Racisme anti-blanc : Nick Conrad et Benoît Hamon ont-ils les mêmes intérêts ? [Vidéo]

A LA UNE

Un pope grièvement blessé par balles à Lyon. L’agresseur est en fuite

Trois jours après l'attentat survenu à Nice, où un islamiste tunisien a tué à coup de couteau trois fidèles...

Nice : A 100 mètres de la basilique Notre-Dame de l’Assomption, une librairie et une mosquée islamistes…

A moins de 100 mètres du chevet de la basilique Notre-Dame de l’Assomption, où le 29 octobre dernier le...

Tyrannie Sanitaire. Les 3 attestations à télécharger pendant le confinement

« On se croirait revenu en temps de guerre » nous glissait ce matin un ancien avec qui nous...

Confinement, attentats islamistes, accélération de l’Histoire. Pour Laurent Ozon « L’histoire est ouverte et nous ne sommes pas encore morts » [Interview]

Alors que l'Histoire semble s'accélérer comme jamais ces dernières décennies, nous avons interrogé Laurent Ozon, essayiste, scénariste, qui séduit...

Attentat à Nice. Chassons les islamistes, par Clément Martin (Génération Identitaire)

Nous vous proposons de découvrir le texte ci-dessous de Clément Martin (Génération identitaire) rédigé suite à l'attentat islamiste de...

Avec son nouveau clip, le rappeur noir Nick Conrad suscite un nouveau tollé médiatique sur fond de haine de l’Hexagone et de racisme anti-blanc. Mais trouve tout de même des personnalités comme Benoît Hamon pour prendre sa défense.

« Doux pays », où il est question de « brûler la France »

Le titre en question, du nom de « Doux pays », est une référence indirecte au morceau « Douce France » de Charles Trenet écrite en 1943. Dans son clip, Nick Conrad étrangle une jeune femme blanche, allégorie qu’il désigne comme la « mentalité française » sous couvert de « liberté artistique »… Voici reproduites ci-dessous les paroles polémiques du rappeur :

« Je baise la France, baise la France
Jusqu’à l’agonie
Je brûle la France, j’ai brûlait la F-

Bite dans sa bouche
Jouis comme un porc
Liquide visqueux, mâche ça comme Malabar

Cet hexagone, j’l’encule sa grand-mère
Air France, on mange trop mal à bord
Quand j’veux défendre mes intérêts
A coup d’accords
Grosse pute me donne encore tort
Mélée harcore
Elle aime quand on s’tue
Quand ya du sang à l’aéroport
La prof m’a appelé Khaled Kelkal

Sans doute avait-elle ses raisons
Marianne a falsifié ma story

Jvais poser une bombe sous son panthéon
Baltringues m’disent :

« Fait attention, t’es beaucoup trop vrai dans tes chansons »
La vérité pire que l’illégal
Repousse la mort ou la prison, si

Ouai ouai ouai ouai…
Je baise la France, je brûle la France
Doux pays de mon enfance…

Quand tu rentres, j’ai le drapeau qui s’accroupit
On dit qu’il faut s’accroupir aussi
Sauf que royal, est mon ADN
Criminel, est mon génie
Ma plume détruit la France qui crie

Décortique mais [?]
Ils n’ont rien compris
La souffrance de mon âme ne tire pas ses origines d’aujourd’hui
Que dit l’autre con de Charles Trenet
N’a jamais été doux, le pays
N*gro se prend des bastos dans la crâne toute sa vie
Mais ne meurt jamais, malgré lui
Encaisse le mal, infini stock à l’intérieur
Et puis renvoit toute l’énergie
Ils font leurs prières mais ils meurent à la fin
Car il n’y à que le noir qui soit béni, oui
Béni oui oui oui…

Je baise la France, je brûle la France
Doux pays de mon enfance…

Apparemment je déferais la chronique
Nick dans toutes leurs coupures de presse
Sujet verbe complément, bien placé
Et j’suis un peu plus qu’un d’ces mecs de tess’
Le coeur marqué de traces indélébiles
Macaque à la rengaine très volubile
Maintenant au n*gro au micro
Ils disent que j’attise violente guerre civile
[Vasavolo ?] j’ai la main sur le volant
Regarde tous ces rappeurs à des pâquerettes
Ils n’y vont pas mollo pour me souhaiter la mort
L’art de pacotille sent venir sa défaite
Mets pas les lions là où sont les chiens (Jamais)
Ma bite dans la bouche d’Olivier Cachin
Nique le buzz, jveux tout baiser
Et sans faire d’effort, j’vais pulvériser toutes ces catins

Quand j’torpille leur monde, ils disent tous :
« Oh, Mayday, Mayday »
Je baise la France, baise la France
Jusqu’à l’agonie
J’ai brûlé la France, j’ai brûlé la France
Instoppable est l’incendie
Je baise la France, je baise la France
Jusqu’à l’agonie
J’ai brûlé la France, j’ai brûlé la France
Instoppable est l’incendie. »


Pour rappel, Nick Conrad, totalement inconnu de la scène rap française il y a encore quelques mois, a fait parlé de lui une première fois en septembre 2018 avec son titre « Pendez les Blancs ». Un texte qui l’avait alors conduit devant la justice avec, à la clé, une condamnation à une peine de 5 000 euros d’amende avec sursis.

Nick Conrad : du Brassens pour Benoît Hamon ?

À la suite de la parution du clip, le tollé n’a pas tardé à avoir lieu sur les réseaux sociaux. Les réactions se sont multipliées, au point de contraindre le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner à réagir.

Si les principales personnalités politiques de la droite française ont fait part de leur indignation, ce n’est visiblement pas le cas dans certaines formations. Comme en témoignent les propos de Benoît Hamon, leader (et tête de liste pour les élections européennes) du mouvement Génération.s. Interrogé sur Sud Radio le 20 mai quant au caractère provocateur des paroles du rappeur, pour Benoît Hamon « oui, Nick Conrad fait de la provocation mais ce n’est pas le premier à en faire en tant qu’artiste. Attention à ne pas brûler Brassens, Gainsbourg etc. Il y a dans le rap français, aussi des chansons positives, ouvertes. »

Une carte artistique sortie par Benoît Hamon qui devrait tout de même pousser l’ancien ministre socialiste de l’Éducation nationale à se poser quelques questions : les deux morceaux polémiques de Nick Conrad avaient en toile de fond le même message : la haine des Blancs, de la France et plus généralement de la civilisation européenne, jugée comme raciste et colonialiste par le rappeur.

Des thématiques sur lesquelles Benoît Hamon peut capitaliser pour gagner des voix dans les zones où la forte immigration extra-européenne laisse augurer des perspectives électorales intéressantes. En visite dans l’un des quartiers les plus « cosmopolites » de Paris samedi 18 mai, le Breton déclarait encore : « Si la présidentielle était à Barbès, je serais élu dès le premier tour avec 80 % des voix ».

Un constat qu’il n’est visiblement pas le seul à faire puisque les autres figures de gauche se sont montrées très peu disertes sur « l’affaire Conrad »…

Pour rappel, Benoît Hamon a déjà pris une certaine avance sur la concurrence en manifestant son amour du rap depuis plusieurs années :

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

Les derniers articles

L’acteur Sean Connery est mort à l’âge de 90 ans

L'acteur écossais Sean Connery est mort à l'âge de 90 ans. https://www.youtube.com/watch?v=ynTM_nVYB_Y Crédit photo : Wikimedia (cc)  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de...

Pour Vol West (Le survivaliste), « C’est la guerre »

Pour Vol West (Le survivaliste), « C'est la guerre » https://www.youtube.com/watch?v=YDa6u9xlsrY Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et...

Terrorisme islamiste : l’impuissance de Macron

Retour sur l’attentat islamiste de Nice. 24 heures après la mort de 3 personnes tuées par un clandestin tunisien, l’émotion est toujours vive alors...

Être Dieu et héros. Un dieu sauvage, par Bernard Rio

Bernard Rio que l’on connaît pour sa connaissance et sa pratique des chemins millénaires qui parcourent l’Europe se risque ici, confinement oblige, à une...

Malgré ses 3000 euros par mois, l’imam d’Allonnes ne boycottait pas la CAF

L’ancien imam d’Allonnes, près du Mans, a été placé en garde à vue le 27 octobre par la police judiciaire d’Angers, ainsi que sa...

Vintimille : une frontière entre la France et l’Italie ouverte à tous vents

Brahim Aoussaoui, tunisien de 21 ans qui est l’auteur présumé de l’attentat de Nice le 29 octobre dernier – il a égorgé et décapité...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -