« Mois des fiertés » : un mois entier dédié à la propagande en faveur du lobby LGBT

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Le « mois des fiertés » arrive en France à toute vitesse !

Jeudi, la SNCF a annoncé qu’un train aux couleurs arc-en-ciel du lobby LGBT sera affrété pour célébrer « le mois des fiertés ». Des photos de celui-ci ont circulé sur les réseaux sociaux, il s’agira d’un TGV qui fera divers trajets jusqu’au début du mois de juillet. Si vous voyagez de Paris à Reims, de Paris-Strasbourg, de Paris au Luxembourg ou encore du Luxembourg à Montpellier, vous ferez peut-être parti de cette campagne de publicité malgré vous.

De nombreux autres événements sont prévus, la municipalité bordelaise a par exemple copié celle de Paris en repeignant certains de ses passages piétons avec ces fameuses couleurs.

Les moments majeurs de ce « mois des fiertés » seront bien sûr les  « gay prides » auxquelles de moins en moins de villes peuvent échapper sous peine de se faire accuser d’homophobie (néanmoins, « étonnamment », pas de Gay Pride organisée à la Courneuve ou dans le centre ville de Roubaix)

S’il fallait encore un certain panache pour défendre publiquement la cause gay en 1981, à l’époque de la première marche de ce genre en France, les rassemblements LGBT donnent désormais lieu à des rave-party géantes, théâtres de scènes dégradantes. Les militants les plus extrémistes sont sans doute ceux qui se promènent dans les rues en tenues de « chiens » sadomasochistes et que les médias ne manquent pas de mettre à l’honneur.

On vous épargne les détails !

Les cortèges de cette année fêteront par ailleurs la probable ouverture prochaine de la PMA pour toutes les femmes, mesure qui devrait être votée en juillet, en douce, lorsque les Français seront en vacances.

Un événement « made in America »

Ces festivités prévues pour tout le mois de juin nous arrivent tout droit des Etats-Unis où leur version locale, le « LGBT Pride Month », a lieu depuis 50 ans. Elle trouve ses origines en 1969, lorsque la ville de New York avait organisé la première marche pour les droits des homosexuels  après une intervention policière jugée « musclée » dans l’un de ses bars gays nommé «le  Stonewall ». Le 26 juin marque par ailleurs la date anniversaire de la légalisation du mariage homosexuel dans tous les Etats-Unis en 2015.

Donald Trump, qui a pourtant la réputation d’être un défenseur de la famille traditionnelle, s’est fendu d’un Tweet pour saluer l’événement.

Une initiative pas vraiment du goût des militants LGBT qui lui reprochent des décisions récentes contre les transgenres.

Ils étaient davantage sur la ligne de son prédécesseur, Barack Obama, qui participait lui chaque année à des animations organisées durant ce « pride month » et avait même fait projeter leurs couleurs sur la Maison Blanche après la légalisation du mariage gay dans tout le pays.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais elle a finalement été annulée...

Allemagne. Plus de 100 prêtres catholiques défient le Vatican en célébrant des mariages homosexuels

En signe d'opposition avec le Vatican, plus de 100 prêtres catholiques allemands ont décidé de bénir le mariage de couples homosexuels au titre d'une...

Trains TER à hydrogène : une vitrine industrielle, écologique et politique chèrement payée ?

Après le vote par les régions de subventions à SNCF Voyageurs, celle-ci a commandé à Alstom les 12 premières rames Régiolis H2 bimodes munies...

États-Unis. Le président Joe Biden souhaiterait augmenter certains impôts

En annonçant possiblement un projet de hausse des impôts devant le Congrès dans quelques jours, le président des États-Unis Joe Biden souhaite tourner la...