à Antibes au début des années 1990

 

Après avoir raccroché les baskets en 2010 à 38 ans, il entra quelques temps dans la direction de l’ASVEL, n’imaginant pas encore  qu’il deviendrait coach un jour.

Vous connaissez la suite !

Crédit photos : Page Facebook UJAP Quimper 29
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine