Pour Génération identitaire, mouvement identitaire européen qui oeuvre notamment contre l’islamisation et l’immigration, « Le 26 mai, Bruxelles doit tomber ». C’est le message qu’ont décidé de passer en tout cas des jeunes militants de toute l’Europe, à travers une vidéo diffusée ces derniers jours, à quelques jours des élections européennes.

Une vidéo sous forme d’appel, européen, à voter pour toutes les listes qui empêcheront dans leurs pays respectifs l’immigration notamment de s’accélérer, et les décideurs actuels de se maintenir au pouvoir. Voici la vidéo et le texte ci-dessous :

Ils sont Bruxelles. Nous sommes l’Europe.

Ils s’appellent Juncker, Macron ou Merckel. Nous sommes Philippe, Sylvia, Marc, Ariana.

Ils sont l’Europe de Bruxelles. Nous sommes l’Europe, toute l’Europe, un continent et une Histoire.

Ils sont l’Europe des frontières ouvertes, des capitaux qui circulent, des hommes que l’on exploite et que l’on déracine. Nous sommes de ce sol.

Nous sommes de ces peuples.

Nous sommes français, italiens, autrichiens, hongrois, danois, tchèques, britanniques, allemands. Nous sommes Européens.

Nos pays sont nos patries. L’Europe est notre civilisation. Nous sommes la jeunesse d’Europe, nous sommes sa seule promesse d’avenir.

A Bruxelles qui provoque en choisissant une femme voilée comme « jeune européenne 2019 », nous répondons, l’Europe ne sera ni voilée ni vaincue.

A nos États qui nous imposent invasion, colonisation, partition, nous disons qu’ils trahissent nos peuples et la démocratie.

A ceux qui à chaque attentat sur le sol d’Europe ne savent que répéter : « pas d’amalgame », « vivre ensemble » … nous disons que leur aveuglement est une forme de complicité.

Ces provocations, ces trahisons, ces mensonges, créent un état d’urgence identitaire. Le temps est désormais compté.

Le 26 mai, le vote de chaque jeune européen doit répondre à cette urgence. Aucun pays d’Europe ne se sauvera seul.

L’Europe est notre communauté de destin.

Partout, nous appelons à voter pour les listes au service de l’identité des peuples européens.

Partout, Juncker, Macron et Merkel, doivent être battus. Le 26 mai, Bruxelles doit tomber.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine