Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une pétition pour exiger plus de transparence sur l’origine du miel

L’Union nationale de l’Apiculture française a lancé une pétition pour exiger plus de transparence sur l’origine du miel. En cause ? 80 % du miel vendu en France serait importé, et nuirait aux apiculteurs français.

« Lorsque les consommateurs souhaitent connaître l’origine géographique du miel, ils buttent sur une opacité organisée !! Le “made in nulle part” est malheureusement une norme implicite. » expliquent les instigateurs de la pétition.

Promis par le gouvernement dès 2017, l’étiquetage obligatoire de l’origine du miel a été reporté à plusieurs reprises. À ce jour, les apiculteurs n’entrevoient pas l’aboutissement de ce projet. Il y a pourtant urgence : les apiculteurs français et européens subissent une concurrence déloyale de miels parfois frelatés et importés massivement à très bas prix.

Les citoyens ont droit à une transparence totale sur l’origine précise des produits qu’ils achètent. Ce que refusent la plupart des grossistes et importateurs en France. Les miels issus de mélanges d’origines diverses réalisés dans l’opacité la plus totale par des industriels sans scrupules sont légion dans les rayons des supermarchés. Le gouvernement doit respecter sa parole pour permettre la sauvegarde d’une filière menacée en adoptant une réglementation pour réguler le marché et en rendant totalement transparente l’origine du miel.

D’où vient le miel vendu en France ?

  • Chine, Ukraine, Argentine et Espagne sont les principaux pays d’origine du miel importé ;
  • 80 % du miel consommé en France est importé ;
  • 30 % des miels « premier prix » testés par UFC-Que Choisir étaient frelatés avec l’ajout de sirop de sucre ;
  • 1 miel sur 3 n’est pas conforme selon une étude de la Commission européenne datant de 2015 ;
  • 1,30 euros, c’est le prix de vente au kilo du miel chinois alors que le coût de production moyen du miel français est de 4,50 euros par kilo ;
  • Pour 88 % des consommateurs, l’origine française du miel est importante mais une grande partie d’entre eux pense (à tort) consommer du miel français (étude FranceAgrimer 2016).

À noter que comme d’autres pays européens, l’Espagne a récemment décidé de rendre obligatoire l’affichage sur le pot du pourcentage de chaque miel en fonction de son pays d’origine.

Pour signer la pétition, c’est ici

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement

Le Miel : un voyage complexe, de l’Histoire à la Santé

Découvrir l'article

International

Révision de la directive miel : le parlement européen a tranché

Découvrir l'article

Environnement

Avec environ 20 000 tonnes de miels produits, 2023, une bonne année pour les apiculteurs ?

Découvrir l'article

Sociétal

Trois Savoyards lancent une pétition et rédigent une proposition de loi en faveur d’une collectivité unique de Savoie

Découvrir l'article

A La Une, CALLAC

Projet Horizon à Callac (22). Pris à partie sur le marché, le maire refuse un référendum « car les Callacois voteraient à 80% contre le projet »

Découvrir l'article

Le Mag', Santé

Santé. De l’intérêt de recourir à la propolis pour ses bienfaits

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

La pétition de soutien à Nantes révoltée proche des 20 000 signatures – une dissolution comme de la poudre aux yeux ?

Découvrir l'article

RENNES, Social

7 600 signatures pour sauver le service de neurologie générale du CHU de Rennes

Découvrir l'article

Santé

Rodolphe Bacquet : « La stratégie sanitaire du gouvernement est une imposture »

Découvrir l'article

Economie

Rappel de produit : un miel d’acacia contient un pesticide

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍